Dans la guerre, l’Imaginaire peut-il faire plier le Réel?

J’apprécie le texte que je vous livre ci dessous; et ceux qui me suivent et qui comprennent mes analyses apprécieront également.

Ce texte met l’accent sur l’Imaginaire.

Certes il en fait un usage limité puisqu’il utilise, cet instrument d’analyse pour l’appliquer à la guerre en cours, mais au passage il en tire des généralités passionnantes.

Je vous rappelle ma thèse.

Le Système a du mal a se perpétuer; l’exploitation n’est plus ce qu’elle était, hélas!

Du moins la bonne vieille exploitation, celle du travail, celle qui permettait aux couches supérieures de dominer, d’aliéner et de prolétariser les travailleurs et les classes moyennes . Celle là devient plus difficile et en tous cas insuffisante pour reproduire le système à l’identique et faire tenir les « serfs » tranquilles.

Pour reproduire le système alors qu’il bute au plan réel, physique et matériel, les découvertes de la linguistique, de la sémiologie, de l’anthropologie et de l’ingénierie sociale ont permis de jouer sur un autre registre: la disjonction entre le sens et la parole, les mots et les choses, les récits, les discours, les narratives, bref les corps et les ombres.

Les anciennes disjonctions entre valeur-travail , valeur d’usage, valeur d’échange ont été remplacées par le disjonction du sens, du signifiant, du signifié, c’est à dire de la parole avec le réel. Pour simplifier on est entré dans le monde d’Orwell.

On a, dis-je, séparé l’ombre des corps, les mots de leur signification, coupé les phrases de la réalité qu’elles reflétaient, bref on a construit un Imaginaire dans lequel on fait vivre les dominés.

Avec la construction de cet imaginaire non seulement on modifie leur comportement mais peu à peu on crée un Homme Nouveau et surtout une nouvelle réalité, un nouveau monde. Un monde parallèle.

La disjonction entre l’Imaginaire et le Réel est possible comme je le dis souvent, parce qu’il y a des gens qui eux se coltinent le Réel et sont efficaces, ce sont eux qui supportent le poids du monde.

Les occidentaux en tant que groupe sont des exploiteurs de ces gens qui se trouvent soit dans nos pays soit ailleurs. Et c’est pour cela que le monde continue de tourner, il y en a qui font le sale boulot, qui produisent pour que les autres jouissent. C’est la division du travail suprême!

Et c’est grâce à cela que les que les étagères sont encore remplies.

Un jour viendra la Reconciliation c’est à dire que l’Imaginaire se cognera contre le Réel .

C’est ce qui se produira un jour dans la sphère financière qui est le lieu privilégié de l’exercice et de la production d’Imaginaire et de toute puissance . Mais elle se produira aussi peut être ailleurs, dans la guerre en cours. La guerre en cours c’est un choc entre l’Imaginaire de toute puissance des occidentaux et le réel incarné par la résistance de la Russie, la mort.

par Andrea Zhok 

Source : Andrea Zhok & https://www.ariannaeditrice.it/articoli/il-sacro-codice-di-hollywood

« L’Ukraine était bien plus qu’une guerre mentale en solo: c’était avant tout une guerre de mèmes, de canulars et d’opérations de psycho-information menée par une armée d’influenceurs, d’agences de relations publiques, de conseillers de l’OTAN et de la CIA, de stratèges politiques étrangers, de lobbyistes de Washington D.C. et [d’] un réseau de médias liés aux services de renseignement » (Extrait d’un article d’E. Pietrobon, dans Osservatorio Globalizzazione).

Maintenant, il ne fait aucun doute que l’Occident dirigé par les États-Unis a gagné la bataille de la propagande, de la publicité, de la persuasion médiatique, de la construction de modèles esthétiques, d’impressions et d’images sur toute la ligne depuis bien avant le conflit ukrainien.

Ce sont les États-Unis qui dominent l’imagerie véhiculée par ces porte-avions du consensus que sont Hollywood et les médias sociaux californiens, en passant par l’infotainment importé.

La victoire, cependant, a été si absolue, totale et durable qu’elle a maintenant créé un risque important, à savoir qu’elle n’est plus simplement un instrument de tromperie entre les mains de sujets machiavéliques, mais qu’elle a créé, après deux générations de triomphes, une bulle d’images et de croyances autoréférentielles dont vivent même les classes dirigeantes occidentales.

La question cruciale est de comprendre si le triomphe illimité de la persuasion et de l’imaginaire, indépendamment de toute capacité d’analyse de la réalité, est suffisant pour faire plier la réalité elle-même, pour la soumettre.

En Occident, du moins tant que les rayons des supermarchés resteront pleins, il est probable que le gouvernement de l’imaginaire suffise: les gens – du moins une grande partie d’entre eux – continueront à voir tout ce qui leur arrive uniquement à travers les spectacles médiatiques qu’on leur offre (comme ceux qui reçoivent un Covid dur avec trois doses de vaccin et remercient le ciel parce que « qui sait ce que cela aurait été sans cela »).

Mais nous ne devons pas oublier que nos rayons de supermarché, ou notre pompe à essence, ne sont approvisionnés que parce que dans d’autres endroits reculés, il y a des millions de personnes qui se débattent la tête basse, et qui ne peuvent pas se permettre une déconnexion aussi totale que la nôtre entre la réalité avec laquelle ils fonctionnent et leur propre imagination.

Ce n’est pas qu’ils soient étrangers ou immunisés contre le bombardement des porte-avions idéologiques américains, mais leur vie quotidienne les oblige à percevoir une certaine distance, une certaine abstraction, peut-être amusante.

Pour nous, Occidentaux, la victoire sur le gouvernement de notre imagination suffira à nous maintenir dans nos chaînes invisibles, et donc invincibles, mais il ne faut pas se leurrer, la réalité, avec sa dureté faite de travail, de sang, de sueur et de terre, n’aura pas le dernier mot.

Cela a toujours été le cas.

Et être « du côté du droit » selon le code sacré d’Hollywood et des influenceurs sur Instagram ne nous protégera pas du tout.

Ht http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2022/05/05/le-code-sacre-d-hollywood-6380168.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s