Esquisse de vision du TOUT.

Je ne vois personne essayer d’avoir une vision du Tout; ce serait pourtant le moment puisque nous nous trouvons en présence d’une confrontation plus que stratégique entre deux puissances, entre deux blocs.

Nous sommes dans un antagonisme existentiel.

Les USA ont attaqué préventivement le bloc Chine-Russie grâce à des provocations pour l’affaiblir en vue de maintenir leur hégémonie chancelante. C’est plus compliqué que cela , mais c’est l’essentiel en résumé car la Russie a été attirée à la guerre. Elle ne pouvait pas ne pas envahir l’est de l’Ukraine.

Le bloc Chine-Russie contre-attaque afin de briser le carcan unilatéral et constituer un front anti impérialiste , de partisans du multilatéralisme. Le front que tentent de constituer la Russie, la Chine vise les Brics, le front que constitue les Etats Unis est celui de l’OTAN.

Bien sur je survole mais croyez moi, dans les grandes lignes c’est ainsi que les Think Tanks aussi bien américains que russes et chinois raisonnent.

Au passage je simplifie ici encore, car au lieu d ‘Américains je devrais dire Anglo saxons , il est évident que les Britanniques jouent un rôle de fer de lance dans toutes les initiatives. L’Europe continentale ne joue aucun rôle actif, elle est une sorte de partenaire que l’on viole, dont on tord le bras parce qu’il traine les pieds, mais a la faveur de la dépendance à l’égard du dollar et de l’interconnexion militaire ce partenaire est obligé bon gré mal gré de suivre les Anglos saxons…. et de payer sa part!

Nous sommes non pas dans une simple opération spéciale en Ukraine mais dans les Grandes Manoeuvres.

La personne qu’il faut écouter et dont il faut suivre les déplacements pour comprendre c’est Lavrov, lui élargit la vision. Lavrov élargit la vision géographiquement par ses entretiens et sectoriellement car il parle du nouvel ordre monétaire alternatif. Poutine s’exprime en complément de Lavrov sur le sujet connexe à savoir les matières premières, les ressources alimentaires et surtout l’énergie. Comme vous le constatez c’est vaste et complexe. mais si vous n’avez pas cette vision du Tout, vous ne pouvez pas interpréter ce qui se passe.

Le front anti impérialiste , celui des Brics travaille sur la mise en place d ‘un ordre monétaire alternatif au dollar. Ces travaux sont à la fois très avancés et très loin d ‘aboutir. L’idée centrale est de sortir du priviliège du dollar, de récupérer la possibilité de commercer librement, mais aussi d’affaiblir la fausse monnaie americaine, le dollar .

La volonté de faire chuter le dollar en, présentant un concurrent sain, solide et orthodoxe est sous jacente; et c’est pour cela que les travaux s’orientent non vers une monnaie du type crypto mais vers une monnaie gagée, adossée aux matières premières, au ressources réeles, au travail . On reviendrait à cette monnaie qui a été refusée au lendemain de la guerre car pas assez favorable aux Etats Unis.

Tout ceci pour insister sur le fait que la situation dépasse largement les combats dans le Donbass et qu’il faut tout inclure; le pétrole, le gaz, paiement en roubles, les excédents considérables qu’engrange la Russie en ce moment, les déficits non moins considérables des USA, l’activité diplomatique avec les Brics, la situation de la Chine qui est en transition et qui cherche à réduire sa vulnérabilité à la financiarisation et à la dette etc etc

Ces travaux sont essentiels voire vitaux car sans mise en place de cet ordre monétaire alternatif, les USA peuvent continuer à accumuler les déficits sans limites, peuvent fermer les robinets de leurs rivaux, peuvent assécher les liquidités internationales à volonté, peuvent drainer les richesse mondiales sans les payer.

Comme l’avait fait Bin Laden en 1992, le nouveau front anti impérialiste est persuadé que le point fort et en même temps le point faible des USA c’est le dollar. C’est dialectique, ce qui est votre point fort devient si il se retourne votre point faible puisque cette force n’est pas réelle , elle est imaginaire, imaginée, elle repose sur la Confiance que jamais l’ordre du monde ne changera.

Tout est lié et en particulier la monnaie, la finance: la preuve en est que les USA ont militarisé le dollar et les flux financiers à la fois de façon visible s’agissant de la Russie mais de façon subreptice s’agissant de l’Union Européenne.

C’est un paradoxe qui demeure inexpliqué que celui de la hausse du dollar alors que les mesures américaines en apparence détruisent sa demande en tant que monnaie de réserve. Le paradoxe n’est qu’apparent car deux cycles s’entremêlent le cycle court des besoins en dollars pour le présent et le cycle long de l’attrait du dollar pour les réserves à long terme;

E c’est là ou il faudrait une intelligence supérieure capable d’intégrer à la confrontation militaire et diplomatique la question de la monnaie et de sa militarisation, la question de l’énergie et celle des ressources réelles versus les ressources fictives comme les monnaies. Dialectique du soft et du hard.

Je note un paradoxe a savoir que la situation de guerre implique des dépenses considérables, non financées par les recettes budgétaires aux USA mais que la situation conjoncturelle inflationniste oblige a resserrer la politique monétaire. Il va y avoir collision.

Les États-Unis sont contraints par leur situation économique catastrophique imminente de continuer à augmenter la masse monétaire afin de soutenir l’ensemble de la structure financière, comme ils l’ont fait avec plusieurs cycles de QE depuis 2009. mais en terme politique intérieure ils sont contraints de lutter contre l’inflation des prix des biens et des services;

Ils doivent également prendre des mesures toujours plus extrêmes pour soutenir la position du dollar comme monnaie de réserve, inciter/forcer le monde à les thésauriser et à renvoyer ces dollars pour financer les deficits jumeaux du pays.

Cette forme d’impérialisme est vitale, c’est la seule chose qui évite une inflation domestique désastreuse. 

Tout cela aussi irrationnel. et surtout contradictoire, la situation américaine s’analsye comme une collection de dilemmes. ou de cercles vicieux ; ou de fuite en avant.

Il semble que la campagne massive de propagande de guerre et l’alimentation matérielle de la guerre visent cet objectif de puissance, mais que cette campagne en elle même est une source redoublée de vulnérabilité et donc de fragilité. La domination américaine repose sur … le crédit, sur la croyance.

De la même façon que le niveau bullaire des actifs financiers reposait sur une croyance en la toute puissance de la Fed, le niveau de confiance dans le dollar et la force américaine repose sur un autre mythe, celui de la toute puissance militaire.

C’est pour cela que la propagande est obligée, quelque soit la situation objective sur le terrain de faire croire que la Russie perd.

Le débat sur la question de saigner les Russes, est totalement absurde. Ce sont les USA qui saignent, même si c’est le sang des autres.

2 réflexions sur “Esquisse de vision du TOUT.

  1. En prolongement de votre billet d’hier sur « l’homme nouveau » , vous auriez pu rajouter dans votre vision du « tout » une dimension spirituelle dans cet affrontement entre blocs.
    C’est en tout cas très clair pour la Russie, d’où les projets de sanction contre le Patriarcat de Moscou. Du côté de l’Occident, trop de matérialisme et de consumérisme tue l’idée même de spiritualité.

    J’aime

  2. Merci Monsieur Bertez.
    Votre contribution est inestimable en ces temps où le brouillard nous empeche de voir et saisir la vraie nature des évenements.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s