Une bombe fait exploser le mythe covidiste monté par la clique au pouvoir.

Martin Blachier sur LCP, émission Ça vous regarde du 09 novembre 2021, fait état d’un rapport de l’ATIH qui analyse l’activité hospitalière 2020 pour le Covid 19 (rapport paru le 08 novembre : source).

Cela va rester dans les annales !

L’ATIH (Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation) est un établissement public administratif qui travaille sous l’égide du ministère de la Santé. Ce que dit Martin Blachier et ce que rapporte cette analyse  vont faire l’effet d’une bombe :

 Durant l’année 2020, c’est-à-dire au plus haut de l’épidémie de Covid 19 :

  • Les patients Covid représentaient 5% des patients en réanimation ;
  • Les patients Covid représentaient 2% de l’ensemble des patients hospitalisés ;
  • 0.6% des gens de plus de 80 ans sont décédés du Covid à l’hôpital alors que, nous dit Blachier, les insuffisances cardiaques tuent 15% de cette classe d’âge chaque année ;
  • Il est apparu que la grippe attaque les personnes sans comorbidité de façon plus virulente que le Covid !

Et Martin Blachier de conclure : l’épidémie est très loin de l’image qu’on en a, l’idée que les patients Covid ont rempli les hôpitaux est fausse, « c’est entre 2 et 5% » dit-il, et ce sont les autres pathologies qui ont envoyé les gens à l’hôpital pour la « très très grande majorité ». On a donc eu une « vision de la situation qui était décalée par rapport à la réalité hospitalière » et le phénomène Covid « a une certaine relativité ».

Il apparaît donc de plus en plus clairement que la population s’est fait berner.

Tous les reportages télé, les informations en continu, les articles de presse, les médecins de plateaux, les membres du gouvernement et les images que l’on nous assénait H24 et 7 jours sur 7, nous ont raconté l’histoire d’hôpitaux saturés en raison du Covid. Or cette « vision » qu’on a voulu nous imposer ne correspondait en rien à la réalité hospitalière. C’était tout simplement faux ! Pire : dans le même temps où l’on nous faisait croire que les patients Covid engorgeaient les hôpitaux, on y supprimait 5800 lits ! On a voulu nous persuader qu’il n’y avait aucun traitement autre que le doliprane puis l’intubation dans des services de réanimation surchargés.

On a voulu nous terroriser.

Cette stratégie du choc, dont il est établi maintenant qu’elle n’était qu’une stratégie du choc, n’avait donc qu’un objectif : nous mener aux “vaccins“. La raison profonde de cette opération apparaîtra sans doute dans les semaines qui viennent.

Antonin Campana

Voici donc la vidéo. Martin Blachier intervient à partir de 56’. Observez la crispation de la journaleuse quand elle comprend le caractère sanitairement incorrect et potentiellement explosif du rapport, qu’elle va chercher à minimiser (« c’est une question de perspective les statistiques »).

Martin Blachier, à partir de 56′

13 réflexions sur “Une bombe fait exploser le mythe covidiste monté par la clique au pouvoir.

  1. Bonjour
    Since children were offered the Covid-19 Vaccine deaths among male Children have risen by 86%
    https://theexpose.uk/2021/11/10/deaths-among-male-children-have-risen-by-86-percent-since-offered-covid-vaccine/

    In July, 2021, the CDC published an analysis of 14 kids aged 12-17 who died after being vaccinated. They listed the causes of death as: pulmonary embolism (two), intracranial hemorrhage (two), etc. and then changed the topic. No discussion. No nothing. The message they attempted to send was: “there is nothing to see here folks, move along.”
    Let’s start with intracranial hemorrhage. In the entire 30-year history of the VAERS system, there are no reports in that age range dying from intracranial hemorrhage.
    https://stevekirsch.substack.com/p/why-cant-anyone-explain-how-these

    J’aime

  2. Mais non … mais non … puisque l’on vous dis que c’est pour votre bien … qu’il faut voter Macron … qui vous faut vous faire vacciner … qui faut ne plus émettre de CO2 … qu’il faut regarder la télé … qu’il faut croire les journalistes … etc …
    Suivez les indications et toutes les démarches que vous demande gentiment votre Maître … obéissez …
    Sinon vous êtes des … nazis … des égoïstes … des irresponsables … des mangeurs d’enfants , comme Poutine , Bachar el-Assad , Kadhafi … le diable … bouuuuuu bouuuu ….
    Comment ? … Quoi ? … un Nuremberg pour toutes cette clique … mais non , nous sommes en démocratie , le pays des droits de l’ignoble …
    NO FUTUR sauf dans le sang

    J’aime

  3. je ne trouve pas cette info dans le pdf :
    « 0.6% des gens de plus de 80 ans sont décédés du Covid à l’hôpital »

    Je lis page 9 :
    1 patient âgé de 80 ans et plus sur 3 hospitalisé pour COVID est décédé en cours d’hospitalisation
    En 2020, 20% des patients hospitalisés pour COVID sont décédés au cours de leur hospitalisation. Ce taux
    de décès augmente fortement avec l’âge (Figure 8) […]

    J’aime

    1. 20% des 2% soit très peu…. et puis une partie des hospitalisés Covid , déclarés mort du Covid sont peut être mort de leurs comorbidités et puis oui plus on est vieux plus on a des chances de mourir, rien de nouveau….

      J’aime

  4. C’est ce qui est le plus beau dans une démocratie, ou même dans n’importe quel groupe humain, la vérité finie toujours par l’emporter.
    Le réel bordel toujours le réel viendra écrasé la gueule des imposteurs.
    En tout cas joli retournement de veste de ce monsieur, ou bien (mode bisounours) ouvre t il juste les yeux.

    J’aime

  5. Avec de tels résultats, on comprend mieux l’entourloupe avec comme booster viral: la peur et les fantasmes nourris aux imprécations et images tournant en boucles sur la catastrophe sanitaire pour mieux justifier la vaccination de la population (télé réalité de la saison 2020).

    Si la 1ère vague semblait prendre de court par sa virulence, elle a été amplifiée par le gouvernement et les médias puisque les gens n’osaient plus se rendre aux urgences, le samu était débordé par les appels de gens qui présentaient des signes cliniques variablement évocateurs de la grippe en plus des urgences classiques. L a trouille s’était bien répandue puisqu’il devenait quasi impossible d’obtenir le samu et les vraies urgences aux dimensions et potentielles fatales passaient à l’as… merci les incompétents et criminels de la caste politique au pouvoir et de leurs serviteurs journaleux propagandistes.

    Enfin les résultats tombent!! Pourtant à l’hopital c’est la charge de la cavalerie puisque les médecins vont avec enthousiasme se prendre leur 3ème dose doublée du vaccin de la grippe (1 par bras).
    Passer pour des cons c’est jamais flatteur, surtout quand on s’est fait la chambre d’écho zélée pour pousser tout le personnel à la picouze en les menaçant et les traitant d’ignares complotistes.

    La vérité de situation que relate ce rapport de l’ATIH ne fera probablement qu’un timide pschiit puisque entre la honte de s’être fait baiser et le jusqu’au boutisme dans la voie tracée, ils iront plus loin encore et exigeront auprès du même personnel de se prendre la 3ème avec en prime le vaccin de la grippe saisonnière qui est passée inaperçue l’année dernière pour mémoire.
    Ah oui pour rappel, l’OMS: «  »Pour l’instant, nous ne souhaitons pas voir une utilisation généralisée des doses de rappel pour les personnes en bonne santé qui sont entièrement vaccinées », a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. On notera ce « pour l’instant » plutôt inquiétant malgré tout.

    J’aime

  6. Cela confirme ce que nous avions compris avec les éléments à notre connaissance et un peu d’intuition. La grande question est le pourquoi j’ai peur que cette crise covidienne ne soit qu’un ballon d’essai de ce qui nous attend vraiment. Si on applique les méthodes covidienne pour limiter le réchauffement climatique autant dire que nous n’en sortirons jamais. J’ai peur que ce soit une analogie de plus avec les QE.

    J’aime

  7. J’ai une amie qui est praticien hospitalier médecin reanimateur dans un CHU de l’ouest de la France. J’ai déjeuné avec elle il y a 3 semaines. Elle m’a dit qu’ils avaient tout préparé pendant la première vague pour les patients covid, ils en avaient eu 4-5 en pic en Avril, 2 max en sep 2020 et 1 ou 2 par semaine en 2021. Comme tout avait été annulé en 2020 pour les patients covid, elle m’a dit qu’elle n’avait jamais aussi peu travaillé qu’en 2020.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s