Un pavé dans la mare, l’Ukraine doit céder des territoires à ses voisins…

Droit de réponse envoyé par Andrei Marga :

« Lors d’une conférence publique tenue à Alba Iulia (14 septembre 2022), j’ai répondu à une question des personnes présentes concernant les effets du conflit en Ukraine sur la démocratie. Je ne suis pas de ceux qui ne voient pas les réalités ou qui pensent une chose et en disent une autre, si bien que j’ai clairement réitéré les idées exprimées précédemment, je le fais cette fois peut-être plus directement. 

En gros, c’était quatre idées :

1. Le conflit en Ukraine ne peut être résolu que par un accord impliquant la Russie, les États-Unis, l’Ukraine, l’Allemagne, l’Union européenne et la Chine. Peu importe qui « gagne », il n’y aura pas de paix en Europe si les intérêts de sécurité de chaque partie ne sont pas pris en compte. Quoi qu’il en soit, les Européens seront ceux qui paieront les factures de toute nature.

2. Des conséquences devraient également être tirées du fait que l’Ukraine se trouve dans des frontières artificielles. Selon tous les critères historiques et démographiques, elle a des territoires à céder à ses voisins, à l’intérieur des frontières connues : Roumanie – Bucovine et ses comtés, Hongrie – Transcarpatie, Pologne – Galice, Russie – Dombasul.

3. Il n’y a pas de support pour les illusions, parce que, dans l’Ukraine d’aujourd’hui, il y a un chemin vers la démocratie.

4. La Roumanie n’a rien à voir dans ce conflit. Elle ne devrait faire face à aucune crise supplémentaire, fût-elle énergétique, à cause du conflit. Je répète toujours les déclarations que j’ai faites, car elles expriment la vérité de la manière la plus simple possible. Sinon, les choses continueront dans une crise absurde, à laquelle il existe pourtant des alternatives.

Mes propos correspondent à la vérité historique, au droit international et à l’intérêt général – au-delà de la propagande d’aujourd’hui qui, après-demain, ne sera considérée que comme une erreur. 

Comme prévu, après ces déclarations, toutes sortes de personnes ont été convoquées et les médias mobilisés pour les contrer. Je ne suis pas ému. Personne n’a avancé d’argument factuel contre ce que j’ai dit. Ce n’est que vérité dans mes affirmations et je me suis fait un devoir professionnel, civique et moral de le dire… »

Andrei Marga, aujourd’hui âgé de 76 ans, a été ministre des affaires étrangères dans le gouvernement Ponta 1, ministre de l’éducation dans les cabinets Ciorbea, Vasile et Isărescu, mais aussi le recteur le plus ancien de l’université « Babeș-Bolyai » Cluj-Napoca, entre le années 1993-2004 et 2008-2012. Il a également dirigé l’Institut culturel roumain

L’article est en roumain

Publicité

Une réflexion sur “Un pavé dans la mare, l’Ukraine doit céder des territoires à ses voisins…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s