Le Très Grand Capital attaque Tesla et Musk le marginal

Ceci est un extrait d’un article EDWARD HARRISON de chez Bloomberg.

il attaque Tesla .. comme par hasard!

Elon Musk est un marginal, il dérange il est évident que cela déplait au très grand capital américain et il faut lui barrer la route;

D’où cet article que je vous reproduis.

Suffira-t- il à faire tomber tomber Tesla et son animateur? Je ne peux le prédire bien sur mais tout ce que je sais c’est que l’on veut sa peau.

Lisez cet extrait

« Ce marché baissier a des jambes et il cherche sa prochaine victime. 

Si vous vous demandez qui pourrait être la prochaine victime de haut vol à succomber après l’effondrement de Facebook en février et la récente débacle de Netflix, jetez un œil à Tesla. 

Je sais, Tesla a battu ses bénéfices la semaine dernière. 

Et le PDG Elon Musk a projeté un avenir radieux pour les livraisons de voitures. 

Pourtant, même lui ne peut pas lutter contre un environnement macro économique qui se détériore. Et les actions de Tesla sont valorisées pour la perfection. 

Les actions technologiques ont commencé leur descente il y a environ 14 mois. 

Tous les indicateurs se sont détériorés depuis. L’inflation, en particulier les coûts de logement, sera un problème permanent et la Fed devra donc devenir considérablement plus agressive. Cela signifie que les ventes risquent de devenir plus larges et plus pressantes sur les bêta élevés du marché. 

Dans ce contexte, les actions technologiques à grande capitalisation avec des valorisations étirées sont vulnérables – et Tesla en fait partie.

Le Nasdaq 100 a culminé fin 2021 en Novembre avec un double sommet légèrement inférieur en décembre. Nous sommes maintenant à près de 20 % de ces niveaux, ce qui définit un marché baissier.

Ce double sommet fin 2021 a été le premier signe que les pertes passaient des noms spéculatifs aux noms technologiques les plus en vogue.

Ce que Netflix nous dit est intéressant. La dégelée que  Netflix a subi la semaine dernière – perdant 35% de sa valeur en une seule journée – n’étaient pas le premier signe que les grandes vedettes technologiques étaient en difficulté. 

Meta Platforms (alias Facebook) a connu un effondrement absolu le 3 février. la chute s’est soldé par la plus grande perte de capitalisation  d’une entreprise en une seule journée. 

La perte de Netflix est le deuxième événement de ce type – ou même le troisième si vous tenez compte d’une autre perte hebdomadaire dévastatrice que ses actions ont subie après un avertissement de croissance des abonnés lors de son rapport sur les résultats en janvier.

Que nous disent ces trois épisodes ? 

Que le marché boursier est évalué à la perfection. Et que la perfection c’est fragile; comme le dit le docteur Knock : la santé c’est un état précaire qui ne laisse présager rien de bon.

Que lorsqu’une entreprise en croissance manque ou avertit dans un sens négatif , le titre est brutalement puni: les investisseurs se précipitent vers la sortie à à tout prix . Cela tourne tout de suite au bain de sang.

Pourquoi? Parce que nous sommes très loin des valeurs fondamentales, les planchers sont très bas. Le marché est globalement surévalué de plus de 50%! Les « values » ne constituent pas un parachute ou même une contrepartie lorsque le « momentum » est cassé.

Facebook et Netflix étaient parmi les actions les plus vulnérables au départ parce qu’il s’agit d’entreprises monoproduits , dont la croissance dépend de la domination sur un secteur vertical. Supprimez les barrières qui protègent cette domination, et vous perdez une grande quantité de valeur supposée .

Fondamentalement, le marché nous dit que la position que Meta et Netflix étaient censés avoir dans les médias sociaux et le streaming n’était finalement pas si fortes que cela.

Et que s’ils ne peuvent être sûrs de leur position dominante dans les années à venir, une grande partie de la croissance prévue de leurs bénéfices s’évapore du jour au lendemain.

Chez Tesla, les bénéfices du premier trimestre ont dépassé les attentes, les revenus dépassant les prévisions des analystes de 1 milliard de dollars et augmentant de 81 % par rapport aux niveaux de l’année précédente. 

Mais si vous regardez réellement leur compte de résultat, vous voyez que 90 % des revenus de Tesla proviennent de la fabrication de voitures – et exclusivement de voitures électriques.

Ce n’est pas très diversifié. Oui, ils ont toujours une position enviable dans les véhicules électriques. Mais ils sont également vulnérables au même type d’entrée sur le marché que Netflix a vu en streaming. Et le marché des véhicules électriques est menacé dans un ralentissement économique général.

Tesla est celui à surveiller, ayant chuté d’environ 20 % par rapport à son pic de début novembre 2021. 

Les investisseurs en actions ont été clairement déçus par la nouvelle que son PDG, Elon Musk , a conclu un accord  pour acheter Twitter Inc. Ce sera la quatrième société – y compris la Boring Company et SpaceX – à se disputer l’attention de Musk. 

Si vous considérez SolarCity comme une société distincte, comme c’était le cas auparavant par opposition à une branche d’activité de Tesla, ce sont cinq sociétés différentes qu’Elon Musk dirigera désormais. En tant que nouveau jouet, Twitter va être la plus grande distraction de tous. Et cela risque de nuire à l’exécution.

J’ai un souci plus large cependant. 

C’est l’impact de l’inflation et de la Fed sur les conditions économiques générales et sur les quatre autres. 

Au cours de la dernière année, les prix des loyers et des logements ont augmenté de pourcentages à deux chiffres. Seulement la moitié de cela se reflète dans les statistiques d’inflation. Cela signifie que nous verrons probablement les chiffres de l’inflation rester élevés. Et cela mettra la Fed sur la voie pour de multiples hausses de taux géantes cette année ; nous risquons un ralentissement massif de la croissance économique américaine. 

Vous ajoutez à cela les risques pesant sur la croissance mondiale en Europe, en Chine et dans les marchés émergents et vous avez l’étoffe de quelques déceptions en matière de bénéfices.

Le risque actuel est que même les entreprises à la croissance la plus rapide, les mieux gérées et les plus diversifiées risquent d’être vendues. » 

Et j’ajoute surtout si elles sont attaquées par des groupes comme Bloomberg et ses complices.

Ah les braves gens!



Publicité

3 réflexions sur “Le Très Grand Capital attaque Tesla et Musk le marginal

  1. Ils envoient la patrouille dite philosophique à la rescousse.

    Écoutez cet excrément d’Enthoven qui nous a traité comme des moins que rien parce qu’on refusait leur pseudo vaccin nous faire un cours de liberté d’expression :

    J’aime

  2. Ne pas oublier les républicains!
    Musk va repermettre a Trump de communiquer en masse.C’est une brèche dans l’unanimité des réseaux sociaux.
    Le lobby militaro industriel us vote Trump.
    Tout cela fera de beaux contrats publics pour Musk et ses sociétés.
    C’est aussi un tremblement de terre pour la propagande des covidistes.
    Musk a toujours été contre la politique vaccinale actuelle.Cela prouve que le monde des affaires aux US est partagé par rapport a la politique sanitaire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s