La doctrine de juin 2020 de la Fédération de Russie sur l’utilisation des armes nucléaires 

La doctrine de juin 2020 de la Fédération de Russie sur l’utilisation des armes nucléaires, hors la doctrine de dissuasion  :

« 17. La Fédération de Russie se réserve le droit d’utiliser des armes nucléaires en réponse à l’utilisation d’armes nucléaires et d’autres types d’armes de destruction massive contre elle et/ou ses alliés, ainsi qu’en cas d’agression contre la Fédération de Russie avec l’utilisation d’armes conventionnelles lorsque l’existence même de l’État est en danger.

18. La décision d’utiliser des armes nucléaires est prise par le Président de la Fédération de Russie.

19. Les conditions spécifiant la possibilité d’utilisation d’armes nucléaires par la Fédération de Russie sont les suivantes :

a) arrivée de données fiables sur un lancement de missiles balistiques attaquant le territoire de la Fédération de Russie et/ou de ses alliés ;

b) utilisation d’armes nucléaires ou d’autres types d’armes de destruction massive par un adversaire contre la Fédération de Russie et/ou ses alliés ;

c) attaque par l’adversaire contre des sites gouvernementaux ou militaires critiques de la Fédération de Russie, dont la perturbation compromettrait les actions de réponse des forces nucléaires ;

d) agression contre la Fédération de Russie avec l’utilisation d’armes conventionnelles lorsque l’existence même de l’État est en danger. « 

Intégralité ici :
https://archive.mid.ru/en/web/guest/foreign_policy/international_safety/disarmament/-/asset_publisher/rp0fiUBmANaH/content/id/4152094

EN PRIME

Le président russe a fait une remarque probablement perdue par les commentateurs:

« Ceux qui font du chantage nucléaire contre nous doivent savoir que la rose des vents peut se retourner. »

« http://en.kremlin.ru/events/president/transcripts/69390#sel=37:31:W6j,37:47:j3l »

2 réflexions sur “La doctrine de juin 2020 de la Fédération de Russie sur l’utilisation des armes nucléaires 

  1. S’il restait un doute sur le dernier cas d’utilisation d’armes atomiques, il vient d’être levé par Poutine : il ne s’agit pas seulement de l’existence de la Russie mais aussi de son intégrité.
    Déjà à la fin 2019 rt.com avait publié un article d’un ancien colonel de la direction opérationnelle de l’État-Major général des forces armées russes à propos du recours à l’arme nucléaire en cas d’attaque contre Kaliningrad.
    Dedefensa l’avait longuement commenté et conclu que la thèse exposée sur RT devait avoir l’approbation des autorités russes. L’ancien colonel faisait donc passer un message à l’OTAN réuni en sommet à l’époque.
    Une nouvelle fois, Poutine évoque le risque nucléaire, comme Medvedev et d’autres récemment, mais y a-t-il seulement des adultes en face pour l’écouter ?

    J’aime

  2. « b) utilisation d’armes nucléaires ou d’autres types d’armes de destruction massive par un adversaire contre la Fédération de Russie et/ou ses alliés ; »
    C’est important de le souligner car après le référendum dans les territoires de lougansk, zaporodje, kherson, donetsk si l’Ukraine viole les nouvelles frontières elle s’expose davantage qu’aujourd’hui à une frappe nucléaire russe.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s