Malone: Ne Collaborez pas au Mensonge ! La vérité au pouvoir. laissons parler la science.

Malone: Ne Collaborez pas au Mensonge !

by Tyler Durden
Sunday, Jan 02, 2022 – 01:50 PM
Authored by Dr. Robert W. Malone,

Traduction STEVE
La semaine a donc été chargée. Alors que je me prépare à prendre l’avion pour rentrer en Virginie depuis Austin, au Texas, je prends un moment pour essayer de reprendre mon souffle et écrire quelques réflexions.

«L’action élémentaire d’une personne courageuse est de ne pas prendre part au mensonge. Un seul mot vrai pèse plus lourd que le monde » Alexandre Soljenitsyne.


Hier, j’ai dû faire un test d’anticorps pour entrer dans le studio à Austin.
La bonne nouvelle est que mon immunité naturelle de mon dernier cycle de COVID est forte- avec des anticorps IgA et même IgM présents.


Cela me ramène à nouveau à l’un de mes plus gros problèmes concernant la réponse des politiques publiques.
L’immunité naturelle équivaut ou l’emporte sur l’immunité des vaccins génétiques, car la réponse immunitaire naturelle est large (contre les 29 protéines du virus SAVS-CoV-2) et semble mieux
résister à Omicron. Cette immunité naturelle soutenue et robuste s’applique également aux enfants.
Nous le savons tous. Pourquoi notre gouvernement et les grands médias ne l’admettent-ils pas ?
Pourquoi le site du CDC qui répertorie 146 millions de personnes ayant déjà eu le COVID-19 aux
USA n’a-t-il pas été mis à jour depuis le 2 octobre 2021 ? Un rapide calcul « à main levée » nous mène
à estimer qu’au moins 20 à 30 millions de personnes en plus ont eu COVID depuis lors.

Ce qui porterait ainsi le nombre de personnes qui ont eu le COVID à environ 170 millions. Plus de la moitié des gens aux États-Unis.
Ainsi, nous voici maintenant avec un variant plus transmissible mais plus faible du virus.

Nous devrions tous faire la fête !
Plus de la moitié d’entre nous ont une immunité naturelle. (aux USA – ndt) Plus de la moitié d’entre nous sont vaccinés. À moins que nous ne soyons âgés ou que nous ayons d’autres comorbidités
importantes, tout ira bien.

Pour beaucoup, sinon la plupart, cela ressemblera à un autre rhume, si nous le remarquons. Même la personne non vaccinée ou peu préoccupée du COVID-19 devrait bien s’en remettre, si elle n’a pas de comorbidités importantes.

Bien sûr, personne n’est réellement autorisé à avancer ces idées sur de nombreuses plateformes de médias sociaux. On ne peut pas du tout critiquer la réponse du gouvernement à la pandémie ou la peur
de la peur – un tel discours vous fera bannir, censuré et marqué d’une lettre écarlate « AV » (le redoutable label « Anti-Vaxxer »).

Je ne suis pas un anti-vaxxer, mais je porterai cette étiquette avec
fierté – dire la vérité au pouvoir a toujours des conséquences.

Revenons à mes réflexions sur Omicron : continuez à prendre de la vitamine D3 et faites tester vos taux , si vous ne l’avez pas déjà fait.

Utilisez une formulation qui combine la D3 avec les vitamines A
et K. Veuillez continuer le zinc, la vitamine C et le magnésium. Travaillez sur le contrôle du poids, le contrôle de la glycémie et faites de l’exercice !

Tout ceci est important.

Mais aussi fêtez ça ! Si vous avez eu COVID, Omicron va être une version plus douce.

En fait, vous ne savez peut-être même pas que vous avez été infecté !


Focus sur la recherche
Caractéristiques et résultats des patients hospitalisés en Afrique du Sud pendant la vague COVID-19 Omicron par rapport aux vagues précédentes. JAMA.

Publié en ligne le 30 décembre 2021.
doi:10.1001/jama.2021.24868


Encore de bonnes nouvelles d’Afrique du Sud ! Un nouvel article vient de sortir avec des données de patients hospitalisés. L’étude a comparé les patients hospitalisés d’Omicron (« vague 4 ») par rapport
aux vagues précédentes.


N’oubliez pas qu’il s’agit de patients hospitalisés, donc un groupe de personnes qui ressemble probablement davantage aux cohortes hospitalisées que l’on trouve aux États-Unis. Pas à la population
générale des Sud-Africains.

Points forts:
• Le nombre de patients traités dans les hôpitaux au cours de la même période précoce de chaque vague différait (2351 dans la vague 4 vs maximum 6342 dans la vague 3).
Cela implique moins d’hospitalisations, car on sait qu’Omicron est hautement transmissible.
• 68 % à 69 % des patients se présentant aux urgences avec un résultat COVID-19 positif ont été admis à l’hôpital dans les 3 premières vagues vs 41,3 % dans la vague 4.
Montre qu’Omicron entraîne moins d’hospitalisations.
• Les patients hospitalisés pendant la vague 4 étaient plus jeunes (âge médian, 36 ans vs maximum 59 ans dans la vague 3 ; P < .001) avec une proportion plus élevée de femmes.
Ceci est intéressant et devra être exploré plus en profondeur. Est-ce dû à l’immunité naturelle des personnes âgées ou au fait qu’Omicron est une maladie plus bénigne pour les personnes âgées que les
variantes précédentes ?

Une autre hypothèse est qu’Omicron n’infecte pas les tissus pulmonaires profonds, de sorte que les personnes âgées ont une maladie plus bénigne que lors des autres vagues.


Peu de personnes âgées pourraient signifier moins d’hospitalisations globales, mais avec un âge médian jeune.


• Significativement moins de patients avec comorbidités ont été admis en vague 4, et la proportion de patients présentant une affection respiratoire aiguë était plus faible (31,6 % en vague 4 vs maximum 91,2 % en vague 3, P < .001).
Maladie plus bénigne, même dans les cas graves !


• La durée médiane de séjour (entre 7 et 8 jours dans les vagues précédentes) a diminué à 3 jours dans la vague 4.
Un autre super indicateur de maladie bénigne !
• Le taux de mortalité se situait entre 19,7 % en vague 1 et 29,1 % en vague 3 et a diminué à 2,7 % en vague 4.
Cela aussi, devrait nous rendre tous très heureux !
Encore une fois, rappelez-vous que ces données concernent UNIQUEMENT LES PATIENTS
HOSPITALISÉS !
Alors, ne laissez pas l’obscénité de la peur vous atteindre – Omicron arrive dans une ville, un village, une ville, un restaurant ou une épicerie près de chez vous. Mais pour la grande majorité d’entre nous, tout ira bien.
Nous avons des outils pour lutter contre cette variante plus douce, et il existe des traitements qui sauvent des vies. Travaillez simplement pour rester ou être en aussi bonne santé que possible, prenez
vos vitamines, mangez de la bonne nourriture et allez faire de l’exercice !
Je terminerai par une citation de F. A. Hayek, (Prix Nobel 1974 en sciences économiques)
« Les « urgences » ont toujours été le prétexte sous lequel les garanties de la liberté individuelle ontété érodées – et une fois qu’elles sont suspendues, il n’est pas difficile pour quiconque a assumé detels pouvoirs d’urgence de veiller à ce que l’urgence persiste. »


Merci de partager cette Substack sur twitter, si vous osez prendre ce risque !
Sous-pile @rwmalonemd
Sinon, n’hésitez pas à le partager sur n’importe quelle autre plate-forme – vous le souhaitez ou le transmettez à vos amis !
La vérité au pouvoir.

Une réflexion sur “Malone: Ne Collaborez pas au Mensonge ! La vérité au pouvoir. laissons parler la science.

  1. Sur 0hedge : réaction du Dr Malone à l’annonce ,en Indiana, de l’augmentation invraisemblable 40% par rapport à avant la pandémie, des décès chez les salariés en 18 et 64 ans. Constat d’une Compagnie d’Assurance One America :
    « What If The Largest Experiment On Human Beings In History Is A Failure » R Malone via Substack

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s