Editorial. Les nouvelles dépêches. La fin des opposants et autres Fed vigilantes. Un pouvoir sans contrepouvoir.

Aujourd’hui, c’est le grand jour – orthographié avec des majuscules – que les investisseurs attendaient. 

On s’attend à ce que la Réserve fédérale relève son taux de référence pour la première fois depuis 2018 afin de « maîtriser » l’inflation qui se déroule au rythme le plus rapide depuis quatre décennies. 

Les traders apprendront également comment les membres voient l’évolution de l’ inflation dans les années à venir et combien de hausses de taux seront nécessaires pour freiner ces pressions sur les prix. 

La Fed pourrait également avoir quelque chose à dire sur la façon dont elle entend réduire son bilan, qui, à 8,9 trillions de dollars, est tout simplement énorme.

Bien sur ce n’est pas un vrai grand jour puisque la hausse des taux a été tellement télégraphiée que toute surprise a été désamorcée.

La transparence consiste à ne jamais surprendre, à toujours télégraphier afin que les marchés aient eu le temps de prendre leurs dispositions; quand je dis les marchés, bien entendu cela signifie les professionnels et le smart money car le public lui, est incapable comprendre cela. Le public sert à absorber, à disséminer le risque c’est dire faire la contrepartie aux préparatifs du smart money.

On mesure sous cet aspect a quel point le monde change.

Il faut un temps ou la doctrine des banques centrales était de surprendre et punir les marchés, les banques centrales étaient craintes et respectées.

Le secret était gardé sur les décisions futures, elle n’étaient pas préemptées. Maintenant tout est dit annoncé, en langage codé pour les initiés.

Dans la doctrine actuelle, il ne faut jamais punir les marchés, au contraire il faut sans cesse les récompenser pour qu’ils ne combattent pas les banques centrales. Les marches ont des auxiliaires de transmission de la politique des banques centrales pire, ce sont des complices dans la grande entreprise qui consiste a tondre le public ignorant de toutes ces subtilités;

C’est un autre temps, autre temps autre mœurs.

L’importance ne se situe pas au niveau de la morale mais au niveau de l’organisation systémique; il n’y a plus d’acteurs rogues, c’est dire de gens qui servent à contrer la Fed et mettre le doigt sur ses erreurs, il n’y a plus de contrepouvoirs, plus de parole libre. La Fed n’a plus de frein et elle peut se livrer à tous les excès et sombrer dans toutes les erreras, il n’y a rien en face, plus de Fed vigilantes.

La machine n’a plus ni frein ni amortisseurs; c’est un système sans forces de rappel. Un système monopolistique, le contraire d’un système de marché!

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Up on China Tech Jump; Bonds Steady Pre-Fed: Markets Wrap

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Climb Amid Lower Oil, Easing China Rout: Markets Wrap

[Yahoo/Bloomberg] Ukraine Update: China Denies Advanced Knowledge of Russia’s War

[Reuters] Trafigura seeks funding as commodity surge triggers margin calls – Bloomberg News

[BBC] Could Russia use tactical nuclear weapons?

[Bloomberg] Russia to ‘Default’ If Dollar Coupons Paid in Rubles, Fitch Says

[NYT] Dollars or Rubles? Russian Debt Payments Are Due, and Uncertain.

[FT] Trafigura and Blackstone discussed investment of up to $3bn

[Yahoo/Bloomberg] Ukraine Update: Kyiv Sees ‘Contradictions’ in Russia Talks 

[AP] Ukraine sees room for compromise, as 20,000 escape Mariupol

[Yahoo/Bloomberg] Oil Slumps With Iran Talks In the Offing as China Lockdowns Grow

[Yahoo/Bloomberg] Limit Up or Limit Down? Nickel Traders Are Bracing for Wild Ride

[AP] Embattled Federal Reserve pick Raskin withdraws nomination

[NPR] What Ukraine war news looks like from Russia

[WSJ] Inside Chernobyl, 200 Exhausted Staff Toil Round the Clock at Russian Gunpoint

Une réflexion sur “Editorial. Les nouvelles dépêches. La fin des opposants et autres Fed vigilantes. Un pouvoir sans contrepouvoir.

  1. On assiste à une belle manipulation de marché à l’approche des 4 sorcières. C’est simple il suffit de pousser les shorts au chasse neige. Le ravin est trop proche pour qu’ils tiennent les positions.

    ça se paiera puisque les marchés n’ont pas perdu grand chose surtout en Europe si on considère le contexte ; conséquences de la guerre en Ukraine et les taux avec une OAT à 0.85 qui prend plus de 100bp depuis le début de l’année.

    Malgré les 10 % qu’il a perdu sur ses hauts je pense que le cac n’a jamais été aussi cher.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s