Inflations US divine surprise, mais c’est peut-être un répit.


https://www.bls.gov/news.release/pdf/cpi.pdf

U.S. JULY CPI 0.0%, CORE 0.3%; CPI Y/Y 8.5%, CORE Y/Y 5.9%

U.S CPI (YOY) (JUL) ACTUAL: 8.5% VS 9.1% PREVIOUS; EST 8.7%

U.S CORE CPI (MOM) (JUL) ACTUAL: 0.3% VS 0.7% PREVIOUS; EST 0.5%

U.S CORE CPI (YOY) (JUL) ACTUAL: 5.9% VS 5.9% PREVIOUS; EST 6.1%

U.S CPI (MOM) (JUL) ACTUAL: 0.0% VS 1.3% PREVIOUS; EST 0.2%

Baisse du dollar sur les chiffres d’inflation

moins de hausse des taux selon le marché

Les hausses individuelles sur 1 an; le logement est très sous évalué dans l’inflation.

je partage l’avis de Lance Roberts, le CPI a une importance politique , mais ce n’est pas le chiffre organiquement important. Le chiffre important pour la croissance et l’investissement c’est celui ci, c’est le chiffre des coûts par unité produite. Je rappelle que la dernière statistiques sur la productivité fait ressortir une baisse -je dis bien une baisse- de 2%.

L’évolution des couts par unité produite a une incidence directe sur les marges bénéficiaires et la profitabilité . Le véritable déterminant de l’économie capitaliste, ce sont les profits et la rentabilité. Cette dernière affecte beaucoup plus l’investissement et la croissance que les taux d’intérêt sur les emprunts.

Selon toute vraisemblance, les marges bénéficiaires réelles des entreprises vont souffrir.

Je rappelle cette affirmation de celui dont on utilise les travaux abusivement pour l’escroquerie des taux neutres, les travaux de Wicksell:

Ce qui importe n’est pas de savoir si le taux d’intérêt du marché est supérieur ou inférieur à un certain taux « naturel ou neutre », mais s’il est si élevé qu’il décourage d’ investir dans des actifs productifs en en comprimant les profits . Knut Wicksell a expliqué ce point. Selon Wicksell, le taux naturel n’est « jamais élevé ou bas en soi, mais seulement par rapport au profit que les gens peuvent faire avec l’argent qu’ils ont entre les mains, et cela, bien sûr, varie. Dans les bons moments, lorsque le commerce est actif, le taux de profit est élevé et, ce qui a de grandes conséquences, on s’attend généralement à ce qu’il reste élevé ; en période de dépression, il est faible et on s’attend à ce qu’il le reste.

Publicité

Une réflexion sur “Inflations US divine surprise, mais c’est peut-être un répit.

  1. Validation de la thèse selon laquelle la Fed n’aurait joué aucun rôle dans la maîtrise de l’inflation ?

    Pour mémoire les taux longs Sony montés sans la Fed puis on baissé quand celle-ci s’est réveillée. Pour l’instant la Fed a donc produit l’inverse d’un resserrement.

    J’opte pour le repi. On reste dans le brouillard.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s