Editorial, le prix de la confiance peut être colossal!

Rédigé par 

Bruno Bertez 

3 mars 2022

Comment réagir quand votre monnaie et votre économie s’effondrent autour de vous ? La banque centrale russe a en tout cas déjà choisi sa victime expiatoire pour tenter d’empêcher la panique…

Zoltan Pozsar, analyste de Credit Suisse, expliquait en mars 2020, au tout début de la crise du Covid, que « les chaînes d’approvisionnement sont des chaînes de paiement à l’envers ».

Dit autrement : « Détruire les chaînes de paiement, c’est détruire les chaînes d’approvisionnement. »

Les détenteurs de capitaux se font du cash, ils réduisent leur exposition, diminuent leur recours à la dette et au levier. Le cash redevient plus désirable parce que la performance des actifs financiers n’est plus d’actualité.

Il n’y a jamais eu de lien concret rattachant les créations de liquidités et les QE aux valorisations boursières: le lien entre les deux est un lien magique, une croyance.

Cette croyance se formule de la façon suivante: les chances de gagner en spéculant sont plus grandes que les chances de perdre d’autant que la monnaie est érodée par l’inflation. dans le grand ensemble que constituent les actifs financiers monetisables, near money ou quasi monnaie.

Mais ce calcul implicite peu basculer si les chances de gagner en Bourse d’un seul coup deveiennent problématiques.

Pas d’appétit pour le jeu… ou pour l’investissement

L’argent reste abondant et pourtant les multiples cours bénéfices se sont bien dégonflés, mais – et on revient aux sources – l’appétit pour le jeu a en grande partie disparu, tandis que l’attrait de l’investissement lui, n’est pas encore apparu.

Nous sommes dans un espace intermédiaire qui est borné par les idées que la majorité des operateurs se font sur l’avenir.

Au passage, ceci démontre bien la validité de mon opinion, à savoir qu’en Bourse, la seule chose qui compte, c’est le désir d’achat, avec l’illusion ou l’espoir que l’on va gagner de l’argent. Tout le reste, les PER et autres attrape-nigauds, sont des balivernes bien-pensantes. la bourse comme les casinos , dans le court et moyen terme fonctionne sur des sortes de martingales, de modes ou de pseudo consensus; je dis pseudos car le Smart money ne croit pas aux consensus, il les fabrique!

Ici le consensus ou la règle du jeu qui est fabriquée c’est la croyance que les bourses sont victimes de la guerre en Ukraine alors qu’elles sont victimes de beaucoup plus que cela: l’impasse des régulateurs/apprentis sorciers..

Les apprentis sorciers de la monnaie et du pognon en général jouent avec le feu. Ils prennent des décisions risquées dans un monde qui non seulement est opaque et interconnecté, mais surtout dans un monde qui n’a jamais été testé.

Un monde où l’on ne dispose d’aucune expérience ou référence historique.

Leur raisonnement est qu’ils s’en sortiront toujours, car ils disposent de la planche à billets, la lance à éteindre tous les incendies.

C’est bien sur une illusion car la planche à billets ne fonctionne que tant que la demande de monnaie émise reste forte, tant que la confiance existe !

Or la confiance, c’est comme le mercure : insaisissable.

Ci-dessous, un second graphique pour aujourd’hui : le taux directeur de la banque centrale russe.

C’est le résultat de la mesure russe prise pour essayer de maintenir la confiance.

Le taux d’intérêt change alors de nature, il devient le sacrifice que la banque centrale est obligée de faire pour que l’on conserve la monnaie qu’elle a émise et éviter la fuite.

[NDLR : Retrouvez toutes les analyses de Bruno Bertez sur son blog en cliquant ici.]

Recevez la Chronique Agora directement dans votre boîte mail

S’INSCRIRE J’accepte de recevoir une sélection exclusive d’offres de la part de partenaires de La Chronique Agora

*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.

Une réflexion sur “Editorial, le prix de la confiance peut être colossal!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s