Le mensonge comme arme de guerre

30 avril 1943

Mincemeat swallowed whole

Janvier 1943.

La Seconde Guerre mondiale est à un tournant. Défaits à El-Alamein et Stalingrad, les Allemands reculent sur tous les fronts et se disposent à lâcher l’Afrique du Nord.

Réunis à Casablanca, dans l’hôtel Anfa, les Anglo-Saxons envisagent de poursuivre leur avantage par un débarquement en Sicile, à partir de la Tunisie, en juillet 1943. C’est une idée de Churchill ! Mais sa réussite serait compromise si les Allemands en avaient vent et venaient à renforcer les pauvres troupes italiennes qui défendent l’île.

Les services secrets britanniques vont les convaincre que le débarquement, bien réel, visera en fait la Sardaigne et la Grèce.

Ils vont pour cela larguer au large de l’Espagne, le 30 avril 1943, le cadavre d’un supposé officier britannique porteur de lettres confidentielles faisant état de ce projet. Les espions allemands ne se feront pas faute d’intercepter les lettres et d’en transférer la copie à Hitler. Celui-ci prélèvera deux divisions sur le front russe pour les transférer… en Grèce, à la grande satisfaction de Staline comme des Anglo-Saxons, lesquels pourront occuper la Sicile en un mois.

Cette opération de contre-espionnage, longtemps cachée, a porté le nom délicat de Mincemeat  (« Viande hachée »).

Pour la petite histoire, quand il fut acquis que les Allemands avaient pris connaissance du contenu des fausses lettres, Roosevelt et Churchill reçurent du contre-espionnage britannique, le fameux MI5 (Military Intelligence section 5),  le message : « Mincemeat swallowed whole » (« Viande hachée bien avalée »).

La ruse au cinéma

L’opération Mincemeat n’a été dévoilée que plusieurs années après la guerre. Elle a alors inspiré les romanciers et les cinéastes. Un premier film lui a été consacré en 1956 sous le titre : L’Homme qui n’a jamais existé (The Man Who Never Was, Ronald Neame), d’après le témoignage éponyme du maître d’oeuvre de l’opération, le capitaine de corvette (lieutenant commander) Ewen Montagu.


Le deuxième film, La Ruse (Operation Mincemeat, John Madden), sorti en 2021, est quant à lui inspiré d’un roman. Tout en restant fidèle dans les grandes lignes à la réalité historique, il entre dans la vie intime des héros et en premier lieu d’Ewen Montagu, interprété par le magnifique Colin Firth. Le résultat est agréable à voir, avec un tempo d’une sensibilité plus britannique qu’hollywoodienne. Notons l’apparition d’un jeune agent du nom de Ian Fleming. Le père de James Bond a de fait travaillé pour les services secrets mais il n’est pas avéré qu’il ait participé à l’opération Mincemeat.

Source: herodote.net.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s