Les dépêches, l’aventure c’est l’aventure

Les actions étaient mitigées mercredi dans une interruption de la vente massive déclenchée par la préférence de la Réserve fédérale pour des paramètres monétaires restrictifs pour lutter contre l’inflation. Le dollar et les rendements du Trésor ont peu changé.

Les actions européennes ont inversé les gains antérieurs pour s’échanger près d’un creux de six semaines. 

L’inflation française a diminué plus que prévu à partir d’un niveau record, soulageant un peu la pression sur la Banque centrale européenne alors que les appels à une action plus agressive se multiplient.

Les contrats à terme américains ont monté après que les actions de Wall Street ont atteint mardi un creux d’un mois. 

Des données solides sur la demande de main-d’œuvre et la confiance des consommateurs ont plaidé en faveur de fortes hausses des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, tandis que les responsables de la Fed ont réitéré leur détermination à freiner les pressions sur les prix. 

Une inversion croissante de la courbe des taux fait craindre que la Fed ne déclenche une récession.

Le pétrole a augmenté, mais se dirigeait toujours vers une troisième baisse mensuelle – la plus longue série de pertes en plus de deux ans – penalisé par la probabilité d’un ralentissement de la croissance mondiale. Le gaz naturel européen a progressé après une récession de deux jours, les négociants évaluant les risques pesant sur les approvisionnements russes par rapport aux efforts drastiques du continent pour enrayer la crise énergétique.

Les paris du marché sur une trajectoire moins sévère de resserrement de la Fed reculent, ce qui laisse entrevoir la perspective de nouvelles pertes pour les actions et les obligations au cours d’une année déjà difficile. 

Les investisseurs parcourent les données entrantes à la recherche d’indices sur la trajectoire politique, les chiffres de l’emploi d’août aux États-Unis vendredi seront le prochain rapport clé à suivre

« Ce qui est clair, c’est que prédire ce marché n’est pas net », a déclaré Angeline Newman, directrice générale d’UBS Global Wealth Management, sur Bloomberg Television. « Nous vivons dans un monde où des signaux économiques contradictoires rendent la trajectoire de la politique monétaire très difficile à déterminer. »

Une évidence que personne ne relève: les operateurs n’ont plus de repères, les comportements anciens comme « buy the dip » ne sont plus adaptés et ils sont incapables d’en inventer de nouveaux, ils errent, c’est l’Aventure

Austérité en France, déja!

Marché du travail US toujours serré

Snider sur inflation et bitcoin.

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Stumble on Hawkish Fed Path; Oil Trims Drop: Markets Wrap 

[Reuters] Asia continues global stock slump as Fed tightening fears flare

[Yahoo/Bloomberg] China Escalates Currency Defense as Yuan Nears 7 Per Dollar

[Reuters] Fed officials see U.S. interest rates rising further

[Yahoo/Bloomberg] China’s Factories Still Struggling as Power Cuts Curb Output

[Reuters] China’s Aug factory activity extends declines as risks grow

[Reuters] China sets October start for congress seen as Xi coronation

[Reuters] BOJ policymaker warns of fragile recovery, signals sustained low rates

[Reuters] Chinese military continues ‘high intensity’ patrols near Taiwan -Taiwanese defence ministry

[Reuters] The Gorbachev era and the collapse of the Soviet Union

[Bloomberg] Deadly Floods Are Wreaking Global Havoc

[FT] China drought highlights economic damage wrought by global warming

[FT] Mikhail Gorbachev, last Soviet leader, 1931-2022

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s