Le vent tourne et on voit des observateurs -pro russes- conseiller de prolonger la guerre

Le vent tourne et on voit des observateurs -pro russes- conseiller de prolonger la guerre.

La meilleure option pour la Russie est de faire traîner la guerre sans négociations, car celles-ci seraient inutiles avec un Occident incapable d’accord. Aller juste lentement jusqu’à la frontière polonaise. 

La Russie deviendrait la force imparable, créant chaque jour une frustration et une angoisse extrêmes chez les élites européennes. De plus, c’est le seul moyen de détruire complètement le gâchis qu’est l’Ukraine et de le rendre à un ami de la Russie .

La lenteur de l’opération spéciale prolongera la crise économique et financière aux États-Unis, crise qui semble entrer dans une phase extrême avec des taux d’intérêt à 5 et 10 ans qui explosent. rappelons que le marché de la dette et du crédit est beaucoup plus grand et plus important que le marché boursier . 

De plus, une nouvelle crise de la dette de l’euro se prépare avec des taux italiens à 10 ans supérieurs à 4 %. L’euro n’inspire plus confiance , il ne cesse de chuter et les pays péripheriques sont vulnérables. Ce n’est pas hasard si on parle d’une visiste -non confirmée- conjointe des leaders Allemands , Français et Italiens Kiev.

Tout va mal pour les élections de mi-mandat aux États-Unis; elles sont un cauchemar pour les démocrates.. De plus, il y a des auditions interminables sur le Russiagate pour destituer le plus de démocrates possible. 

Enfin, la population européenne doit mettre des couches de vetements supplémentaires pendant l’hiver, ce qui devrait contribuer à provoquer un chaos politique extrême en Europe.

Poutine doit jouer pour le long terme, et le peuple russe pourrait ne pas réagir positivement si les diplomates abandonnaient l’avantage que le sang russe a fourni.

RLO

Une réflexion sur “Le vent tourne et on voit des observateurs -pro russes- conseiller de prolonger la guerre

  1. Bonsoir M. Bertez
    Vladimir Poutine ayant déjà gagné la guerre , il lui reste à gagner la paix. Il en sortirait encore plus grandi.
    Consolider les gains sur le terrain pour limiter les pertes Russes et Ukrainiennes – ne pas oublier qu’ils sont des peuples frères – et passer à l’avancée des forces diplomatiques avec à la clé un traité sur la sécurité en Europe tel qu’il l’a proposé , en profitant des problèmes internes des USA en ce moment : il y a beaucoup de néocons agressifs chez les républicains, les démocrates gagneraient à une embellie économique due aux réapprovisionnements avant les élections ( selon 0hedge ce jour, Biden aurait donné l’ordre aux compagnies américaines d’acheter des engrais russes – la Californie produit une grande partie des céréales et fruits US et souffre actuellement d’une sécheresse infernale.
    Et Vladimir Vladimirovich gagnerait aussi la guerre du blé – ne pas oublier tous les pays arabes…

    Cordialement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s