« Azov ne tue pas encore les juifs. »

L’antirussisme , comme l’argent n’a pas d’odeur.

La Chambre avait précédemment adopté des amendements interdisant le soutien à Azov entre 2014 et 2017, mais en raison de la pression du Pentagone, les amendements ont été discrètement levés.

Cela a été relevé par le Centre Simon Wiesenthal qui a déclaré que la levée de l’interdiction mettait en évidence le danger de distorsion de l’Holocauste en Ukraine.

https://www.jpost.com/Diaspora/US-lifts-ban-on-funding-neo-Nazi-Ukrainian-militia-441884

Les États-Unis lèvent l’interdiction de financer la milice ukrainienne « néo-nazie »
En juin dernier, le Congrès a adopté une résolution visant à empêcher que le financement militaire américain pour l’Ukraine ne soit utilisé pour fournir une formation ou des armes au bataillon Azov.

La nouvelle que le bataillon Azov est désormais légalement en mesure de recevoir de l’aide américaine a enragé le Centre Simon Wiesenthal, qui a réussi la semaine dernière à empêcher le bataillon de tenir une réunion de recrutement à Nantes, en France.

« Cette étape n’est guère surprenante pour quiconque a suivi le danger croissant de distorsion de l’Holocauste dans l’Europe post-communiste, et en particulier dans les pays baltes, en Ukraine et en Hongrie », a déclaré Efraim Zuroff, chef du bureau du Wiesenthal Center à Jérusalem. »

Ces dernières années, les États-Unis ont délibérément ignoré la glorification des collaborateurs nazis, l’octroi d’avantages financiers à ceux qui ont combattu aux côtés des nazis et la promotion systématique du canardscandaleurx de l’équivalence entre les crimes communistes et nazis par ces pays en raison de diverss intérêts politiques ».

Étonnamment, tout le monde dans la communauté juive n’est pas contre le financement d’Azov.

Le Vaad d’Ukraine, un organisme communautaire juif comprenant un certain nombre d’organisations différentes et connu pour sa position nationaliste sur de nombreuses questions, s’est prononcé en faveur de cette décision.

« J’apprécie cette décision. Il faut bien le comprendre : il n’y a plus de « milice néo-nazie ukrainienne » actuellement. Azov est une unité militaire régulière subordonnée au ministère de l’Intérieur. Ce n’est pas une division irrégulière ni un groupe politique. Ses commandants et ses combattants peuvent avoir des opinions politiques personnelles en tant qu’individus, mais en tant qu’unité de police armée, Azov fait partie du système des forces de défense ukrainiennes », a déclaré le chercheur sur l’antisémitisme Vyacheslav A. Likhachev, s’exprimant au nom du Vaad.

« L’agression » russe est une menace beaucoup plus grande qu’Azov, a insisté Likhachev, ajoutant qu' »il est nécessaire de faire une distinction claire entre le régiment Azov et les projets politiques liés à son ancien commandant ».« Bien sûr, les manifestations de néonazisme en Ukraine sont inacceptables. Mais cela n’a rien à voir avec la question de l’assistance aux forces armées ukrainiennes.

Rappelons que maintenant, aujourd’hui, l’ADL soutient Azov en minimisant son influence et en prenant soin de souligner qu’Azov ne tue pas encore les Juifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s