Volatilité, instabilité, incertitude se combinent pour créer une situation de confusion et de risque élevé.

Ce papier ne vise qu’a vous montrer l’étendue de la déstabilisation des marchés, il ne cherche pas contrairement a ma démarche habituelle a montrer les liens logiques entre les causes et les effets; je considère que tout cela est déjà clair pour vous qui me lisez par ailleurs.

C’est une photo, un paysage si on veut.

Le monde entier est en bulle.

La bulle chinoise a été crevée, la bulle américaine vacille.

Ces bulles sont distinctes mais reliées et interdépendantes . Elles sont cruciales pour la conjoncture mondiale, pour les prix des matières premières et du pétrole, pour le maintien ou non de l’appétit pour le jeu et cruciales pour les flux mondiaux de capitaux.

Tout cela crée une situation de grande confusion. Tout est dans tout, tout est opaque. Ainsi par exemple les craintes sur la Chine alimentent le risk-off , le risk off c’est la recherche de refuges. Le risk-off provoque des achats sur les fonds d’état américains et le dollar qui sont eux même déstabilisants.

 Le fait que la bulle chinoise laisse passer de l’air augmente considérablement les risques sur la bulle américaine – et vice versa – ce qui met essentiellement en danger un monde de bulles.

Les chinois tirent la sonnette d’alarme.

25 janvier – Bloomberg :

« Un retrait rapide des mesures de relance par certains pays pourrait nuire aux exportations chinoises, a déclaré un responsable du ministère du Commerce, alors qu’il mettait en garde contre des difficultés « sans précédent » à venir cette année… « Les risques systémiques mondiaux sont en augmentation en raison des reprises économiques déséquilibrées… Le retrait trop rapide des politiques de relance par certains pays pourrait déclencher des contractions de la demande, des fluctuations de prix et affecter à leur tour les exportations de l’industrie chinoise.

La hausse du dollar propage la contagion et l’instabilité au Centre et à la Peripherie.

La mise en « Risk off » a vu le Dollar Index bondir de 1,7%, avec beaucoup de devises des marchés émergents et du « carry trade » emportées par la tourmente..

24 janvier – Bloomberg:

« La volatilité est remontée sur les marchés mondiaux des devises, mettant fin à près de deux mois de diminution des fluctuations de prix. L’indice Global FX Volatility de JPMorgan Chase & Co., qui suit les volatilités des options sur trois mois, a affiché lundi son plus grand gain depuis fin novembre alors que les actions ont chuté à l’échelle mondiale… Le même changement a été observé dans l’indice de volatilité G7, qui suit l’évolution du billet vert -les pairs du marché. »

L’indice VIX des actions américaines s’est échangé lundi à près de 39, le plus haut depuis octobre 2020 après cinq séances de volatilité destructrice

Les échanges de lundi ont vu des écarts considérables entre les plus bas et les plus hauts intra-journaliers du S&P500 de 4,6 %. Mardi, ils étaient de 2,9 %, mercredi de 3,3 %, jeudi de 2,7 % et vendredi de 3,25 %.

Comme indiqué ci dessus, la Périphérie se fissure. 

Les actions asiatiques ont subi une forte pression vendeur.  Les principaux indices ont chuté de 6,0 % en Corée du Sud, de 5,6 % à Hong Kong, de 4,8 % en Australie, de 3,1 % en Inde, de 3,0 % à Taïwan et de 2,9 % au Japon. « 

La volatilité , l’instabilité et les incertitudes sont destructrices en profondeur, elles ruinent la capacité des banques à prendre de nouveaux risques, à supporter les pertes, elle dilate les value @risk et elle réduisent les capacités bilancielles des banques du monde entier.

Rosenberg prevoit un élargissement sensible des spreads de risk et donc un élargissement des protections contre les défauts-CDS-. Cela commence . Et cela n’annonce rien de bon pour la stabilité des leviers, la communauté spéculative mondiale est nerveuse et elle commence à se trouver en difficulté.

L’aversion au risque a commencé à s’infiltrer plus régulièrement dans le marché du crédit. 

Les CDS de qualité investissement se sont négociés jusqu’à 65 points de base vendredi matin, le plus haut depuis novembre 2020 (finissant la semaine en hausse de 3 à 61 points de base). 

Les CDS à haut rendement ont bondi à 358 tôt vendredi (plus haut depuis novembre 2020), avant de clôturer la semaine en hausse de 13 à 343 pb. 

Bloomberg : « le secteur Junk voit la plus grosse perte en 15 mois car l’appétit pour le risque est réduit. » Les fonds d’obligations de pacotille ont vu les sorties grimper à 2,81 milliards de dollars, soit trois semaines consécutives de flux négatifs.

Les CDS des banques étaient sous pression notable. 

Les CDS de JPMorgan ont bondi de six points cette semaine à 60 points de base, le plus haut depuis juillet 2020. Les CDS de BofA ont augmenté de sept à 62 points de base (plus haut depuis juillet 2020) et ceux de Citi sept à 68 points de base (juillet 2020). Les CDS de Goldman Sachs ont gagné quatre points de base de 79 points de base. 

L’instabilité accrue est un phénomène mondial. Les CDS européens sur le haut rendement ont bondi de 16 points à 285 points de base, s’échangeant vendredi à un plus haut de 15 mois. 

Bloomberg : « Les marchés mondiaux des obligations de pacotille vacillent, ce qui met en peril le financement des fusions et acquisitions ».

En Chine, c’est la déroute et la dislocation prend des allures systémique.

Les grandes banques chinoises voient les prix des CDS dériver tranquillement vers le haut. Cette semaine, les CDS de China Construction Bank ont ​​augmenté de deux points à 64 points de base ; China Development Bank a augmenté de trois points de base à 61 points de base ; Industrial & Commercial Bank of China en a ajouté deux à 64 points de base ; et les CDS de la Banque de Chine ont augmenté de deux à 63 points de base. Les CDS souverains chinois sont repassés au-dessus des 50 bps (+2,5 cette semaine), après un début de mois à 40 bps (début septembre à 32 bps)

 » Après tout le tapage autour de la Fed hawkish, les rendements du Trésor à 10 ans ont ajouté cette semaine un point de base (à 1,77%). 

Le brut WTI a encore bondi de 1,68 $ à 86,82 $, le gain de janvier de l’indice Bloomberg Commodities s’élevant à 8,0 %.

Les marchés mondiaux sont entrés dans un contexte hautement incertain et volatil. Les corrélations anciennes se disloquent, d’autres mises en corrélation créent des contagions imprévue. Beaucoup de strategies sont inadaptées.

Je souris en pensant a la naïveté de ceux qui ont cru à la diversification, en particulier géographique.

Quand la peur vient , il n’y a aucun refuge, les marchés mondiaux sont généralement synchronisés à la baisse ai je souvent expliqué.

Et pour cloturer, cette pierre dans le jardin de Powell:

27 janvier – Bloomberg :

« Juste au moment où la Réserve fédérale était sur le point de parler de son engagement à maîtriser l’inflation la plus élevée depuis près de 40 ans, un haut dirigeant bancaire américain a fait une critique inhabituellement brusque de la banque centrale. Goldman Sachs… Le président John Waldron a déclaré que l’indépendance de la Fed avait été mise à mal ces dernières années et qu’elle avait perdu sa crédibilité sur les marchés… Ce qui s’est passé ces deux dernières années a remis en question l’indépendance de la Fed, a déclaré Waldron… Il a remis en question la capacité de la Fed à agir en tant que « moteur de politique monétaire indépendant qui fait ce qu’il pense être juste et non ce qui est opportun ». « Ils ont une chance ici de le faire, mais je suis un peu inquiet de savoir s’ils se lèveront et le feront », a déclaré Waldron… « 

EN PRIME

28 janvier – Bloomberg :

« Les actions chinoises ont prolongé leur déroute de près de 1,2 trillion de dollars ce mois-ci, alors même que les fonds communs de placement, les médias d’État et les entreprises ont tous intensifié leurs efforts pour soutenir le marché. Au moins 15 fonds communs de placement se sont engagés à acheter leurs propres produits axés sur les actions au cours des deux derniers jours, une décision qui a peut-être été coordonnée. Une série d’articles récents dans les médias d’État ont vanté l’attrait des actions chinoises sur la valorisation et le soutien politique, le Securities Times qualifiant l’acte des fonds de « montrant le bon exemple ».

24 janvier – Bloomberg :

« Une politique monétaire plus souple en Chine ne suffira pas à stabiliser l’économie, a déclaré un ancien conseiller de la banque centrale, affirmant que le gouvernement devait également accélérer les dépenses. « Dans la situation économique actuelle, le rôle que la PBOC peut jouer est limité », a déclaré Yu Yongding, membre du comité de politique monétaire de la Banque populaire de Chine au milieu des années 2000… La banque centrale a pris une série de mesures d’assouplissement dans ces dernières semaines, réduisant les taux d’intérêt directeurs pour la première fois en près de deux ans et encourageant les banques à accélérer les prêts.

28 janvier – Bloomberg :

« De nouveaux signes de contagion se répercutent sur le secteur immobilier chinois, avec une série de démissions d’auditeurs aggravant les inquiétudes concernant la santé financière des promoteurs à l’approche de la saison des résultats. Les investisseurs ont décidé de réduire leur exposition au risque vendredi après que Hopson Development Holdings Ltd. a déclaré que son auditeur PricewaterhouseCoopers avait démissionné après avoir reçu des informations insuffisantes pour mener à bien les procédures d’audit. Les obligations en dollars de Hopson Development étaient sur le point de connaître des baisses record, tandis que ses actions ont chuté le plus depuis 2009. Les obligations en dollars à haut rendement de la Chine ont chuté d’au moins 3 cents par dollar… »

Les actions des développeurs ont chuté de 7,5 % cette semaine, annulant presque tout le récent rallye du secteur. Le leader du secteur, Country Garden, a vu ses rendements obligataires bondir de 170 points de base cette semaine à 9,07 %. Et tandis que les obligations des développeurs ont été généralement mitigées pour la semaine, l’impact des récentes mesures politiques destinées à stimuler le secteur semble de courte durée.

26 janvier – Bloomberg :

« En surface, la récente vente aux enchères de terrains par la ville chinoise de Rizhao semblait routinière. Il y a eu quatre offres, faisant grimper le prix de 11% à 170 millions de dollars. Un examen plus approfondi révèle quelque chose de curieux : les offres auraient été faites par une entité financière appartenant au gouvernement de Rizhao, ce qui signifie que la ville s’est effectivement vendue des terres. Dans toute la Chine, les véhicules de financement des gouvernements locaux ont remplacé les promoteurs immobiliers à court de liquidités en tant que plus gros acheteurs de terrains…, attisant de nouvelles inquiétudes quant à la capacité de ces emprunteurs hors bilan à rembourser une dette qui dépasse 8,4 billions de dollars selon certaines estimations. Dans neuf des 21 grandes villes chinoises qui ont vendu des terrains au cours des deux derniers mois de 2021, au moins la moitié des terrains ont été achetés par ces soi-disant LGFV… Certains de ces achats valaient des milliards de dollars.

.25 janvier – Bloomberg :

« Shimao Group Holdings Ltd. a mis en vente 34 projets à travers la Chine, alors que le développeur assiégé cherche à lever des milliards de dollars dans un contexte de pressions croissantes sur le remboursement de la dette… Les actifs sont des projets résidentiels, de bureaux, commerciaux et hôteliers. dans 17 villes dont Pékin, Shanghai et Hangzhou et dans la région de la Grande Baie dans le sud de la Chine… Shimao demande 42,2 milliards de yuans (6,7 milliards de dollars) pour 15 des projets… »

25 janvier – Reuters :

«Les sociétés immobilières publiques chinoises devraient acquérir davantage d’actifs auprès de promoteurs privés à court de liquidités, ont déclaré des analystes, alors que Pékin intensifie ses efforts pour stabiliser et resserrer le contrôle sur un secteur touché par la crise qui compte pour un quart de son économie. Le marché a vu plus d’une demi-douzaine d’accords ces dernières semaines à la suite de l’assouplissement des règles d’émission de dette pour les entreprises immobilières de qualité et des initiatives des gouvernements locaux pour faciliter la cession d’actifs pour les entreprises en difficulté.

26 janvier – Bloomberg :

« La Chine autorisera les emprunteurs appartenant au gouvernement de la province du Guizhou à négocier avec les banques pour prolonger le remboursement de la dette, alimentant les craintes que les autorités locales aient du mal à honorer leurs dettes. « Les sociétés de plateforme de financement seront autorisées à négocier avec les institutions financières pour prolonger de manière appropriée la maturité de la dette cachée existante qui répond à certaines exigences ou restructurer leurs emprunts pour maintenir les flux de trésorerie », selon… le Conseil d’État sur le soutien au développement du Guizhou.

25 janvier – Reuters :

« La Chine a lancé une campagne d’un mois pour nettoyer le contenu en ligne lors du festival du nouvel an lunaire de la semaine prochaine, dans son dernier effort pour remodeler le comportement sur Internet. L’Administration du cyberespace de Chine, le principal régulateur d’Internet du pays, a ordonné aux responsables de balayer les « contenus et informations illégaux » et de cibler les groupes de fans de célébrités, les abus en ligne, le culte de l’argent, les enfants influents et les pages d’accueil des sites de médias. La campagne appliquera la tradition du ménage avant le nouvel an, la fête la plus importante en Chine, à Internet, envisageant une « purification » du monde en ligne.

26 janvier – Bloomberg :

« Le marché des bureaux le plus cher du monde a plus d’espace vide que jamais. Le stock de bureaux vacants à Hong Kong a atteint un niveau record en décembre à 9,1 millions de pieds carrés… – équivalent à près de 158 terrains de football, selon… CBRE Group Inc. À Central, le centre financier prisé de la ville, l’offre devrait encore augmenter . Li Ka-shing et Lee Shau Kee, les magnats de l’immobilier les plus riches de Hong Kong, construisent de nouveaux immeubles de bureaux qui devraient ouvrir l’année prochaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s