Ukraine: destruction des jonctions ferroviaires

« Les chefs militaires occidentaux cachent mal leur consternation croissante face aux progrès de la Russie dans la réalisation de la « démilitarisation » de l’Ukraine. Suite à l’annonce par la Pologne de l’ envoi de chars T-72 en Ukraine, la Russie a fait monter les enchères :

La Russie a suspendu les livraisons de gaz à la Pologne dans le cadre du « contrat Yamal » – Portail polonais Onet

Selon le journal, la Fédération de Russie n’a pas informé la partie polonaise des raisons de la suspension des livraisons. Un groupe de crise a déjà été convoqué en urgence au sein du gouvernement polonais.

Ce n’est pas seulement un coup dur pour la Pologne mais pour d’autres pays européens qui dépendent du gaz qui transite par les gazoducs en Pologne. Je pense que les Allemands et les Français prendront plus de douches froides dans les prochains jours. Même en été, l’eau glacée n’est pas toujours rafraîchissante.

En plus de tourner la vis économique sur l’Europe, la Russie envoie un message clair avec des bombes et des missiles – les Russes ont fait sauter des jonctions ferroviaires clés à l’ouest de Kiev, réduisant ainsi la capacité de déplacer des chars ou des équipements lourds vers l’est. 

Voici la carte des dernières frappes (confirmées par les Ukrainiens) :

Jonctions ferroviaires détruites

Il y a trois façons d’acheminer du matériel militaire vers les soldats ukrainiens qui se font pilonner dans le Donbass : l’air, le chemin de fer et les camions. 

L’Ukraine n’a pas de moyens aériens pour transporter de tels équipements. Alors rayez cette option. 

Le transport ferroviaire était une option possible jusqu’à aujourd’hui. Mais les huit nœuds ferroviaires ont subi de graves dommages et sont inopérants à court terme. Peuvent-ils être réparés ? Bien sûr, avec le temps et le matériel nécessaire. Mais l’Ukraine et l’OTAN n’ont pas encore trouvé de solution pour arrêter l’attaque aérienne russe de missiles de croisière. Si ils le reconstruisent, les Russes le détruiront à nouveau.

Cela laisse des camions. 

Oubliez cela. 

Les Ukrainiens ne disposent pas d’assez de camions pour effectuer un ravitaillement important et toute importante colonne de camions subira le même sort que les nœuds ferroviaires. Ils seront détruits en cours de route. 

Le seul espoir pour l’Ukraine est que la Russie soit à court de missiles à guidage de précision. Si cela se produit, la Russie devra compter sur des bombes « stupides ». Les camions sont toujours une grosse cible et ne sont pas accompagnés de systèmes mobiles de défense aérienne. Les Russes ont toujours la suprématie aérienne de facto en Ukraine. »

Extrait du compte rendu de Larry Johnson

26 avril 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s