Editorial. La vraie création monétaire, la belle, la sublime n’a pas encore commencé. L’avenir des cryptos avant la ruine sera flamboyant.

Les cryptos sont elles une exaspération de l’esprit de jeu qui se terminera par la ruine totale des joueurs ou bien sont elles une protection contre cet esprit de jeu?

C’est à mon sens la question centrale qu’il faut se poser avant d’y toucher.

L’autre question subsidiaire mais reliée est de savoir si, lors du chaos futur, lors de la dislocation de tous nos arrangements contractuels et sociaux, les jetons résisteront et seront considérés comme des réserves de valeur.

Exemple de question: quelle sera la valeur des jetons lors de crises de hacking ou lors de pannes d’électricité ou lors des futures insurrections populaires.

Il faut bien distinguer le chemin que les jetons vont suivre et leur but/valeur finale , un peu comme les obligations qui ne rapportent rien mais offrent des possibilités de plus value tant que les taux baissent.

Quelle que soit la réponse , elle ne signifiera pas qu’il faut ou qu’il ne faut pas participer, non; mais de la réponse découlera l’etat d’esprit avec lequel il faut aborder cette question.

On peut participer en tant que spéculation sur le maintien encore quelque temps ou longtemps de l’esprit de jeu.

Les jetons sont la quintessence du jeu puisque entièrement reposant sur la rareté, sur le ponzi, sans autre valeur que la valeur d’échange créée par la demande .

Les jetons sont purs sacrifices, purs gaspillages, purs potlatch , pure part maudite du système alors que jusqu’à présent cette fonction était remplie par la « monnaie digitale de vent », la monnaie désancrée, bullant dans les airs. Les jetons exacerbent en quelque sorte la « monnaie de vent » et ne mettent en avant que la fonction de spéculation sur la demande future, que la fonction de diffusion d’une croyance.

Les jetons valent parce que de nombreuses personnes croient qu’ils valent, c’est le marginalisme à l’état pur, la tautologie de la Valeur , celle qui se trouve dans la tête des gens comme disait Menger. Sous une autre forme l’engouement pour les jetons est une sorte de pari contre la Grande Reconciliation entre la valeur d’usage, la valeur d’échange et la valeur désir.

Les jetons ne supposent pas le chaos et la fin des monnaies fiat ou la dislocation des marchés comme je les anticipent, non, les jetons anticipent la poursuite de la situation actuelle, la prolongations des arrangements actuels avec une fuite hors du système par une faille de plus en plus béante.

Les jetons sont l’expression la plus pure de ce que j’appelle le Capital fictif; celui qui ne produit rien , s’auto-engrosse par la demande des acheteurs qui se succèdent par un pur mouvement de séduction et d’envie..

Je pense que les récompenses des joueurs qui ont des nerfs d’acier peuvent ^etre fantastiques car les chants désespérés son les chants les plus beaux quand , ils sont paroxysmiques. A un certain moment d’une tendance , on entre dans l’exponentiel.

La vraie création monétaire, la belle, la sublime n’a pas encore commencé.

Un exemple concret de propagation de la croyance dans les cryptos!

Thomas Peterffy a publié une annonce pleine page dans le Wall Street Journal en 2017 mettant en garde contre les dangers que les contrats à terme sur le bitcoin représentaient pour les marchés des capitaux. 

Ces jours-ci, le milliardaire d’origine hongroise connaît bien le langage cryptographique. Peterffy, d’une fortune de 25 milliards de dollars, a déclaré qu’il était prudent d’avoir 2% à 3% de sa fortune personnelle en crypto-monnaies, juste au cas où la monnaie fiduciaire irait en « enfer ».

Il en possède lui-même, tandis que sa société Interactive Brokers Group Inc. a récemment offert à ses clients la possibilité d’échanger du Bitcoin, de l’Ethereum, du Litecoin et du Bitcoin Cash, elle l’a fait après avoir détecté « une demande en urgence » de ses clients pur participer à l’action. 

Peterffy, 77 ans, a déclaré que Greenwich, Interactive Brokers, basé dans le Connecticut, offrira la possibilité d’échanger cinq à dix autres pièces environ à partir de ce mois-ci. 

Il est possible que les crypto-monnaies génèrent des rendements extraordinaires, même si l’inverse est également vrai, a déclaré Peterffy. 

https://a43388fe798a4ceca53a4fc796595d0d.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

« Je pense que ça peut aller jusqu’à zéro, et je pense que ça peut aller jusqu’à un million de dollars », a-t-il déclaré dans une interview. « Je n’ai aucune idée. »

Son approche met en évidence l’attitude changeante à l’égard de la cryptographie des investisseurs qui l’ont autrefois méprisé ou se méfiaient des jetons numériques mais ont réalisé, surtout en 2021, qu’ils ne pouvaient pas supporter de manquer ce potentiel de gros gains. 

Lire la suite : Bitcoin conclut l’évasion 2021 avec une grosse baisse en décembre

Même si les prix variaient énormément, les investisseurs, grands et petits, se sont plongés dans Bitcoin et Ethereum ainsi que dans des jetons non fongibles, des actifs sur le thème des chiens et des shitcoins, y compris le bien nommé $ ASS Coin.

Crypto Manie

Bitcoin et Ether ont tous deux enregistré des gains massifs alors que les jetons se généralisaient

https://www.bloomberg.com/toaster/v2/charts/6f73faf4bccd4410b42a90391c5df9b4.html?brand=wealth&webTheme=wealth&web=true&hideTitles=true

Source : BloombergRichesse pour vous

Vous aimez la richesse de Bloomberg ?

Pour lire plus d’articles en fonction de vos objectifs financiers personnels, répondez à ces 3 questions qui adapteront votre expérience de lecture.Commencer

Ray Dalio a récemment révélé qu’il détenait au moins du Bitcoin et de l’Ethereum dans son portefeuille quelques mois seulement après avoir remis en question l’utilité de la crypto en tant que réserve de richesse. Le fondateur de Bridgewater Associates considère les investissements comme une monnaie alternative dans un monde où « l’argent est une poubelle » et où l’inflation érode le pouvoir d’achat. Paul Tudor Jones a révélé qu’il avait investi comme couverture contre l’inflation, et près de la moitié des family offices avec lesquels Goldman Sachs Group Inc. fait affaire étaient intéressés par l’ajout de devises numériques à leurs portefeuilles, selon une récente enquête bancaire.https://a43388fe798a4ceca53a4fc796595d0d.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

La crypto s’est de plus en plus intégrée au courant dominant de la finance, mais avec un succès mitigé.

ProShares a lancé le premier ETF à terme Bitcoin américain, qui a attiré plus d’un milliard de dollars en deux jours, avant que les flux entrants ne s’effondrent et que le prix ne s’effondre depuis ses débuts en octobre. Les passionnés de crypto espèrent toujours que les régulateurs américains approuvent un ETF qui détient réellement Bitcoin en 2022.

Se portant mieux, Coinbase Global Inc. est devenu public et a maintenant une valorisation boursière de 54 milliards de dollars. Son fondateur, Brian Armstrong, vaut 9,7 milliards de dollars, selon le Bloomberg Billionaires Index . 

C’était aussi une période où la crypto est entrée en collision avec la culture. Un NFT de Beeple s’est vendu 69,3 millions de dollars chez Christie’s. Tom Brady a sorti des NFT liés à sa carrière légendaire, tandis que Katy Perry, Grimes et l’agence derrière la sensation K-Pop BTS ont tous cherché à profiter de l’ industrie en plein essor . Le président du Salvador, Nayib Bukele, a même donné cours légal au Bitcoin dans son pays. https://a43388fe798a4ceca53a4fc796595d0d.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Le mastodonte du marketing crypto continuera en 2022 – Staples Center à Los Angeles est maintenant Crypto.com Arena, tandis que FTX et Crypto.com de Singapour diffusent des publicités pendant le Super Bowl – même si les prix ne montent pas nécessairement sur la lune.

Michael Novogratz , qui dirige Galaxy Digital, a déclaré le mois dernier que les prix pourraient « baisser latéralement » à court terme. Il y avait beaucoup de « mousse » sur les marchés en 2021, a déclaré Novogratz à Bloomberg, alors que les investisseurs de détail se sont entassés dans les NFT et ont poursuivi des investissements cryptographiques inhabituels. L’évangéliste numérique basé à New York a également prédit que Bitcoin ne tomberait pas en dessous d’un plancher d’environ 42 000 $. Il a clôturé l’année à environ 46 300 $. 

« Tant d’argent afflue dans cet espace, cela n’aurait aucun sens si les prix de la cryptographie descendaient bien en dessous de cela », a déclaré Novogratz.Votre guide pour une vie bien dépenséeInscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire Richesse.E-mailS’inscrireBloomberg peut m’envoyer des offres et des promotions.En soumettant mes informations, j’accepte la politique de confidentialité et les  conditions d’utilisation .

Jesse Powell, PDG de l’échange de crypto Kraken, reconnaît que les prix pourraient baisser, mais a déclaré sur Bloomberg TV le 14 décembre que tout mouvement inférieur à 40 000 $ est une « opportunité d’achat ». Il s’empresse d’admettre qu’il n’a pas toujours raison. En août, il a prédit que les prix atteindraient 100 000 $ la pièce en 2021. Cathie Wood d’Ark Investment Management, quant à elle, s’attend toujours à ce que Bitcoin atteigne 500 000 $ et a déclaré le mois dernier qu’il n’était pas nécessairement dû à une correction.https://a43388fe798a4ceca53a4fc796595d0d.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Il y a encore beaucoup de scepticisme de la part de Wall Street et des ultra-riches, mais aussi du pragmatisme.

Ken Griffin de Citadel a récemment décrit la précipitation à adopter les crypto-monnaies comme un « appel djihadiste » contre le dollar américain. Mais Griffin a déclaré que sa propre entreprise échangerait des cryptos s’il y avait plus de réglementation. Jamie Dimon de JPMorgan Chase & Co. a qualifié Bitcoin de « sans valeur » en octobre, mais cela est arrivé alors même que le géant bancaire basé à New York recrutait pour aider ses clients à échanger des devises numériques.

Les clients de la banque sont des « adultes », a déclaré Dimon.

— Avec le concours de Claire Ballentine

4 réflexions sur “Editorial. La vraie création monétaire, la belle, la sublime n’a pas encore commencé. L’avenir des cryptos avant la ruine sera flamboyant.

  1. J’ai de plus en plus d’amis qui achètent des crypto en complément de leur position en or et en argent.

    Personnellement je me pose des questions mais je ne crois pas que les crypto soient une alternative à ces métaux précieux qui ont été des monnaies ou ont servi de soutien aux monnaies pendant des siècles et possèdent en plus de nombreuses valeurs d’usage.

    Comme vous le dites une crypto ne vaut QUE par la confiance que lui porte l’acheteur. Pour les plus fanatiques les crypto sont des alternatives aux monnaies FIAT, pour d’autres qui se croient prudents, ce sont de simples réserves de valeurs.

    Je pense qu’elles ne sont ni l’une ni l’autre.

    Quand j’entends les BC dire qu’elles sont une alternative à l’or alors que ces mêmes BC participent à manipuler le prix de l’Or depuis des décennies pour faire oublier qu’il est le refuge ultime à leur folie je me dis qu’il ne faut surtout pas y investir.

    Les crypto sont un piège. Elles permettent aux BC de détourner une partie de la demande qui devrait se porter sur l’or tout en préparant l’arrivée des FIAT crypto-monnaies dans l’esprit du grand public.

    « Je pense que ça peut aller jusqu’à zéro, et je pense que ça peut aller jusqu’à un million de dollars », a-t-il déclaré dans une interview. « Je n’ai aucune idée. »

    Personnellement je suis convaincu que ça vaudra 0 un jour même si entre temps cela a valu 1 million.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s