Document qui ridiculise les MSM sur l’Ukraine

Ce texte vient de chez Larry que je vous ai deja présenté. C’est un « bon », un vrai observateur compétent de grande réputation comme Martyanov.

Le texte est difficile à suivre et a déchiffrer mais il y a des pépites , soyez patient et vous serez récompensé. Il faut fouiller comme dans une mine.

À PROPOS DE LARRY C. JOHNSON

Larry C Johnson est un vétéran de la CIA et du Bureau de lutte contre le terrorisme du Département d’État. Il est le fondateur et associé directeur de BERG Associates, qui a été créé en 1998. Larry a dispensé une formation à la communauté des opérations spéciales de l’armée américaine pendant 24 ans. Il a été vilipendé par la droite et la gauche, ce qui signifie qu’il doit faire quelque chose de bien.

Ce qui suit est écrit par Jacob Dreizin, un vétéran et actuel « denzien » de Washington, DC. Il n’a pas encore de blog et il m’a donné la permission de soutenir son analyse de la situation actuelle en Ukraine :

DERNIERES NOUVELLES QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS DANS LE MSM :   Lundi soir, les forces russes ont annoncé la capture d’un bunker nucléaire de l’ère soviétique près de Kiev, qui était utilisé par l’armée ukrainienne comme complexe de commandement. Une soixantaine de prisonniers ont été capturés, dont la moitié seraient des officiers ayant le grade de major ou plus.  

En plus des prisonniers, dans une telle installation, les Russes auraient capturé des codes/clés de cryptage radio et des informations détaillées sur le déploiement/lieux de l’armée ukrainienne.

Entre autres informations utiles des renseignements géospatiaux et/ou électromagnétiques transmis par les États-Unis.

Les yeux de L’Oncle Sam aident Kiev en matière de renseignement. 

Le nombre total de prisonniers ukrainiens passant par la détention russe ou Donetsk/Lougansk approche probablement les 2000.   

Volodomyr Zelensky interdit les partis politiques (oui, d’autres l’ont mentionné, mais je vous donne beaucoup plus de détails, de contexte et d’analyse).

  Le 19 mars , le Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine a publié un décret suspendant les opérations de (c’est-à-dire interdisant de fait) onze partis politiques considérés comme insuffisamment loyaux ou nationalistes.

En premier lieu le principal parti d’opposition à la législature, l’OPZZh, qui représente des millions de personnes dans le sud et l’est de l’Ukraine qui, tout en étant en grande partie fidèles à l’État, ne se soucient pas vraiment de «l’agenda ukrainien» .

(c’est-à-dire de l’idéologie selon laquelle l’Ukraine est une Ukraine authentique et de sang pur qui va éduquer ses enfants à être fiers Ukro – Aryens qui détestent la Russie et tout ce qui est russe, même si les parents parlent russe.) 

Toute opposition réelle a été supprimée, y compris trois chaines TV sauf Channel 5 détenue par le milliardaire ex president Poroshenko protégé par les américains. Plus de 20 journalistes proéminents et autres analystes ont été mis en détention sepaui l’invasion.

 Je suppose que vous pourriez appeler cela « détruire la démocratie afin de la sauver ».   

De plus, moins de 48 heures après que Channel 5 ait commencé à diffuser des critiques sur   la perte imminente de Marioupol par Zelensky, le gouvernement de Kiev a annoncé que tous les programmes d’information télévisés devront suivre les scripts qui leur seront remis par la boutique de propagande de Zelensky.

 Ils ne pourront rien diffuser d’autre. 

Dans ce contexte, je joins à nouveau une récente « vidéo personnelle » du chef du Conseil de la sécurité nationale et de la défense, Alexei Danilov, dans laquelle il dit aux législateurs de l’OPZZh de rester chez eux, car s’ils se heurtent à « nos points de contrôle »,  ils seront abattu.   (Voir la vidéo ci-jointe intitulée « Danilov ».)   

Comme je l’ai dit dans un article récent, si l’Ukraine survit à cette guerre sous une forme ou une autre, ce sera une dictature totale.   

Ironiquement, la suppression de Channel 5 et des médias similaires sur le thème «Zelensky n’en fait pas assez contre la Russie” sera peut etre une bonne chose fin pour négocier avec la Russie, mettant ainsi fin à la guerre et sauvant ce qui reste du pays.  En effet il est beaucoup plus facile d’accepter d’abandonner des territoires, si vous n’avez pas à faire face à une critique publique pour cela.   

Si Zelensky a le contrôle total du récit, il sera capable de le dire : « Nous ne reconnaissons pas, nous ne reconnaîtrons jamais, mais dans l’intérêt de la paix et de la reconstruction, nous avons accepté de ne plus contester l’occupation de la Crimée par la Russie. et le Donbass »—ou quelque chose comme ça. Et en dehors des réseaux sociaux, personne ne pourrait dire le contraire. 

 Les Ukrainiens ne font pas la queue pour se faire tuer La vidéo ci-jointe intitulée  » Draft Dodgers » – qui a été posté par Jack Posobiec sur son Twitter  – montre environ 20 jeunes hommes ukrainiens insoumis, détenus par une « escouade de rafles », et obligés de s’allonger sur le sol avec leurs mains sur la tête, surveillés par trois hommes armés en uniforme, l’un d’eux tapant le thème des films « Terminator » au piano. Cette vidéo proviendrait de Dnepropetrovsk, dans le centre-est de l’Ukraine.    

Est-ce qu’ils vous montrent cela dans le MSM ?   

Comme je l’ai déjà dit, il n’y a absolument aucune « guerre populaire » en Ukraine. Le nombre d’hommes jeunes ou autrement éligibles à la conscription qui ont déjà fui vers d’autres pays dépasse d’au moins plusieurs fois   l’effectif total d’avant-guerre des forces armées ukrainiennes .   

Beaucoup d’autres (comme les enfants dans la vidéo) se cachent/se cachaient à l’intérieur du pays. Beaucoup, beaucoup d’autres ont déjà émigré auparavant (en Pologne, en Italie, etc.) et sont à la recherche de travail, et ne se pressent pas de rentrer pour le moment.     

En plus de cela, la force de la milice civile de «défense territoriale» a été largement surestimée. S’il s’agissait de centaines de milliers comme cela a été affirmé, ils constitueraient une présence quasi permanente à chaque intersection du pays, même dans les petites villes. En réalité, ils sont probablement moins de cent mille, avec seulement une fraction de ceux qui sont vraiment disposés et aptes à se battre (au lieu d’avoir simplement fait la queue pour recevoir une arme gratuite.)    

Pendant ce temps, ou à la fin de la semaine dernière, selon mes contacts avec des amis de la communauté du renseignement militaire américain, ainsi que les commentaires des médias de Georgii Shpak, un ancien commandant des forces aéroportées russes, longtemps à la retraite et libre de parler, l’armée russe dispose encore de forces considérables à la frontière ukrainienne qui ne sont ‘ pas entrées dans le pays. 

Ceci est contraire aux fausses affirmations de nos médias MSM – basées sur des sources anonymes du Pentagone – selon lesquelles la Russie a déjà envoyé tout ce qu’elle a.   (Il est prouvé que la Russie a depuis envoyé des réserves de Crimée, mais elles ne se sont pas encore engagées dans la bataille. 

La formation en cours d’un nouveau front offensif russe dans le sud est fortement censurée, bien que Kiev reçoive certainement des images satellite de l’Oncle Sam.)

Je dois mentionner qu’il est clair depuis un certain temps que le ciblage par la Russie des positions de l’armée et des milices ukrainiennes bénéficie de « conseils locaux », et inclut des pointeurs détaillés transportés sur les chaînes Telegram .

Ceux-ci incluent souvent des adresses spécifiques, des coordonnées géographiques précises et/ou des photos du sol, et peuvent être vérifiés à l’aide de la reconnaissance par satellite, aérienne et/ou des signaux.)     

Bref, la Russie dispose d’une réserve stratégique dans la zone, alors que l’Ukraine perd (KIA) jusqu’à 130 hommes par jour au combat ou par des attaques aériennes, et certainement au moins autant par jour par la désertion, sans compter les blessés ou faits prisonniers. , et sa seule compensation consiste à rassembler les adolescents comme du bétail et de les envoyer à trois jours de camp d’entraînement – pathétique.   

Lorsque l’URSS a été attaquée en 1941, des millions d’hommes (y compris des hommes vivant en RSS d’Ukraine) ont envahi les comités d’enrolement au point que la plupart ont dû être renvoyés chez eux et priés de ne pas revenir de si tôt. C’était une guerre populaire. « Red Dawn » (le film) était une guerre populaire. Ici, ce n’est pas une guerre des peuples; personne ne sort massivement pour l’Ukraine.   

…..

La meilleure chose que je puisse dire ici, c’est qu’il n’y a pas de différence dans la répartition du QI entre les républicains et les démocrates.   

….

En outre, plus la guerre économique contre la Russie est dure – perturbant les chaînes d’approvisionnement et les routes commerciales en poussant la Russie à vendre son pétrole, ses métaux et tout le reste à la Chine plutôt qu’à l’Europe – plus l’inflation est élevée, et mieux ils s’en sortiront à moyen terme, ou alors ils pensent .    

C’est tellement grave que les fabricants ne savent pas où ils trouveront leurs métaux une fois leurs stocks actuels épuisés dans quelques mois.   Le marché du nickel ne fonctionne toujours pas ; personne ne sait comment y remédier. L’acier est presque hors du tableau; ils ont besoin d’un nouveau tableau. L’aluminium est sur le point de suivre. 

Le Washington Post met en garde contre les prix des denrées alimentaires allant sur la lune, et Bloomberg    vous dit d’apprendre à manger des lentilles au lieu de la viande. Tout le monde s’attend à ce que le pétrole explose dans les premiers jours d’avril, après l’expiration des contrats de mars et que les expéditeurs ne soient plus obligés de prendre du pétrole russe.  

Et pourtant, vous voyez des républicains pousser Brandon à aller encore plus loin, plus durement avec la Russie – ils en salivent.  « Le pire, le mieux » — Ce que le GOP a en commun avec ISIS Comme je l’ai dit, il s’agit de faire taire les voix d’ America First , pour toujours. Mais je pense qu’il y a encore plus. C’est la psychologie d’un groupe terroriste qui dit que « plus c’est mauvais pour le peuple, mieux c’est pour nous ». 

Je sais que les politiciens ont tendance à être stupides, mais j’ai du mal à croire qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

….

Le spectacle manque de matériel. En réalité, il n’y a pas beaucoup de morts par jour (en moyenne) des deux côtés, y compris les civils.   Les médias prétendent également que des unités russes entières se rendent en masse. Le ministère de l’Intérieur l’a annoncé le week-end dernier. Ces gens sont dans l’espace.       Je suis leurs nouvelles, c’est fou. Les plus intelligents doivent savoir que tout est de la merde , mais ils essaient évidemment de garder le moral élevé. La plupart des gens semblent y adhérer. Le pays tout entier est devenu Bagdad Bob. Tous les organes d’information qui auraient pu présenter la réalité plutôt que le fantasme ont été annulés et fermés lors de la grande purge de l’année dernière, avec le soutien de l’ambassade des États-Unis, qui a salué la répression comme une mesure contre la « désinformation russe ».

   Il n’y a plus personne pour dire la vérité. 

Ce pays aura un réveil massivement brutal.   

 Les affirmations officielles d’une contre-offensive ukrainienne majeure près de Kiev sont complètement fausses ; c’est totalement inventé, ça ne s’est jamais produit — ils n’ont tout simplement pas de force militaire cohérente dans la région de Kiev qui soit capable de mener une contre-offensive organisée. Tout ce qu’ils ont à Kiev et dans les environs, ce sont divers éléments, dont la police et les forces spéciales de l’armée, la milice civile, la police régulière, une défense aérienne et quelques batteries d’artillerie. 

Ce n’est pas une force offensive, c’est une courtepointe folle.

Dans leur rapport sur les « pertes russes », ils montrent des véhicules avec le design de camouflage « numérique » ukrainien et disent que tout est russe. Ils montrent des voitures blindées BRDM-2 (pas dans l’arsenal russe ou Donetsk/Lougansk), certaines d’entre elles en camouflage numérique, comme russe. Ils affirment que neuf canons de 152 mm Giatsint (« Hyacinth ») capturés par la Russie à la base d’artillerie côtière de Berdiansk ( voir la vidéo jointe Russia Today intitulée  » Hyacinths  » ) sont en fait russes.    

En plus de cela, la plupart des chars et autres véhicules à chenilles qu’ils présentent comme russes n’ont pas le Z ou V peint à la bombe que les Russes utilisent. C’est surtout des trucs ukrainiens, mais ils n’ont pas grand-chose avec quoi travailler.   Pourquoi est-ce que je mets cela en évidence ?   Parce que ce site fait (ou est devenu) partie de la guerre de propagande pour vous convaincre que l’Ukraine tient bon et qu’en fait, elle est sur le point de gagner, et qu’il suffit de lui envoyer plus d’argent et d’armes. (Après tout, le public ne veut pas continuer à pelleter de l’argent dans un trou noir sans fond – vous savez, un autre Afghanistan.) Quelqu’un paie pour ce « produit ».   

Un membre d’un groupe de réflexion américain nommé Charles Lister, qui a fait sa carrière en tant qu’expert de la Syrie, a tweeté ce lien, commentant : « Extraordinaires – les pertes *visuellement confirmées* de la #Russie ». Je l’ai cherché et l’ai appelé, et il a soudainement changé de ton; il a dit qu’il ne faisait que le transmettre, qu’il ne le garantissait pas et que je devrais mettre mes doutes dans le domaine public.   J’ai répondu, je n’ai pas le temps de discuter avec des hacks de propagande payés, je t’appelle parce que tu es censé être au-dessus de ça, je veux juste que tu saches que c’est de la merde. Il a dit qu’il devait prendre un autre appel.  Bien que Lister lui-même ne passe pas beaucoup de temps sur l’Ukraine, cela ne fait que montrer ce que sont nos « groupes de réflexion ». Beaucoup de ces gars sont des marchands d’ordures, blanchissant et rebondissant (« plausiblement niable »,     ce n’est-pas-mon-produit ) bric-à-brac inventé entre les Ukrainiens (ou qui que ce soit), les MSM et le Congrès. 

De la façon dont cela fonctionne, les déchets sortent dans les médias sociaux et les MSM, puis cela devient la sagesse conventionnelle, et puis, si vous le remettez en question, vous êtes le problème. C’était la même chose avec la Collusion Delusion. C’est le tapis roulant des fausses nouvelles.     

Développements militaires   Ce qui reste de l’armée ukrainienne à l’est du fleuve Dniepr est à court de diesel et devrait manquer de munitions d’artillerie à tubes et à roquettes (et en fait, d’artillerie) d’ici la première semaine d’avril. 

En dehors du Donbass, c’est une guerre d’usure, la Russie érodant la capacité de combat de l’Ukraine, utilisant avant tout des armes à distance (air et missiles). Dimanche, la Russie a découvert une cache de munitions dissimulée – à la manière du Hamas – dans un complexe sportif et commercial « vacant » au centre-ville de Kiev. La Russie trouve des tonnes et des tonnes de matériel de l’armée ukrainienne et les détruit méthodiquement.   

Au cours de la semaine dernière, la Russie a également ciblé les soldats et les milices ukrainiens là où ils dorment, généralement sous forme de grands groupes dans des bâtiments communautaires, des écoles et même des garderies (voir les vidéos ci-jointes intitulées « Garderie » et « École »).   GarderieL’école

Bien sûr, les enfants sont tous à la maison, mais l’Ukraine pense probablement que la Russie ne touchera toujours pas aux écoles et aux garderies.    

Pour autant que je sache, la Russie n’a encore bombardé aucune école, mais elle a bombardé d’autres bâtiments municipaux utilisés comme casernes de fortune, ainsi que des hôtels à Jytomyr et Nikolaev où des combattants étrangers auraient séjourné. 

Chose intéressante, dans les deux hôtels, qui avaient quatre ou cinq étages, seul le dernier étage était ciblé, ce qui suggère que la direction est heureuse de prendre l’argent (ou plus probablement, n’a pas le choix), mais sait que c’est une cible potentielle et donc , place les combattants au dernier étage afin d’éviter la destruction de l’ensemble du bâtiment.     

Au début de la semaine dernière, Zelensky a mélangé ses hauts gradés militaires; en a licencié certains et en a promu d’autres. Vous ne faites pas ça si tout va bien. Je ne cherche pas à enrober cela à la Russie – ces unités militaires ukrainiennes qui n’ont pas simplement fondu et disparu dans les premiers jours, se battent. 

Mais à un moment donné, très probablement dans la première quinzaine d’avril, ils seront simplement à court de tout, et ils s’effondreront, puis les forces russes et de Donetsk/Lougansk prendront tout ou la majeure partie de la « rive gauche » (à l’est du Dniepr). ) Ukraine. (Ils n’ont pas la main-d’œuvre pour occuper la rive droite.)     

Les forces russes et de Donetsk/Lougansk ont ​​récupéré tellement d’armes antichars américaines et britanniques qu’il est visuellement documenté qu’elles les utilisent maintenant sur le champ de bataille .  

Et, le projet de missile Stinger a totalement échoué – Oncle Sam & Co. ont déplacé et continuent de déplacer des centaines de Stingers en Ukraine, mais il n’a été documenté qu’environ sept avions habités depuis l’invasion, et aucun dans le dernier une dizaine de jours environ. Certains de ces centaines sortiront et seront vendus et… peut-être que vous ne devriez plus voler à l’étranger. (Nous avons voté pour cela.)     

Le département d’État américain est tellement désespéré de trouver un moyen d’abattre les avions russes qu’il a suggéré d’installer des complexes de défense aérienne plus grands (c’est-à-dire qui ne peuvent pas nécessairement tenir dans une grange), y compris «l’emprunt» du S-400 de fabrication russe de la Turquie. missiles et de les envoyer en Ukraine pour les utiliser contre la Russie, bien qu’il n’y ait aucun moyen de les expédier et de les déployer à l’intérieur de l’Ukraine sans qu’ils ne soient soufflés en enfer, vu comment la Russie a déjà détruit plus de 100 lanceurs de missiles à moyenne et haute altitude et associés radars et véhicules de commandement de l’armée ukrainienne. 

C’est le désespoir total !   

C’est pourquoi je suis convaincu que, par rage impuissante au moins , les forces de l’OTAN entreront dans l’ouest de l’Ukraine depuis la Pologne d’ici la mi-avril au plus tard, si la guerre continue d’ici là.     

 L’équipement lourd est déjà là près de la frontière ; faire venir le personnel pour s’y connecter est la partie la plus facile. Avec le récent bombardement russe du hub américano-britannique « Ho Chi Minh trail » à la base de Yavorov près de la frontière polonaise, ils entreront sur le terrain (sous prétexte de protéger leurs consulats à Lvov ou autre) pour faire une déclaration comme, « Pas encore, parce que nous sommes ici ouvertement maintenant. «    Non, Brandon ne veut pas le faire, mais les faucons du Congrès et les MSM dirigent le spectacle maintenant. Il y aura escalade.   Il est cuit dans le gâteau.    

En fait, j’avais prédit avant l’invasion que la Pologne profiterait de la guerre pour créer un protectorat dans l’ouest de l’Ukraine, et je maintiens ma prédiction.  L’ ambassade de Russie à Varsovie se prépare actuellement à l’évacuation.  

Il y a maintenant en Slovaquie des missiles Patriot de pays de l’OTAN (apparemment allemands) qui peuvent être utilisés pour essayer de fournir une couverture aux forces polonaises qui traversent la frontière. Bien sûr, les forces polonaises en Ukraine ne seraient pas sous la protection de « l’article V » de l’  OTAN . L’utilisation encore inexpliquée par la Russie (apparemment inutile, car ses missiles de croisière fonctionnent tout aussi bien) de son missile hypersonique Kinzhal pour attaquer une cible dans l’ouest de l’Ukraine, peut être un signal que les forces des pays de l’OTAN dans l’ouest de l’Ukraine n’auraient aucune protection.   

À la fin de la semaine dernière, les forces de Lougansk ont ​​pris Rubezhnoe, à la limite nord de l’agglomération de Lisichansk-Severodonetsk, près de la frontière de Lougansk et de Donetsk. Severodonetsk serait largement coupé de Lisichansk et en partie encerclé ; ils sont évidemment en train de mâcher la zone en morceaux «gérables». 

En outre, vendredi ou samedi, les forces ukrainiennes ont commencé à se retirer d’Ugledar, au sud-ouest de la ville de Donetsk et la dernière ville de bonne taille avant la frontière avec la province de Zaporozhia.   Également au cours du week-end, les forces de Donetsk ont ​​pris les villages en garnison de Stepnoe et Berezovoe, entre autres points au sud-ouest de la ville de Donetsk ; tous les analystes qualifiés disent que l’objectif est de venir du sud sur la principale base ukrainienne de Kurakhovo, à l’ouest de la ville.   

(La vidéo ci-jointe intitulée  » Stepnoe  » montre un journaliste russe pas très charismatique – souffrant manifestement d’un manque de sommeil ou d’un coup à la tête – montrant du matériel ukrainien détruit, dont deux véhicules de combat BMP et un autre véhicule à chenilles au loin – facile à manquer, et il se réfère à plus sur la route et à une voiture blindée construite par KRAZ. Stepnoé

La vidéo ci-jointe intitulée « Berezovoe » montre un autre journaliste parlant avec un commandant de bataillon qui lui montre deux chars ukrainiens détruits à Berezovoe – les deux équipages de chars ne s’en sont pas sortis vivants. Ce qui est intéressant à propos du premier char, c’est que le blindage appliqué a fait son travail, soufflant complètement de la tourelle lors de l’un des deux impacts.) Bérézovoé

Lisichansk (mentionnée ci-dessus) est la capitale de (ce qu’il reste) de l’administration civilo-militaire ukrainienne de la province de Lougansk, dirigée par un idéologue nationaliste ukrainien d’origine locale qui a fait sa carrière gouvernementale dans les Carpates, essayant d’amener les Hongrois là-bas à parler ukrainien. . À part peut-être sa propre famille et quelques copains, il n’a pas réussi à organiser l’évacuation d’un seul civil avant l’approche de l’ennemi . Ces types ont besoin des civils comme couverture ; ils savent ce qu’ils font et ce sont des racailles.    

Plus de fausses nouvelles   Je devrais mentionner, les centaines de morts dans le théâtre qui a été bombardé à Marioupol, sont probablement une sorte de fausses nouvelles. Il a été affirmé par deux politiciens ukrainiens de la région que les civils s’abritaient dans un sous-sol ou un sous-sol et n’étaient pas blessés (qu’ils soient sortis à temps ou aient survécu à l’explosion sur place, ce n’est pas clair.) Le régiment Azov les forces qui avaient utilisé les étages supérieurs du bâtiment comme quartier général, si elles s’y trouvaient encore, n’auraient peut-être pas fait aussi bien.   En outre, l’affirmation selon laquelle il y avait 500 ou jusqu’à 800 civils dans le bâtiment était exagérée au départ – cela semble être une version « plagiée » du bombardement de l’USAF contre l’abri de défense civile al-Firdos à Amiriyah, Bagdad en 1991, qui était l’un des livres d’histoire, et dont on se souvient assez bien (en dehors des États-Unis) pour être potentiellement utilisé comme une « inspiration » dramatique. Il peut y avoir des éléments de vérité (certainement, plusieurs centaines de civils ont été tués dans toute la ville), mais tel qu’il vous est emballé et présenté, rappelez-vous, c’est un spectacle.   

Keep in mind, the government of this highly Russian-oriented city (which unsuccessfully rebelled in 2014) is basically a military occupation authority appointed by Kiev; it is part of the propaganda machine.  Just because the mayor said something, doesn’t make it any more credible than whatever Zelensky is telling you.  

Étonnamment, Breitbart a fait la une du style : « Le gouvernement de Mariupol dit que des civils évacués ont été forcés de se rendre en Russie ». Regardez ici, Marioupol est à plus de 100 kilomètres à l’intérieur des lignes Donetsk/Russie, et le gouvernement de Kiev ne fait rien pour personne ; il n’a envoyé aucun bus pour récupérer les gens et n’a rien mis en place en ce qui concerne les abris pour réfugiés.   Si les gens qui sortent de la ville se voient offrir un bus pour la Russie, oui, la plupart d’entre eux le prendront, duh.  Ce qui est étonnant, c’est que les autorités ukrainiennes ont une quelconque crédibilité auprès de Breitbart à ce stade. Pourquoi ne pas simplement imprimer le briefing quotidien du ministère russe de la Défense ? C’est peut-être à moitié mensonges, mais c’est plus précis que le spectacle de Zelensky.         

Le Tochka-U montre une couverture quotidienne du principal tabloïd italien, avec le mot italien pour « carnage » au-dessus d’une photo de corps dans la rue de la ville de Donetsk (pro-russe, contrôlée par les rebelles) il y a deux lundis, après un Ukrainien Tochka-U Le missile balistique tactique a été à peine abattu au-dessus du centre-ville, pas assez haut pour empêcher les sous-munitions dans l’ogive de faucher des civils, tuant 20 civils.  Tout le texte sur la couverture suggère qu’il s’agissait d’une attaque russe.  Le rédacteur en chef Massimo Giannini a entendu des critiques sur sa première page et a rapidement attaqué les critiques pour avoir été des perdants avec un agenda, tweetant également (en italien), « Où est la désinformation ? « C’est toi la désinformation, Massimo. La deuxième image de ce fichier lié est une ABC News       tweet showing Donetsk security guys standing near a piece of the missile’s tail section lying on the road, but the caption implies it’s from the Russian attack on a Ukrainian army barracks and training center near the Polish border.   A few MSM outlets mentioned the Donetsk attack only in the context of “the Ukrainians said it wasn’t them.”  (As in, Donetsk bombed itself.)  You can imagine they wouldn’t give the same benefit of the doubt to Russia. (All in all, the Ukraine has fired tens of such missiles at Donetsk and Adveevka in the Donbass as well as at Melitopol and Berdiansk and other points that have been under Russian control since the first days, not to mention two into Russia itself this Tuesday morning.)  Although one such missile damaged or destroyed three Russian helicopters at an airfield near Kherson this past week, most are intercepted and destroyed in the air.  Nonetheless, some wreckage falls and damages homes and kills people on the ground, in one case also starting a major fire after hitting a gas line.  The Russian side estimates that as of last month, the Ukraine had as many as 800 of these Soviet-built missiles—still functional or not—and 90 launchers to them.  Destroying what’s left of them is a top priority.)   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s