Tous comptes faits, la Russie est sympa!

La guerre russo-ukrainienne rappelle à certains égards les tous premiers jours de la pandémie : elle change tout, elle bouleverse toute la donne politique économique, financière et monétaire, mais les marchés boursiers ne réagissent pas, Ils sont incapables de prendre en compte les changements et d’en tirer les conséquences, on continue sur le petit nuage de la petite Goldie! Comme toujours, ce n’est qu’un petit mauvais moment a passer.

Même la hausse des prix de l’énergie qui est l’effet le plus visible, est sous anticipée, on n’ose pas en tirer les conclusions pour les économies et la finance .

Pourtant les conséquences auront des ramifications profondes.. 

Les nations seront obligées de réagir à des perturbations potentiellement très problématiques de l’approvisionnement énergétique et alimentaire. La probabilité d’achats de panique et de problèmes d’approvisionnement généralisés dans l’ensemble du complexe des matières premières n’est pas faible. 

Et surtout il est difficile de voir comment les problèmes de la chaîne d’approvisionnement mondiale déjà en difficulté par le Covid ne vont pas s’aggraver encore.

Je soutiens l’idée que les marchés financiers jouent maintenant le rôle d’une colossale grande banque globale: on y a mis le crédit, les dettes , on les a diffusé et maintenant leur valeur est soumise aux caprices, aux peurs et aux envies de la Communauté Speculative Internationale .

Qui sait ou sont les risques, qui sait ou sont les maillons faibles de la chaine du bonheur mondial?

20 mars – Financial Times :

« Les investisseurs internationaux se préparent à une vague de défauts de remboursement de la dette russe, alors que le Kremlin resserre son emprise sur le système financier du pays suite à son invasion de l’Ukraine. 

La dette totale de la Russie envers les étrangers s’élevait à 490 milliards de dollars fin septembre, selon la Banque centrale de Russie. 

Mais quelle part de cette exposition – répartie entre les obligations, les prêts, les investissements directs et les crédits commerciaux – sera éliminée est la question épineuse à laquelle sont confrontés les investisseurs internationaux. 

Les étrangers détiennent 20 milliards de dollars sur les 39,6 milliards de dollars de la dette souveraine en « devise forte » de la Russie, émise via des obligations libellées en dollars et en euros. 

Celles-ci ont plongé en valeur à mesure que la guerre en Ukraine s’intensifiait.

Mon idée est que les marchés financiers tardent à apprécier les importantes modifications qui vont se produire a court ou moyen terme. « La dette totale de la Russie envers les étrangers s’élevait à 490 milliards de dollars… » Jusqu’à présent, la Russie a semblé préférer garder toutes les options ouvertes et faire quelques remboursements de dettes. Mais quelle est la véritable stratégie que Poutine tient en réserve sur sur cette question?

A ce stade je trouve que Poutine est sympa.

Attendez-vous à ce qu’une direction russe piquée aux vif par les attaques personnelles de Biden contre Poutine soit moins favorablement disposée et se venge résolument .

De toutes les manières possibles.

La retenue de Poutine est évidente , il garde toutes options ouvertes y compris celle d’une sortie négociée, mais visiblement les Etats Unis ne l’entendent pas de cette oreille. Ils viennent de confirmer qu’ils veulent un conflit long, très long pour affaiblir la Russie.

Il est difficile d’envisager un contexte de risque plus élevé au moment ou Powell est coincé par l’inflation et ou il est au contraire obligé de donner des gages politiques; il n’exclut plus maintenant des hausses de taux intermédiaires de 0,50 point .. 

Le marché boursier hautement spéculatif est infantilisé, il a perdu sa capacité a apprécier les risques et à les valoriser; il a été gâté, on l’a protégé et le risque à ce stade est externalisé. Mais, mais la situation a changé, la Fed, sauveteur de dernier recours a les mains liées, elle ne peut plus supporter tous les risques car elle a la responsabilité de l’inflation des prix et de la chute du pouvoir d’achat.

Je suis persuadé que les bourses auront de la peine à s’adapter efficacement au nouveau contexte marqué par la montée de risques de défauts colossaux, la détérioration rapide de la confiance et du moral des populations, le tout couronné par le risque géopolitique.

Certes le S&P500 a rebondi d’environ 6,8 % depuis le début de la conférence de presse de Powell de mercredi dernier, mais ce peut être un terrible piège. Les marches d’actions n’ont pas la réputation d’être intelligents!

Après s’être négocié à 3,38% avec la publication du communiqué du FOMC, le taux d’équilibre des prévisions d’inflation des valeurs du Trésor sur cinq ans a augmenté de 35 points de base pour atteindre un record de 3,73%. 

Dans une autre réaction du marché qui devrait inquiéter les gestionnaires, les rendements des valeurs du Trésor à 10 ans ont rapidement augmenté de 30 points de base pour atteindre un sommet de près de trois ans à 2,48 %. 

En passant je vous rappelle que le niveau de 2,35% est pour moi un niveau que je considère comme critique.

L’indice Bloomberg Commodities a bondi de 5,3 % (+30,9 % depuis le début de l’année). 

 Le brut WTI a bondi de 9,20 $ à 113,90 $ (en hausse de 51 %). 

L’essence a augmenté de 7,1 % (en hausse de 56 %) et le gaz naturel a grimpé de 14,6 % (en hausse de 49 %). 

Le blé a bondi de 3,6 % (en hausse de 43 %) et le maïs a gagné 1,7 % (en hausse de 27 %). 

BRRR! .

J

2 réflexions sur “Tous comptes faits, la Russie est sympa!

  1. La hausse des prix du pétrole (guerre ou pas) devrait être l’objectif numéro 1 de la Russie mais aussi de l’Opep qui j’espère se rend compte qu’avec un pétrole bon marché l’Occident peut développer une transition énergétique et qu’éventuellement quand elle atteindra son but (se passer de pétrole) elle laissera crever les producteurs de pétrole et leur peuple.

    J’aime

  2. Il suffit de se souvenir comment les differents services des pays amis détournaient les cargaisons de masque par exemple ….. Toute chose aussi insignifiante soit elle peut du jour au lendemain en période de rareté revêtir un intérêt stratégique .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s