Attaque ukrainienne du dépôt pétrolier russe de Belgorod

Sur l’attaque VSU du dépôt pétrolier de Belgorod, @rybar a le commentaire suivant, https://t.me/rybar/30179 :

L’auteur de la chaîne Older than Edda dit tout à fait correctement: l’ennemi est sérieux, et il faut donc en être conscient. On ne peut pas dire qu’il n’y ait « rien d’important dans cette du dépôt pétrolier. 

Il y a. Tout d’abord, les dommages à l’image, qui sont plusieurs fois supérieurs aux dommages matériels.

Mais le problème est que cela se produit dans le contexte d’étapes erronées du point de vue du support d’information.

Premièrement, l’interprétation incorrecte des paroles de Medinsky dans les négociations. 

Ensuite, l’interprétation incorrecte des propos du ministère de la Défense sur la réduction des actions offensives. Puis enfin la démolition de l’arsenal et une pause le temps du regroupement. 

Ensuite, l’absence de réponse claire sur l’abandon de la centrale nucléaire de Tchernobyl, dont parlent les Ukrainiens.

Et tout ce « alors » ne s’élabore pas immédiatement. Mais en fait. En retard. Avec une tentative de rattraper l’ennemi, qui hurle et grogne.

Ajouter de l’huile sur le feu, bien sûr, est la frénésie patriotique sur les sites individuels – tout le monde a été vaincu, tout le monde a été vaincu, l’ennemi a été vaincu et s’enfuit.

Mais lorsque nous sommes confrontés à l’envers de la guerre et aux frappes sur nos infrastructures – et c’est un millième des frappes réussies et destructrices infligées par la partie russe – alors il y a une pause muette. Et personne ne sait quoi faire.

EN PRIME

https://t.me/timkirbyhardcore/354

Le télégramme patriotique russe est en train de perdre la tête aujourd’hui, compte tenu des erreurs de la guerre de l’information de ces derniers jours.

L’attaque ukrainienne sur le sol russe : l’installation de Belgorod (en fait la 2e ou 3e attaque contre quelque chose à Belgorod IIRC), a été la cerise sur le gâteau.

1. Ils sont furieux que la vérification des indicatifs d’appel n’ait pas été en place à Belgorod pour tenir compte des hélicoptères ukrainiens qui, bien sûr, ressemblent à des Russes.

2. Ils sont en colère contre la paresse des médias russes à se fier aux reportages des médias occidentaux sur le dernier cycle de pourparlers entre l’Ukraine et la Russie en Turquie.

3. Ils sont en colère contre Medinsky (négociateur en chef pour la Russie) disant ce que la partie ukrainienne a proposé au lieu de rendre compte de la position et de la prise de la Russie, et disant ou se laissant citer (non corrigé) comme si ces propositions étaient prises au sérieux ou acceptées à par la Russie.

4. Ils sont en colère contre les médias russes pour avoir suivi les reportages des médias occidentaux sur ce que Choïgou a dit et n’a pas dit sur les opérations en dehors de Kiev, car il ne s’agissait ni d’un retrait ni d’une retraite.

5. Ils sont en colère contre Peskov pour ne pas avoir clairement dit où en est le Kremlin avec l’Allemagne concernant : Scholz et roubles pour le gaz – au lieu de cela, une fois de plus, les médias russes rapportent ce que Scholz a dit avoir reçu ou compris, et non ce que la Russie a dit à Scholz .

C’est ce que je peux en faire pour l’instant

@NouvelleRésistance

Une réflexion sur “Attaque ukrainienne du dépôt pétrolier russe de Belgorod

  1. Ces hélicoptères ont fait un aller-retour au-dessus d’un territoire tenu par les Russes sur une distance non négligeable. Ils ont donc intérêt à revoir leur système d’alerte

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s