Editorial important : Une campagne est organisée pour faire baisser la Bourse américaine.

Je vois que Hatzius de chez Goldman pousse à la roue sur les taux et n’exclut plus que la Fed aille jusque 4%.

Hatzius est l’un des « fouteurs dedans » les plus invétérés de Wall Street, c’est sa fonction, c’est son rôle; foutre les gens dedans, les baiser! Il suffit de le savoir … hélas bien peu le savent.

Mais soyons sérieux, pourquoi les grandes banques TBTF, conniventes et auxiliaires de la Fed qu’elles peuplent et contrôlent voudraient elles faire peur sur les taux?

La réponse est évidente c’est tout simplement pour éviter d’avoir à les monter trop.

Et pourquoi essayer d’avoir à les monter trop?

Parce que les spécialistes et les super élites savent que le système ne pourrait pas résister à une trop forte hausse des taux; la pyramide s’écroulerait!

La forte hausse des taux ?

Il faut en parler pour ne pas avoir à la faire.

C’est évident mon cher Watson il suffit de se souvenir de mon article d’hier dans lequel sous le titre

UNE BOMBE: « SI LES ACTIONS NE CHUTENT PAS, LA FED POURRA AVOIR BESOIN DE LES FORCER À BAISSER! ».

Nous sommes dans une campagne, dans un pilotage du sentiment qui consiste à faire croire que la Fed veut la baisse des actions pour l’obtenir sans avoir à en mettre en place la cause objective mécanique qui serait la hausse des taux d’intérêt.

Ah les braves gens.

La Fed tente de briser la conviction solidement ancrée qu’elle ne peut pas laisser le marché baisser, conviction qui la gène beaucoup car elle maintient une trop grande liquidité et des conditions financières tellement laxistes qu’elles contre-carrent les effets du timide resserrement monétaire en vue.

Nous sommes dans le cas de figure de 1996, dans le cas de Greenspan qui diagnostique que le marché est en état d’exubérance irrationnelle pour le faire baisser et n’y parvient pas.!

Bien entendu ce que veulent les autorités c’est que le public lâche prise, qu’il perde de l’argent car les effets de richesse contre-carrent le mouvement de resserrement monétaire ; il faut que le public perde, qu’il décroche afin que puisse se jouer le grand air de l’accordéon.

Qu’est ce que l’air de l’accordéon? C’est la manœuvre qui consiste à essayer d’organiser la baisse du marché boursier alors que les grandes institutions ont déjà joué la baisse et vendu ferme et options, à affoler le public puis à ramasser dans les bas cours et à « tarter » les petites porteurs.

J’ai expliqué cette manouvre complexe et vicieuse dans un article prémonitoires de 2011 chez Lupus et Agefi

La regle, Greenspan l’a dit, en 2013, est de ne jamais mettre en difficulté les institutions systémiques, le public on s’en fout. Il est là pour perdre comme dans les loteries, la bourse moderne est un impôt; le public cela sert à diffuser le risque et faire levier, ce qui signifie qu’il est là pour perdre.

On va tenter de « tarter » sélectivement!

Tentez votre chance il va falloir etre souple, agile et malin pour baiser la Fed et ne pas etre baisé soi même.

[Yahoo/Bloomberg] Stocks, U.S. Futures Waver Amid Fed, China Worries: Markets Wrap

[Yahoo/Bloomberg] Oil Sheds Bulk of Invasion-Driven Gains on SPR Sales, Virus, Fed

[Yahoo/Bloomberg] China’s Oil Demand Outlook Worsening as Virus Outbreak Persists

[Reuters] More Downgrades; Pimco Eyes Stronger Firms: Evergrande Update

[BBC] Far-right Le Pen closes in on Macron in French race

[Reuters] Rising rivers force more Sydney flood evacuations as rain eases

[Bloomberg] China’s Covid Zero Policy Defended as Shanghai Cases Top 21,000

[Bloomberg] A $430 Billion Habit Got Japan’s Central Bank Hooked on ETFs

[FT] Military briefing: west raises effort to arm Ukraine as Donbas battle looms

[FT] Emmanuel Macron reckons with anger and apathy as polling day looms

2 réflexions sur “Editorial important : Une campagne est organisée pour faire baisser la Bourse américaine.

  1. Le role de la FED est de transférer une partie des richesses des petits vers les grands fonds qui sont en danger.
    Le covid,l’hyperinflation,la guerre et probablement le crédit social en gestation vont dans ce sens.
    Il s’agit de s’attaquer au droit de propriété du public pour renflouer les grands investisseurs.
    La FED ne montera pas les taux car elle détruirait tout.
    La prédation ,voila le but.
    Deux élections sont essentielles:
    La française qui peut faire exploser l’europe.
    L’américaine qui verra la débacle démocrate.
    Si ces deux élections tournent mal pour les mondialistes,c’est alors la débacle de la politique vaccinale et de tous ses mensonges historiques.Les règlements de compte seront sanglants.
    Si les élections n’y arrivent pas ,l’hyperinflation règlera le problème.

    J’aime

  2. Je dis depuis janvier que la bourse à non seulement un permis de baisser mais même qu’on lui demande de baisser.

    Le chemin de crête c’est que le put doit rester là. On fait juste comprendre qu’il a été abaissé.

    Mais difficile d’arrêter un marché haussier de 14 ans qui s’est remis facilement des corrections de 2018 et 2020 et garde le réflexe pavlovien que toute baisse est une opportunité.

    En résumé la Fed n’est absolument crédible dans le rôle du méchant.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s