Les conditions financières mondiales, un autre moyen d’apprécier la situation. C’est l’indicateur à surveiller prioritairement .

Les «titres négociables américains détenus en dépôt pour des comptes officiels étrangers et internationaux» de la Fed ont fondu de 36,1 milliards de dollars la semaine dernière; c’est la plus forte baisse depuis la panique du marché fin mars 2020.

Il y a là une dynamique mondiale cruciale de «boucle négative » à méditer. 

Lorsque la dynamique de désendettement mondial prend de l’ampleur, la faiblesse des devises locales par rapport au dollar incite les banquiers centraux des marchés émergents à liquider leurs avoirs en valeurs du Trésor pour dégager des fonds destinés à soutenir leurs devises locales.

Cette vente contribue à la hausse des taux sur les bons du Trésor et, par conséquent, à la hausse des rendements mondiaux, cela crée une pression supplémentaire sur les «carry trades» et autres spéculations à effet de levier. 

C’est un mauvais cycle de faiblesse généralisée du marché, d’instabilité monétaire, de vente du Trésor et d’illiquidité qui se met en place . 

Ceci explique en partie comment le durcissement des conditions financières mondiales s’est propagé et accéléré ces derniers jours.

Les émissions et les refinancements se tarissent.

3 mai – Reuters :

« Les émissions de titres de créance sur les marchés émergents ont chuté à leur plus bas niveau pour le mois d’avril en une décennie… Les gouvernements et les entreprises des pays en développement ont levé 30,6 milliards de dollars d’obligations en dollars ou en euros en avril, soit 48 % baisse par rapport au même mois il y a un an… Les émissions pour la période ont chuté à leur plus bas niveau depuis 2012… Le rendement moyen de la dette en dollars a dépassé 6,3 % le 2 mai pour atteindre le plus haut niveau en deux ans, rendant les emprunts d’un coût prohibitif pour les junk-rated émetteurs des marchés émergents… Pendant ce temps, les fonds de dette des marchés émergents mondiaux ont subi leur plus importante sortie depuis avril 2020 au cours de la semaine se terminant le 27 avril, les investisseurs retirant près de 4 milliards de dollars, selon un rapport de Bank of America Merrill Lynch… Sorties depuis le début de l’année atteint 18,7 milliards de dollars… »

C’est l’une des manifestations de ce que l’on appelle le resserrement des conditions financières. C’est un concept flou mais je pense , qu’il est appelé à jouer un rôle important dans le timing et l’ampleur des décisions de la Fed.

Ecoutons Powell qui je vous le rappelle a prononcé 17 fois l’expression « conditions financières » dans son intervention.

Il a subtilement tourné son attention vers les marchés vulnérables. « Allons augmenter les taux, et vous allez en quelque sorte vous demander comment cela affecte l’économie, c’est par le biais des conditions financières… » « Nous devons regarder autour de nous et observer si nous ne voyons pas que les conditions financières se sont suffisamment resserrées… » «Nous examinerions simplement des mesures très larges des conditions financières – tous les différents indices de conditions financières, par exemple – qui incluent les capitaux propres, mais ils incluent également la dette et d’autres – bien d’autres choses; les spreads de crédit, des choses comme ça aussi. 

Quant à la réduction du bilan, Powell a noté le degré élevé d’incertitude de cet outil, impliquant de la flexibilité et, là encore une fois, il a concentré l’attention sur les conditions financières.

Vous excuserez le charabia de la traduction mais hélas il exprime le charabia de Powell qui est incapable de s’exprimer correctement et avec élégance, il bafouille n’importe quoi; mais l’essentiel est dit: il faut surveiller les conditions financières en profondeur, fouiller avec un scalpel, et ne pas se contenter de regarder les cours et les indices sur les marchés boursiers phares.

Les indicateurs pour Powell sont là: dans les conditions financières mesurées et appréciées de façon large.

Il faut suivre une batterie d’indicateurs , certains sont évidents d’autres sont plus opaques et plus enfouis dans les profondeurs de la tuyauterie de la finance. Bien souvent seuls les hyper professionnels savent ou les chercher et comment les interpréter. Cela leur donne des longueurs d’avance.

2 mai – Bloomberg :

« En période de crise du Trésor, le plus gros investisseur hors du sol américain a historiquement été le japon. Ila toujours prêté prêté main forte. 

Pas cette fois-ci. 

Les gestionnaires institutionnels japonais – connus pour leurs légendaires achats de dettes américaines au cours des dernières décennies – alimentent maintenant le grand courant de vente d’obligations, tout comme la Réserve fédérale réduit son bilan de 9 000 milliards de dollars. 

Les estimations de BMO Capital Markets basées sur les données les plus récentes montrent que le plus grand détenteur étranger de bons du Trésor a déchargé près de 60 milliards de dollars au cours des trois derniers mois. Bien que cela puisse être un petit changement par rapport au stock de 1,3 billion de dollars du Japon, le désinvestissement menace de croître.

Il y a des dynamiques en jeu qui modifient fondamentalement la demande mondiale de bons du Trésor américain. Nous assistons à un changement séculaire lié à la dé-globalisation. Il sera encore renforcé avec la confirmation que les Chinois ont commencé à réduire les avoirs de valeurs du Trésor américains .

30 avril – Financial Times :

« Les régulateurs chinois ont tenu une réunion d’urgence avec des banques nationales et étrangères pour discuter de la manière dont ils pourraient protéger les actifs étrangers du pays contre les sanctions américaines similaires à celles imposées à la Russie pour son invasion de l’Ukraine..

Les responsables craignent que les mêmes mesures ne soient prises contre Pékin en cas de conflit militaire régional ou d’une autre crise. 

L’administration du président Xi Jinping a maintenu un soutien indéfectible à Vladimir Poutine tout au long de la crise, mais les banques et les entreprises chinoises restent prudentes quant aux transactions avec des entités russes qui pourraient déclencher des sanctions américaines.

 La conférence interne, qui s’est tenue le 22 avril, comprenait des responsables de la banque centrale et du ministère des Finances de Chine, ainsi que des dirigeants de dizaines de prêteurs locaux et internationaux tels que HSBC… Des régulateurs de haut niveau, dont Yi Huiman, président de la China Securities Regulatory Commission, et Xiao Gang, qui a dirigé la CSRC de 2013 à 2016, ont demandé aux banquiers présents ce qui pourrait être fait pour protéger les actifs du pays à l’étranger, en particulier ses 3,2 trillions de dollars de réserves de change. Les vastes avoirs de la Chine libellés en dollars vont de plus d’un trillions de dollars de bons du Trésor américain à des immeubles de bureaux à New York.

Pendant des décennies, le système financier américain a produit du crédit sans contrainte ni souci. Les déficits des comptes courants ont inondé le monde de soldes en dollars qui étaient simplement recyclés en bons du Trésor et en titres américains. 

Le resserrement de la politique monétaire de la Fed, la hausse des taux, la réduction de la taille du bilan, la propagation en chaine du resserrement des conditions monétaires peuvent très bien entrer en collision avec la peur du risque issue de la phase de dé-globalisation.

la dé-globalisation exerce un effet frileux sur les conditions financières, effet qui vient s’ajouter de façon mal connue aux effets de la politique de lutte contre l’inflation.

Vu sous cet angle des conditions financièrees, il me semble que les risques sont plus importants que ceux qui sont indiqués, pricés par les marchés. Les marchés défaillants selon toute probabilité vont provoquer un resserrement majeur des conditions financières aussi longtemps que l’inflation des prix à la consommation restera élevée. Si la foule venait à se diriger vers les sorties, il n’y aurait personne avec suffisamment de liquidités pour absorber les ventes, …. en dehors des bilans des banques centrales mondiales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s