Humeur. La guerre contre les peuples pour sauver le régime de la domination financière !

La semaine dernière, la banque centrale américaine, la Fed, a clairement fait savoir aux investisseurs et à tous les autres qu’elle allait faire la guerre à l’inflation.

Elle va casser la demande, créer une capacité inemployée dans l’économie et ainsi briser le processus en cours de formation d’une échelle de perroquet entre les prix et les salaires.

Elle va empêcher le maintien du pouvoir d’achat des salariés ordinaires et continuer de réprimer l’épargne populaire puisque les taux réels restent très en deçà de la hausse des prix.

L’action de la Fed et de ses consœurs mondiales vise à empêcher la formation d’une boule de neige prix/salaires et à préserver les capacités bénéficiaires des entreprises.

Cela c’est au niveau des apparences, c’est compréhensible pour tout le monde, il suffit de l’expliquer.

Mais on peut creuser un peu plus.

Au passage elle va réduire le poids nominal des dettes des gouvernements grâce au maintien d’une inflation encore élevée et aussi les dettes du très grand capital lequel est en levier surendetté. La répression financière va se poursuivre notez-le puisque les taux ne montent pas assez pour compenser l’érosion des monnaies.

Peu importe si cela signifie des dommages collatéraux pour des millions de futurs chômeurs. 

Les exégètes font valoir que le Capital aussi paie sa contribution puisque d’une part les cours de la bourse chutent et d ‘autre part le ralentissement de l’activité le fragilise.

Il faut distinguer entre le très grand capital c’est à dire le Smart Money et le capital ordinaire. Le capital n’est pas ensemble homogène, loin de la .

Le smart money a déjà vendu ses actifs financiers ou il s’est couvert par des assurances et des hedges , donc il ne subit pas la chute de la bourse, voire il en profite et on le verra dans les comptes 2022 des banques TBTF; d’autres part la destruction des secteurs petits et moyens de l’économie permet au grand capital d’étendre son emprise, il récolte ce qui est détruit. Il se concentre et se monopolise encore plus.

Mais là n’est pas le plus important: le plus important dans la manœuvre c’est le sauvetage par les banques centrales du système, du régime de la financiarisation; elles se donnent les moyens de refaire un tour de manège.

En menant la politique actuelle très nuancée, les banques centrales s’efforcent de préserver le système de la financiarisation, de Bretton Woods et du dollar impérial.

En effet elles réussissent à s’opposer à la hausse des taux longs , laquelle devrait être bien plus forte , et devrait être destructrice de toute cette masse d’actifs financiers constitués sur la base de taux très très bas depuis 2008

Toute cette masse devrait se dévaloriser, les banques devraient chuter et les classes supérieures devraient être balayées par ce mouvement de nettoyage de la bulle gonflée depuis 2009.

Toute l’action actuelle vise à empêcher ce vrai nettoyage de la pourriture, et à prolonger le système de la financiarisation afin de lui faire refaire un tour. Jusqu’à la guerre avec la Chine

Cette action préserve l’ordre social et surtout les élites , vous savez cet ordre dont Bernanke s’est vanté de l’avoir sauvé à deux reprises et encore en 2011 dans un grand hotel de New York!

La troisième hausse de taux de 75 points de base de la Fed a également déclenché une tempête d’effondrement des monnaies mondiales et un affaiblissement considérable des pays du Reste du Monde et singulièrement des concurrents européens vassaux des Etats-Unis.

L’intensification du conflit en Ukraine va dans le même sens de la guerre contre les peuples, je ne m’y attarde pas.

Les États-Unis et l’OTAN ont commencé à jouer un rôle plus important dans les coulisses en aidant l’armée ukrainienne dans ses récents gains. Cela permet de prolonger la guerre .

En réponse, la Russie a commencé à mobiliser 300 000 réservistes supplémentaires nécessaires pour égaler les 300 000 forces ukrainiennes sur le terrain. L’« opération militaire spéciale » (SMO) de la Russie, basée sur un engagement limité des forces sur le terrain, est maintenant terminée. place à la guerre longue , épuisante.

EN PRIME

Hudson entretien sur Naked Capitalism

Et au lieu de ce que la Réserve fédérale est censée faire, soutenir le plein emploi, son travail consiste à s’assurer qu’il n’y a pas de plein emploi, qu’il y a une armée de réserve de chômeurs pour que les salaires n’augmentent pas. 

Et quand le chef actuel de la Réserve fédérale dit, eh bien, nous devons provoquer une dépression parce qu’avec la hausse des prix du pétrole et l’inflation, il y a un danger que le travail salarié essaie de rattraper l’inflation et demande des salaires. 

Et comment empêcher la main-d’œuvre de demander des salaires pour suivre le coût de la vie ? Eh bien, vous vous assurez qu’il y a suffisamment de chômage pour les forcer à travailler, et la main-d’œuvre se fera concurrence et maintiendra les salaires bas afin que les bénéfices des entreprises puissent rester suffisamment élevés pour soutenir les cours boursiers et les propriétaires des actions marché, les 10%, ne vont pas perdre leur argent ; les 90% du travail perdront leur argent, mais pas le secteur financier. »

Publicité

2 réflexions sur “Humeur. La guerre contre les peuples pour sauver le régime de la domination financière !

  1. A propos du sujet système monétaire et fiancier: Je partage une vidéo de Jeff Snider qui m’a bien éclairé certaines notions, à propos des systèmes monétaires centralisés de banque centrales (Bretton woods) et décentralisés (Eurodollars).
    Espérant que cela intéresse certains lecteurs.

    J’aime

  2. Un tableau intéressant sur « zéro hedge » qui montre que cette fois c’est différent:
    https://cms.zerohedge.com/s3/files/inline-images/240935_5_.jpg?itok=dYZko2zw

    On remarque que sur tous les resserrements monétaires us,les taux officiels étaient plus forts que l’inflation,donc taux réels POSITIFS.
    C’est la première fois qu’on lutte contre l’inflation avec des taux réels fortement négatifs.Bon courage!
    Cela s’apparente a une maneuvre de la dernière chance,ou a un sabotage contre les démocrates.
    En aucun cas,le scénario de hausse rapide des taux suivie d’une maitrise rapide de l’inflation par une récession violente ne marchera,les taux négatifs rendent le scénario impossible.
    A moins de changer de système financier.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s