L’erreur américaine vient de loin:1997!

George Kennan. Kennan, qui rejoignit le Département d’État en 1926, fut ambassadeur américain à Moscou en 1952.

George Frost Kennan, né à Milwaukee (Wisconsin) le 16 février 1904 et mort à Princeton (New Jersey) le 17 mars 2005, est un diplomatepolitologue et historien américain dont les idées ont une forte influence sur la politique des États-Unis envers l’Union soviétique au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

Il est connu dans le monde politique pour avoir en partie créé le concept de containment (ce terme désignant des mesures pour endiguer l’expansionnisme soviétique) et comme une figure clé de la guerre froide. Un grand nombre de ses ouvrages traitent des relations entre la Russie et les puissances occidentales. Parlant l’allemand et le russe, il s’intéresse notamment aux peuples allemand et russe

 

Je ne suis pas fan de Friedman. mais tout le monde devrait lire le texte de cette interview de Kennan , car il était tellement prophétique !

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait de la ratification par le Sénat de l’élargissement de l’OTAN à la Pologne, à la République tchèque et à la Hongrie, voici la première chose que Kennan a répondu :

Je pense que c’est le début d’une nouvelle guerre froide.

Ce n’est pas long mais très bon.

un mot de X

https://www.nytimes.com/1998/05/02/opinion/foreign-affairs-now-a-word-from-x.html/

Affaires étrangères : et maintenant, un mot de « X » (1998)

Sa voix est maintenant un peu fragile, mais son esprit, même à l’âge de 94 ans, est toujours aussi aiguisé qu’auparavant. Alors, lorsque j’ai joint George Kennan au téléphone pour avoir sa réaction à la ratification de l’extension de l’OTAN, quelle fut pas une surprise de constater que l’homme qui était l’architecte de la doctrine du « containment » de l’Union Soviétique, et l’un des plus grands hommes d’État du XXe siècle avait une réponse de prête.

Je pense que c’est le début d’une nouvelle guerre froide, répondu Kennan à partir de sa maison, à Princeton.

« Je pense que les Russes vont progressivement réagir de façon adverse, et que cela aura un effet sur leurs politiques. Je pense que c’est une erreur tragique. Il n’y a absolument aucune raison de s’aventurer à cela. Personne n’était menacé. Cette extension ferait se retourner dans leur tombe les pères fondateurs de ce pays. Nous nous sommes engagés à protéger un grand nombre de pays, alors même que nous n’avons ni les ressources ni l’intention de le faire de façon sérieuse. L’extension de l’OTAN n’est qu’ une action conduite avec insouciance par le Sénat qui n’a aucun intérêt réel pour les Affaires étrangères.

« Ce qui m’ennuie, c’est le manque d’information et la superficialité de l’ensemble du débat qui s’est tenu au Sénat » ajoute M. Kennan, qui était présent lors de la création de l’OTAN, et dont l’article anonyme, en 1947 dans le journal of Foreign Affairs (Journal des Affaires étrangères), signé « X », a défini la politique de « containment » de l’Amérique pendant la guerre froide pour les 40 ans qui suivirent.

« J’étais particulièrement ennuyé par les références à la Russie comme si il s’agissait d’un pays qui avait envie d’envie d’attaquer l’Europe de l’Ouest. Les gens ne comprennent-ils pas ? 

Nos différends étaient avec le régime communiste soviétique. Et maintenant, nous tournons le dos à ces mêmes gens, ceux là qui ont organisé la plus grande révolution de l’Histoire pour mettre fin à ce régime soviétique, et l’ont fait sans effusion de sang ! »

« Et la démocratie russe est aussi avancée, si ce n’est plus, que celle de n’importe lequel de ces pays que nous venons de nous engager à défendre contre la Russie. » dit Kennan,« Cela montre un manque de compréhension de l’histoire de la Russie et de l’Union Soviétique. Bien sûr que cela va entraîner une réaction agressive de la part de la Russie, et alors, vous verrez ceux-là même qui auront choisi d’étendre l’OTAN diront qu’ils vous avaient bien dit que les Russes étaient belliqueux. Mais c’est tout simplement malhonnête. »

On peut seulement se demander ce que les historiens du futur diront.

Ce qu’ils diront, prédit M. Kennan, c’est que l’extension de l’OTAN allait créé une situation dans laquelle l’OTAN allait soit à s’étendre jusqu’aux frontières mêmes de la Russie, et déclencher une nouvelle guerre froide, soit à s’arrêter après l’inclusion de ces trois nouveaux pays, et créer une nouvelle ligne de division en Europe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s