L’Ukraine sait qu’elle a perdu elle se raccroche à la manip de la « bombe sale », dirty bomb. Les russes essaient d’anticiper.

Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir des informations sur les contacts du bureau de Zelensky avec des représentants de la Grande-Bretagne sur la question de l’obtention de la technologie pour créer des armes nucléaires. 

Selon les plans de Kiev, la détonation d’une « bombe sale » peut être déguisée en fonctionnement anormal d’une munition nucléaire russe.

— le but est d’accuser la Russie d’utiliser des armes de destruction massive et de lancer une puissante campagne anti-russe dans le monde visant à saper la confiance en Moscou ;


— deux organisations ukrainiennes ont des instructions précises pour la création d’une « bombe sale », les travaux sont au stade final ;


— il existe des informations sur les contacts du bureau du président de l’Ukraine avec des représentants du Royaume-Uni sur l’éventuelle acquisition de la technologie des armes nucléaires;


— il existe en Ukraine des entreprises détenant des stocks de substances radioactives pouvant être utilisées pour fabriquer une bombe sale – trois centrales nucléaires en activité (Yuzhno-Ukrainskaya, Khmelnytsky et Rivne) et la centrale nucléaire déclassée de Tchernobyl avec des installations de stockage de déchets radioactifs ;


— plus de 50 000 m3 de déchets radioactifs, qui peuvent également être utilisés pour une « bombe sale », peuvent être placés dans l’entreprise nouvellement créée pour le traitement des déchets radioactifs « Vector », à l’usine chimique du Dniepr, sur les sites d’élimination de déchets radioactifs « Buryakovka », « Podlesny », « Rossokha », l’usine d’extraction et de traitement de Vostochny produit des minerais d’uranium ;


– L’Ukraine possède également une base scientifique correspondante – l’Institut de physique et de technologie de Kharkiv, dont les scientifiques ont participé au programme nucléaire de l’URSS et où fonctionnent des installations expérimentales, y compris les installations thermonucléaires d’Uragan, ainsi que l’Institut de recherche nucléaire de l’Académie des sciences à Kiev, où des recherches sur des matières radioactives sont menées au réacteur VVR-M.

Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a préparé des forces et des moyens en cas d’explosion d’une « bombe sale » par l’Ukraine.

EN PRIME

Le ministère russe de la Défense a mobilisé des forces et des moyens prêts à accomplir des tâches au cas où Kyiv ferait exploser une «bombe sale». Cela a été déclaré lors d’un briefing sur les menaces à la sécurité radiologique par le chef des troupes de radioprotection, de protection chimique et biologique des Forces armées de la Fédération de Russie, le lieutenant-général Igor Kirillov.

« Un travail s’est organisé pour contrer d’éventuelles provocations de l’Ukraine. Les forces et les moyens ont été préparés pour accomplir des tâches dans des conditions de contamination radioactive », a-t-il déclaré.

Comme l’a noté Kirillov, Kyiv pourrait déguiser la détonation d’une « bombe sale » en une explosion d’une arme nucléaire russe à faible rendement avec de l’uranium hautement enrichi comme charge. « La présence d’isotopes radioactifs dans l’air sera enregistrée par les capteurs du Système international de surveillance en Europe. Et la Russie sera accusée d’utiliser des armes nucléaires tactiques », a prédit Kirillov. 

Il a noté qu’un scénario similaire avait déjà été utilisé en Syrie, où les Casques blancs ont accusé les forces gouvernementales d’utiliser des armes chimiques.

Publicité

4 réflexions sur “L’Ukraine sait qu’elle a perdu elle se raccroche à la manip de la « bombe sale », dirty bomb. Les russes essaient d’anticiper.

  1. Bonjour,
    Le pire, c’est que l’emploi de cette bombe ne fera qu’accélérer l’intervention russe pour le contrôle du maximum de territoire de l’Ukraine, côté russe. Comment pourrait-il en être autrement?
    Décidément, c’est le mauvais démiurge qui mène le monde…
    Cordialement,

    J’aime

  2. Bonsoir M. Bertez

    La bombe d’Hiroshima avait été surnommée Little Boy; une bombe sale Ukrainienne , ou Russe ou Anglo- ukrainienne devrait être nommée Gavrilo Princip…..

    Cordialement

    J’aime

  3. Si l’Ukraine veut balancer une bombe sale, c’est certainement qu’elle se pense déjà perdue. Ceete bombe sale, c’est en quelque sorte leur joker pour remporter la guerre médiatque à défaut de celle du terrain.

    J’aime

  4. Nos clowns de plateaux télé sont incroyables :

    Après nous avoir expliqué sans vergogne que les russes :

    s’étaient bombardés eux même sur le site de la centrale de Zaporijjia
    avaient attaqué leurs gazoducs NS et NS2
    avaient attaqué le pont de Crimée.

    nous disent maintenant que c’est ABSURDE de penser que l’Ukraine puisse envoyer une bombe sale sur son propre territoire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s