Editorial: l’éléphant dans la pièce; un système hautement complexe se détruit sous nos yeux, nous ne le voyons pas.

Les médias sont empêtrés dans leurs objectifs de relayer plus ou moins consciemment les éléments de propagande diffusés par les deux cotés.

je pense que même si on démêle le vrai du faux, tout cela est sans intérêt; : l’intérêt c’est ce que l’on voit, qui crève les yeux, qui est l’éléphant dans la pièce.

A savoir que la globalisation, la libre circulation des marchandises, de capitaux, des technologies , le mouvement du monde sans frottement, a moindre cout, le one world tout cel c’est fini, N.i Ni!

Les valeurs vont être bouleversées, les valeurs d’usage vont redevenir importantes, les valeurs d’échange bidons inflatées par l’euphorie globaliste vont se contracter, nos systèmes vont se réaménager sous la double pression d’abord du risque et ensuite de la réapparition de certaines raretés bien réelles.

Tout cela vient de loin , cela vient de la réaction des pays occidentaux face a la crise de leur système en 2008: ils ont refusé de nettoyer la pourriture et ils opté pour la fuite en avant.

Ce faisant ils ont trainé la saloperie morale , économique et financière et pris le parti de détruire la monnaie.

L’ordre du monde changé en 2008, et surtout en mars 2009 lorsque les autorités américaines ont autorisé les entreprises et les banques à publier des comptes faux et changeant la règlement comptable connu sous le nom de FASB 157: on s’est enfoncé dans le mensonge, dans le pestilentiel, dans la généralisation du mark to fantasy.

L’avilissement de la monnaie et le déversement de trillions de fausse monnaie n’ont été que les conséquences de ce choix irresponsable; pour maintenir la fausseté généralisée des prix il a fallu pomper et pomper toujours plus de monnaie dans le système par le biais de la production de dettes et quand les dettes sont devenues non solvables, irrécouvrables il a fallu les racheter sur les marches à tour de bras comme ce fut encore le cas en mars 2020.

On est entré dans l’imaginaire et depuis 2009 le monde se construit sur cet imaginaire, sur ces fondations mouvantes.

En ,2011 un nouveau tournant a été pris lorsque, lors des grandes réunions en « G », les UsA ont cessé de jouer la carte de la coopération et de l’intégration mondiale et on désigné les Russes et les Chinois comme compétiteurs strategiques.

Ce fut une erreur terrible qui négligeait le fait que l’ordre du monde en particulier financier et de production reposait sur cette intégration croissante et que cet ordre était lourd, pesant , il avait une certaine gravité., Il ne pouvait pivoter. Les paquebots ne virent pas aussi vite que les mots.

La machine systémique hautement complexe a commencé à se déliter. Les antagonismes se sont exacerbés.

Le monde a commencé à se morceler.

La fluidité a disparu; les barrières sont réapparues, l’incertitude est revenue, le risque, le vrai aussi bien entendu.

la concertation, la coopération ont disparu, la compétition stratégique a parsi le relais et la pente a été descendue , de plus en plus glissante: on est passé de l’affrontement à fleurets plus ou moins mouchetés a la guerre froide, puis tiède depuis 2014 et ouverte depuis 2022.

Le mouvement est inéluctable, l’engrenage est en place, les mécanismes complexes s’emboitent,

Tout ce qui s’est construit tout au long de long de la globalisation va être sinon detruit du moins reaménagé.

Ma conviction est que le point le plus important et le plus négligé des réflexions stratégiques c’est la formidable complexité du monde et la non moins formidable complexité du système monétaire et financier qui s’est développé depuis les années 60/70.

Cette complexité se niche partout mais elle est particulièrement grande dans la sphère financière car celle ci a avancé seule , dans sa logique interne , dans la plus totale opacité. personne ne l’a voulue, cette architecture s’est développée sans véritable fondation étudiée et pesnée, elle n’est resiliente qu’en apparence .

C’est un cancer.

[Reuters] Biden rallies Congress behind Ukraine, says Putin has ‘no idea what’s coming’

[Yahoo/Bloomberg] Biden Says ‘Dictator’ Putin Will Pay High Price: Ukraine Update

[Reuters] G7 will seek to seize assets of key Russian elites -Yellen

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Drop as Oil at $110 Sows Fears for Growth: Markets Wrap

[Yahoo/Bloomberg] Gold Near 13-Month High as Invasion of Ukraine War Aids Demand

[Reuters] Asian shares slip, oil above $110 as Russia sanctions bite

[Yahoo/Bloomberg] Taiwan Dollar Turns Proxy for Spillover Ukraine Risks in Asia

[Reuters] U.S. closes its airspace to Russia as Ukrainian cities brace for attacks

[Yahoo/Bloomberg] Rate-Hike Bets Are Unwinding and Taking Bond Yields With Them

[Reuters] Russia May Own $140 Billion Worth of Chinese Bonds, ANZ Says

[AP] Peace in Taiwan Strait a global concern, says Mullen

[Reuters] U.S. stands firm behind commitment to Taiwan, delegation says

[Yahoo/Bloomberg] Did Xi Jinping Get Played by Putin on Ukraine?

[WSJ] Russia Targets Ukrainian Civilian Areas in Shift to Demoralize Resistance

[WSJ] Biden Faces Pressure to Target Russia’s Energy Sector

[WSJ] California Drought Grows Dire Again After Two Record Dry Months

[FT] War in Ukraine: when political risks upturn commodity markets

[FT] Investors can no longer afford to ignore geopolitical risk

[FT] First bank to fail because of new Russia sanctions is Austrian unit of Sberbank

[FT] Chinese people stranded in Kyiv become target of Ukrainian anger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s