Billet. Oligarques, le spectacle des saisies. L’Occident se tire une balle dans le pied.

Les super-riches russes , pour la plupart enrichis grâce aux Chicago boys qui ont pillé la Russie du temps d’Eltsine, ont massivement augmenté leur richesse pendant la pandémie de COVID. 

Les milliardaires russes appelés « oligarques » en Occident car c’est plus méprisant, ont la part la plus élevée de la richesse par rapport au PIB de toutes les grandes économies capitalistes, suivis de près par la Suède « sociale-démocrate », puis les États-Unis. 

Voir le tableau ci dessous:

Comme les autres milliardaires, les Russes exportent et cachent leurs richesse dans des paradis fiscaux, et achètent également des biens et des actifs à l’étranger. Ils sont plus voyants que les milliardaires dynastiques car ce sont des nouveaux riches, pas encore habitués à la sous-ostentation et au minimalisme.

Leur richesse « offshore » est bien plus élevée que celle des autres groupes de milliardaires. 

Source : Gabriel Zucman ;

Les interdictions d’exportation et de commerce, la suspension des transactions avec certaines banques et le retrait de certains privilèges pour les « oligarques » russes auront peu d’effet sur la Russie. Voire un effet positif. Ces oligarques jouent objectivement contre la politique de Poutine, même si certains sont ses amis!

Je note que la fille d’Abramovitch et la fille d’Eltsine ont exprimé leur inquiétude au sujet de l’effusion de sang de Poutine !

 Le commerce de l’énergie doit se poursuivre, la Russie fournissant toujours 25 à 30 % de l’approvisionnement énergétique européen. 

Et la Russie n’est pas dépendante des financements extérieurs. L’excédent du compte courant de la Russie est passé de moins de 2 % du PIB en 2014 à environ + 9 % du PIB en 2021, laissant des réserves substantielles d’épargne excédentaire qui peuvent être exploitées en cas de besoin. 

Le secteur public au sens large, y compris la Banque centrale de Russie (CBR), le secteur des entreprises et le secteur financier sont des créanciers extérieurs nets. 

La CBR dispose de plus de 630 milliards de dollars de réserves, suffisamment pour sauvegarder les trois quarts de la masse monétaire nationale, il ne serait donc pas nécessaire d’imprimer des roubles pour financer l’activité économique. 

Les entreprises russes et le gouvernement se sont préparés à d’éventuels chocs futurs tels que la perte de l’accès au dollar et l’utilisation de l’USD dans les transactions commerciales et financières a déjà fortement diminué. 

Le ministère des Finances ne détient plus d’actifs libellés en USD dans son fonds pétrolier et la CBR a également réduit de moitié la part de l’USD dans ses réserves, à environ 20 % ; car l’euro, et dans une moindre mesure le renminbi chinois, sont devenus des alternatives privilégiées. 

La question est de savoir cependant ou sont ces réserves en ce moment et leur disponibilité..

Les statistiques disponibles sont anciennes; au 30 juin 2021.

De nombreuses entreprises et banques russes incluent désormais régulièrement dans leurs contrats des clauses stipulant l’utilisation d’une autre devise pour le règlement au cas où l’USD ne pourrait pas être utilisé. La Russie a également accéléré l’utilisation de ses propres cartes de paiement, comme Mir, ainsi que de son propre service de messagerie pour le transfert de messages financiers (SPFS).

Mon avis est que la question du sort des oligarques est sans grand intérêt même si elle est spectaculaire, tout comme leurs yachts et leurs clubs de football.

La vraie question s’agissant de la Russie et des sanctions n’est même pas économique, mais elle est systémique, organisationnelle.

La centralité de la Russie dans les affaires mondiales modernes est évidente. Poutine est un leader de transition certes mais il donne un coup d ‘arrêt non seulement à l’OTAN mais a la progression du monde dans le sens hégémonique que veulent les capitalistes financiers, les Davos men, les unilatéralistes. Et en pratique les oligarques sont des ennemis de la russie , ils financent et entretiennent le monde du Woke, de la décadence, de la finance et le luxe occidental.

Le consensus que Poutine a construit à l’intérieur de la Russie ne durera peut être pas après son départ – mais nous ne pouvons pas nier le fait qu’aujourd’hui, la Russie est au cœur de la politique mondiale et qu’il envoie une terrible onde de choc .

Les sanctions de clan OTAN doivent être interprétées comme des mesures qui ne sont optimum que dans le court terme car elles sont comme les celèbres Piles Wonder: elles s’usent si on s’en sert

Leur pouvoir s’auto détruit quand on les utilise:

Dans le domaine économique, je suis d’avis que le grand gagnant de ce conflit est la Chine. ainsi par exemple, couper la Russie de SWIFT ne fera qu’accélérer le projet de la Chine de défier les États-Unis sur le front financier.

La Chine va énormément apprendre et pouvoir se préparer grace à Poutine qui joue ici le rôle de poisson pilote.

EN PRIME

Une réflexion sur “Billet. Oligarques, le spectacle des saisies. L’Occident se tire une balle dans le pied.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s