La Centrale, un joujou pour une Com irresponsable

Ukraine: Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’Onu ce vendredi

Les troupes russes avaient lancé l’assaut contre cette centrale aux premières heures vendredi et l’incendie qui s’était déclenché dans un bâtiment adjacent en marge des affrontements a été maîtrisé vendredi matin, ont fait savoir les autorités ukrainiennes.

L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a assuré que la sécurité de la centrale n’était pas menacée.

Lors d’une conférence de presse, le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a indiqué qu’aucune fuite radioactive n’avait été détectée.

D’après Rafael Grossi, le projectile ayant déclenché l’incendie serait probablement russe.

Citant le régulateur ukrainien du nucléaire, l’AIEA avait plus tôt dans la matinée fait savoir que les équipements essentiels de la centrale n’avaient pas été touchés par l’incendie.

Un responsable d’Energoatom, l’entreprise publique qui exploite quatre centrales nucléaires en Ukraine, a indiqué qu’il n’y avait plus de combats autour du site et que les niveaux de radiation étaient normaux.

« Le personnel est sur son lieu de travail assurant le fonctionnement normal de la centrale », a dit à Reuters ce responsable.

Dans une allocution télévisée, le président ukrainien Volodimir Zelenski s’est adressé directement à la population russe, l’appelant à manifester contre la prise de contrôle de la centrale par les forces russes.

Le ministère russe de la Défense a de son côté dénoncé une opération de sabotage de la part de l’Ukraine, la qualifiant de « provocation monstrueuse ».

Réagissant à l’attaque menée par les forces russes, le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a déclaré que le président russe Vladimir Poutine jouait avec le feu.

« Nous appelons le président russe dans les termes les plus forts possibles à absolument cesser d’attaquer des sites comme celui-là, c’est incroyablement dangereux », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à l’occasion d’un déplacement à Copenhague au Danemark.

En France, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a dit assurer une « veille active » des informations disponibles concernant la situation des installations nucléaires sur le territoire ukrainien. [nP6N2UQ016]

BIDEN ET JOHNSON TENUS INFORMÉS DE LA SITUATION

Des images, que Reuters a pu vérifier, ont montré un nuage de fumée et des flammes émanant d’un bâtiment non identifié proche de la centrale, située à environ 550 kilomètres de la capitale ukrainienne Kiev. Ces images ont aussi montré des obus tombés à proximité d’un parking du site.

Une réflexion sur “La Centrale, un joujou pour une Com irresponsable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s