Révélation/fuite : plan d’urgence secret pour faire face à une pénurie de carburant en début septembre

Un exercice de planification de haut niveau a proposé trois scénarios de déficit d’approvisionnement en carburant.

Si le rationnement du carburant est introduit, seules les stations-service critiques désignées seront approvisionnées en carburant. 

Si le rationnement du carburant est introduit, seules les stations-service critiques désignées seront approvisionnées en carburant.  Banque d'images

Eavan Murray

06 juin 2022 02:30

https://www.independent.ie/irish-news/politics/return-of-work-from-home-plan-to-save-fuel-in-event-of-crisis-caused-by-ukraine-war-41724210.html


Les gens seront sommés/invités à travailler à domicile en cas de crise majeure du carburant déclenchée par la guerre en Ukraine, dans le cadre des plans d’urgence secrets du gouvernement.

L’ Irish Independent a appris les détails confidentiels d’un exercice de planification d’urgence organisé il y a 10 jours entre toutes les principales agences de l’État et le gouvernement.

Des fichiers gouvernementaux divulgués révèlent une planification pour les pénuries de carburant en hiver.

L’exercice de planification de haut niveau a proposé trois scénarios de déficit d’approvisionnement en carburant, et les conséquences possibles ont été présentées et discutées.

  

Les délégués ont reçu un scénario d’un déficit d’approvisionnement en diesel de 20% en septembre et d’une baisse de l’offre de 35% en décembre. Le troisième scénario, le plus extrême proposé pour février 2023, est celui où l’approvisionnement en gaz et en pétrole ne peut pas répondre à la demande de production d’électricité ou les agriculteurs se préparent à couper l’ensilage.

The Irish Independent révèle qu’en cas de crise nationale du carburant, les mesures d’urgence d’urgence discutées lors de la réunion de haut niveau comprennent :

:: Tous les travailleurs non essentiels recevront l’ordre de travailler à domicile

:: Une limite sera imposée à tous les déplacements en voiture non essentiels

:: Limitation stricte de la quantité de carburant que les automobilistes peuvent acheter à tout moment

:: La mise en place d’une réduction immédiate et stricte de la limitation de vitesse sur les autoroutes.

Le plan comprend également l’introduction d’un régime d’urgence selon lequel les automobilistes avec un numéro impair à la fin de leur immatriculation ne seront autorisés à conduire ou à faire le plein que des jours sur deux.

Ceux qui auront des numéros impairs pouvaient faire le plein les lundi, mercredi et vendredi et ceux avec un numéro pair les mardi, jeudi et samedi.

La réunion confidentielle, convoquée par le Département de l’environnement, du climat et des communications (DECC) le 26 mai au Centre national de coordination des urgences, a été baptisée « Exercice d’urgence pétrolière ».

La réunion a réuni des membres du DECC, de la National Oil Reserves Agency (NORA), de Fuels for Ireland (FFI), du ministère des Transports et du National Emergency Coordination Group (NECG).

Chaque groupe devait parcourir les trois scénarios possibles. Une source gouvernementale a décrit l’exercice de planification et les options disponibles pour atténuer les problèmes d’approvisionnement et protéger la fonction sociétale comme « très, très austères ».

« Ils nous ont donné un scénario où il y avait une réduction de 20 % du diesel entrant dans le pays. Et puis un où il y avait une réduction de 30 à 35 %, puis un autre où, essentiellement, nous n’avons pas assez de pétrole ou de gaz, et la question se pose quant à la possibilité de détourner le pétrole vers la production d’électricité ou l’agriculture pour produire de la nourriture.

« Tout cela est peu probable, mais le fait d’en discuter ouvertement alors que nous savons que la situation en Ukraine a été une révélation. »

Des sources gouvernementales de haut niveau ont déclaré à l’Irish Independent que la probabilité d’une crise du carburant de l’ampleur discutée lors de la réunion est « très faible ».

Le premier scénario, qui a été déposé pendant quatre mois – le 1er septembre 2022 – a discuté de la mesure qui serait introduite s’il y avait un manque de 18 à 20% de diesel.

Le plan stipule que si un déficit d’approvisionnement de cette ampleur se produit, cela entraînera des « ruptures de stock de diesel » où de nombreuses stations-service s’épuiseront et l’approvisionnement des services critiques et d’urgence sera menacé.

À ce stade, NORA serait tenue de libérer des quantités limitées de son stock de réserve de 90 jours pour répondre à la demande essentielle.

Dans le deuxième scénario, les stocks de carburant ont chuté à des niveaux dangereusement bas – 35% pendant huit semaines jusqu’au 19 décembre 2022.

À ce stade critique, le plan indique que le NECG discutera de l’activation du programme d’allocation d’urgence pétrolière « pour contrôler l’approvisionnement et la distribution de diesel ».

Le plan d’urgence, s’il est mis en œuvre, donnerait la priorité aux services essentiels et aux travailleurs essentiels, les autres automobilistes étant invités à limiter leur conduite.

Si l’Irlande devait introduire un rationnement du carburant, les consommateurs seraient séparés en quatre catégories. Le premier niveau comprend les travailleurs essentiels, tels que les agriculteurs et les producteurs alimentaires. Ceux classés au niveau quatre sont les automobilistes effectuant des trajets non essentiels.

Seules les stations-service critiques désignées – dont il y en a environ 100 dans le pays – seront approvisionnées en carburant.

Les stations désignées ne fourniront du carburant qu’aux services d’urgence et essentiels et aux travailleurs.

Kevin McPartlan, PDG de Fuels for Ireland, a qualifié l’exercice de planification de « prudent ».

« Bien qu’il reste très peu probable que nous connaissions une réduction de l’approvisionnement en carburant, il est prudent que nous et le gouvernement nous engagions dans la planification d’urgence.

« Dans l’état actuel des choses, malgré l’invasion de l’Ukraine et l’annonce de sanctions interdisant l’importation de carburant russe dans l’UE, nos niveaux de stocks sont très sains et nous ne voyons aucune source d’inquiétude dans notre pipeline d’approvisionnement.

« Nous restons plus que convaincus que, à l’exception de tout choc massif sur l’offre ou la demande, nous n’aurons aucun problème à continuer de répondre aux besoins de l’Irlande en carburants liquides. »

2 réflexions sur “Révélation/fuite : plan d’urgence secret pour faire face à une pénurie de carburant en début septembre

  1. Pendant le premier confinement, entre collègues « essentiels », nous nous étions fait la réflexion que tout cela ressemblait fort à un exercice. Tout est prêt.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s