La guerre de l’information est dépassée. Anachronique. Une survivance.

La guerre de l’information est dépassée. Anachronique. Une survivance.

Nous sommes « Jenseits » von Gut und Bose.

Par dela le Bien et le Mal . Par dela le Vrai et le Faux.

Le Viet Nam c’est fini, l’Irak etc sont passés par là.

Car nous sommes dans un autre monde. Dans un imaginaire, une autre réalité que personne ne contrôle; la réalité c’est la logique interne des narratives; la logique des faits ne compte plus, seule compte la logique , la combinatoire des narratives.

Les élites, les commentateurs, les spectateurs « sont parlés ». je dis « sont parlés » pour bien montrer la situation de passivité qui domine: ils sont traversés par la parole, le récit dominant et sont sommés de se positionner en regard de cette parole dominante en binaire.

Ce qui s’est passé avec les labos d’armes biologique est significatif: la seule logique est non pas celle des faits et des preuves mais celle du discours; c’est parce que Victoria Nuland est une imbécile et qu’elle s’est laissé entrainer par le logos que cette histoire des labos qui était d’abord niée, nulle et non avenue, est devenue une réalité et même une réalité majeure.

Dans le monde n’oubliez jamais il y a la logique des faits, les vérités de situation et il y a la logique de discours, les rhétoriques ; et la modernité c’est la disjonction de plus en béante des deux, disjonction qui frappe même eux qui se croient locuteurs.

Au fond peu importe que Zelensky soit un clown parce que face a Zelensky on a crée un Poutine mythique qui serait un fou. Face a Zelensky le clown-homo-éro, on a non pas la Russie mais Vlad le Fou!

La réalité de l’Ukraine son histoire, sa culture , tout comme celle de la Russie, la réalité de ce qu’elle est par opposition a ce qu’elles représentent , tout cela ne compte plus, c’est Zelensky et sa bite et Poutine et sa folie.

Le guerre de l’information ne sert plus rien car nous ne sommes plus en Démocratie ou en République, les peuples ne votent plus sur les guerres , ils ne les paient plus car c’est la planche billets qui paie , ils ne meurent plus car il n’ya plus de conscrits, car c’est le temps des professionnels et des mercenaires, les victimes du terrain n’ont pas leur mot à dire, leurs chefs ne sont pas leurs chefs mais des pantins, des pions sur les échiquier etc etc.

Dans les guerres c’est par un reflexe idiot ancien que l’on fait encore semblant de rechercher les légitimités et les justifications , de touts façons ce sont toujours des constructions parallèles.

Les causes des guerres n’ont aucun rapport avec les raisons invoquées, avec les salades vendues aux peuples.

1 On ne gagne pas des guerres dans les médias, on les gagne sur le champ de bataille.

2 L’opinion en Ukraine serait importante à connaître, mais en raison des circonstances, elle ne peut pas être recherchée. 

3 L’invasion est rarement perçue de manière positive (pour de bonnes raisons), la question est de savoir si le sentiment anti-Russe est suffisamment fort pour se transformer en une résistance populaire généralisée. 

4 Sur la base du fait que la plupart des gens semblent désireux de s’écarter de l’avancée des troupes, je dirais non.

4 Il y a et ne peut pas avoir de bataille pour les cœurs et les esprits aux États-Unis ou dans l’UE. Si vous aviez une opinion dissidente, où l’exprimeriez-vous ? Je pense que les Russes et les Chinois sont arrivés à la même conclusion.

2 réflexions sur “La guerre de l’information est dépassée. Anachronique. Une survivance.

  1. Bonjour M. Bertez
    « Dans le vide de la pensée, personne ne vous entend raisonner! » ( Alien – prix Nobel de la paix 2022, 23, 24 …)
    L’opinion dissidente se fera entendre dans la rue, non pas sur l’Ukraine mais sur le prix du pain. S’exprimera t’elle par des cris de rage ou des par meuglements plaintifs et résignés, je ne le sais pas.

    A propos de guerre et de non sens, me vient à l’esprit le dernier plan de Full Metal Jacket de Stanley Kubrick: les soldats errent dans la nuit embrasée en répétant en boucle:  » M.I.C, K.E.Y, M.O.U.S.E. »
    In girum imus nocte et consumimur igni.

    Cordialement

    J’aime

  2. Il y a les récits qui nous bourrent la tête, avec les mêmes méthodes que le virus.
    Et puis, il va y avoir rapidement un retour de la réalité qui va venir mordre tout un chacun : inflation et pénuries sur tout ce que l’Europe ne produit pas ou ne veut plus produire.
    La BCE peut acheter à tour de bras des bonds mais elle ne peut pas imprimer des barils de pétrole, des m3 de gaz, des quintaux de blé, des semences ou encore des engrais.
    Vous souhaitiez le retour du réel, il arrive et cela ne va pas être joli.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s