Les « moutons » sont en même temps pour le Vaxx et pour l’Ukraine.

Vous connaissez mon cadre analytique; je considère qu’il n’y a de vérité que du tout et que la guerre, les sanctions, les dictatures covid, les pertes de liberté, taux nuls, le surendettement tout cela constitue un kaléidoscope des manifestations de la crsie de reproduction du système, crise qui a commencé de se manifester en 2008.

Dans cet ordre idée, j’ai écrit il y a peu , parlant de notre statut de rebelle pestiféré face aux élites ; « nous sommes leurs Russes d e l’interieur »; ils nous haissent de la même façon, c’est une lutte à mort.

Si mon anayse est correcte on dit retrouver les elements de mon jugement sur ce clivage entre eux et nous, dans les sondages; Il doit y avoi des partitions révélatrices .

Extrait de dedefensa.org

https://www.dedefensa.org/article/ukrisis-11-melanges

Il y a eu un sondage EXOS au Canada, qui a eu l’idée après tout sympathique de consulter les vaxx (ceux qui se sont fait vacciner Covid) et les antivaxx (les réfractaires) sur leur position vis-à-vis des mesures prises contre la Russie.

L’idée est louable, même si son instigateur n’est pas très, très content.

Par contre, cela rejoint une conception par ailleurs évidente par son bon sens de Michel Maffesoli qui, décrivant l’état d’esprit de ce qu’il nomme “l’insurrection” des peuples contre la bienpensance des élites, fait un lien entre les deux faits de communication : « C’est marrant commentd’ailleurs la presse a été servie en la matière, on est passé du tout-covidisme si je puis dire au tout-ukrainisme, avec bien sûr le Camp du Bien et le camp des méchants ».

On comprend alors dans quel sens vont ces résultats, qui ont paru d’abord dans le ‘Toronto Star’ et sont notamment relayés par ‘SummitNews’ et par RT.com.

On résume ici les résultats essentiels, le sondage étant plus détaillé mais allant absolument dans le même sens avec des désaccords significatifs jusqu’à être stupéfiants par leur netteté.

……….

Voici donc les résultats du sondage sous forme de questions concernant des mesures antirusses, avec réponses favorables des vaxx, et réponses favorables des antivaxx :

• “Sanctions encore plus dures contre la Russie” : 86% des vaxx, 13% des antivaxx ;
• “Saisie des avoir des proches de Poutine” : 85% des vaxx, 13% des non-vaxx ;
• “Embargo du pétrole russe” : 81% des vaxx, 21% des antivaxx :
• “Envoyer plus d’équipements militaires aux Ukrainiens” : 82% des vaxx, 18% des antivaxx
• “Envoyer plus d’aides non-militaires aux Ukrainiens” : 78% des vaxx, 15% des antivaxx
• “Transférer des chasseurs de combat à l’Ukraine” : 52% des vaxx, 15% des non-vaxx ;
• “Envoyer des forces militaires canadiennes en Ukraine” : 30% des vaxx, 11% des antivaxx ;
• “Rien de toutes ces mesures” : 2% des vaxx, 52% des antivaxx ;
• “La Russie est-elle coupable de crimes de guerre ?” 88% des vaxx le croient, 32% des antivaxx ne le croient pas.

Et même par doses, sommet du grotesque pour les sanitaires-Système !

A la question : “D’accord pour plus de sanctions même si cela doit impacter sur la vie au Canada” : pour les vaxx-3 doses et plus : 82% ; pour les vaxx-2 doses : 50% ; pour les antivaxx : 18%

Il faut bien entendu le commentaire plein de sentiment moral bienpensant de Frank Graves, directeur d’EXOS :

« [Il] a déclaré qu’il trouvait les résultats du sondage alarmants, suggérant que les personnes refusant de se faire vacciner étaient “beaucoup plus favorables à la Russie”, et que les résultats mettaient en évidence les “influences hautement corrosives de la désinformation”.

» “Il s’agit sans aucun doute d’une force nouvelle et carrément insidieuse qui contribue à la polarisation, à la désinformation et à la prise de mauvaises décisions. Et cela ne semble pas vouloir s’arrêter. Les choses s’aggravent”, a déclaré M. Graves, comme le rapporte le Toronto Star.

» “Je ne pense pas que ce soit parce que ces personnes avaient une sympathie invétérée pour les Russes. Ils lisent cela en ligne, ils consomment cela à partir des mêmes sources qui leur donnaient les idées antivaxx.”

» En même temps, d’autres ont interprété les résultats du sondage comme un excellent exemple de la rapidité avec laquelle les narrative des médias grand public peuvent changer et de la facilité avec laquelle les masses transfèrent leur soutien zélé d’un sujet à l’autre en fonction de la crise du jour. »

A lire en complément un texte de Marie Hawthorne sur ‘The Organicpaper.com’, avec comme thème : « Pourquoi tant de gens se laissent saigner comme des moutons ? » (ou bien : “Pourquoi tant de gens se laissent saigner comme des poulets qui seraient des moutons”).

Tout cela est tellement énorme et grotesque dans le chef de la “moutonnerisation” (mot accouché de la modernité-tardive) forcée qu’il s’agit d’une situation génératrice de formidables tensions, surtout lorsque les sujets sont aussi écrasants qu’une pandémie et qu’une guerre ; de ce fait, il nous semble totalement irréaliste de penser que cette situation de tension, même pour l’absence de pensée, puisse durer sans des effets explosifs dont non ne peut savoir ce qu’ils seront. Mais ils seront !

Des moutons, dit-on ? Sans aucun doute… Mais qui a déjà vu le calme, l’absence d’angoisse, la belle marche commune d’un troupeau de moutons, en constant regroupement pour être ensemble comme un apaisement s’accordant à la grandeur et la beauté également apaisées d’un alpage de montagne, comprend que ce que notre moutonnerie à nous, dans l’excès, l’éructation, le paroxysme, la trouille couarde et l’ignorance passionnée, n’a rien à voir avec la moutonnerie habituelle que la nature ordonne. C’est bien entendu du La Boétie, mais plutôt le vrai La Boétie : cela tient, cela tient, jusqu’au  moment où cela rompt. Ou, comme le disait ‘Le Précepteur’ commentant La Boétie :

« Être libre, c’est cesser d’obéir, mais est-ce que nous comprenons bien ce que cela veut dire, “cesser d’obéir” ? Selon La Boétie, nous comprenons mal ce que signifie “ne pas obéir”. Parce que nous sommes tellement accoutumés à notre servitude que nous imaginons que pour être plus libres que nous ne le sommes, nous devrions nous battre. Nous imaginons que la liberté s’obtient par des actes. Or, “cesser d’obéir”, ce n’est pas agir, c’est au contraire cesser d’agir. Désobéir, ce n’est pas faire quelque chose, c’est cesser de faire quelque chose. »

_________________________

4 réflexions sur “Les « moutons » sont en même temps pour le Vaxx et pour l’Ukraine.

  1. c’est parce que les vaccins contiennent de l’antipoutinoïde !
    …ou simplement parce que la peur engendre (ou stimule ou réveille) la c……ie.

    J’aime

  2. Aucune surprise. Les Vaxx sont pour la plupart ceux qui ont adhéré aux mensonges gouvernementaux. Normal qu’ils soient les plus sensibles à la propagande anti-russe.

    Ce sont des adeptes du mode binaire, des complices du diviser pour régner. Ils aiment les histoires dans lesquelles il y a les méchants et les gentils. Sans nuance.

    Et n’ayez pas de doute ils seront les premiers planqués si ça tourne mal.

    J’aime

Répondre à HenriB Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s