Le roller coaster de la Fed, Powell marque contre son camp.

La Fed est dans une impasse, elle a de plus en plus de difficulté à gérer le fameux « en même temps ».

De plus en plus les observateurs emploient le terme de dilemme ou utilisent l’expression de corde raide.

Ici je dirais que la Fed a dribblé ses partisans et a marqué contre son camp. Elle a trompé ses fidèles journalistes aux ordres.

Regardez Timiraos ci dessous ; il croyait avoir bien fait son travail et transmis l’idée que la Fed allait continuer de monter ses taux MAIS, BUT, qu’elle insinuait quelle se dirigeait vers des hausses plus petites.

Notre timiraos avait bien senti le coup il y avait un « moins » et un « plus  » en méme temps un coup sur la pédale de frein et un coup sur la pédale d’accéélrateur.

Et notre Timiraos a pris une claque ; il avait pourtant bien traduit et bien fait son travail.

Les investisseurs ont besoin de respirer après une journée mouvementée, les choses ne vont peut-être pas très bien au parc d’attractions local de Wall Street . 

Le président de la Fed, Jay Powell, a embarqué les marché sur une montagne russe mercredi, avec une série de looping à bord d’un manège connu sous le nom de Dove-Hawk Twister. 

Apres une forte hausse initiale, en fin de compte, le Dow Jones a perdu 500 points , tandis que le S&P 500 et le Nasdaq ont chuté de 2,5 % et 3,6 % , respectivement.

Il avait initialement grimpé en flèche lors de l’annonce de la Fed d’une hausse des taux de 75 points de base.

La Fed souffle le positif, le chaud:

« Avec les décalages entre la politique et l’activité économique, il y a beaucoup d’incertitude, de sorte que nous notons que pour déterminer le rythme des augmentations futures, nous tiendrons compte du resserrement cumulé de la politique monétaire, ainsi que des décalages avec lesquels la politique monétaire affecte l’économie. l’activité et l’inflation… c’est pourquoi j’ai dit lors des deux dernières conférences de presse qu’à un moment donné, il deviendra opportun de ralentir le rythme des augmentations. celui d’après. »

La Fed souffle le negatif, le froid:

« Nous pourrions finalement passer à des niveaux plus élevés que nous ne le pensions au moment de la réunion de septembre. Les données entrantes depuis notre dernière réunion suggèrent que le niveau ultime des taux d’intérêt sera plus élevé que prévu. Les risques sont asymétriques. Si la Fed le fait aussi beaucoup, ça peut couper. Si ça ne serre pas assez, alors vous avez de vrais ennuis… Il est très prématuré de penser à faire une pause… Nous pensons que nous avons du chemin à faire ».

Les actions et les obligations ont chuté alors que l’avertissement de Jerome Powell selon lequel la Réserve fédérale augmenterait les taux d’intérêt plus que prévu avait sapé l’appétit pour le risque. 

La livre a continué de baisser après que la Banque d’Angleterre a relevé son taux directeur à 3 %.

 Les contrats à terme sur le S&P 500 ont chuté de 0,7 % à la suite de la baisse de 2,5 % de mercredi. 

La vente s’est propagée à l’Europe et à l’Asie, où l’affirmation par la Chine de sa position Covid-Zero a anéanti les espoirs d’une réouverture. .

La BOE a suivi l’augmentation de 75 points de base de la Fed avec une hausse équivalente jeudi et a déclaré qu’elle envisageait une récession de deux ans si les taux suivaient la courbe du marché. 

Powell avait déçu les traders en pariant sur un pivot alors que l’économie américaine reste résistante à une inflation obstinément élevée.

« Chaque fois que le marché reçoit un peu d’espoir accommodant, il se fait claquer sur le nez « , a déclaré Scott Rundell, directeur des investissements chez Mutual Ltd. « Il y a encore beaucoup de volatilité à venir. »

Les investisseurs s’inquiètent de l’impact du resserrement de la banque centrale sur la croissance économique, et Powell laisse peu de doute sur le fait qu’il est prêt à pousser les taux aussi haut que nécessaire pour éradiquer l’inflation. Les probabilités d’une récession aux États-Unis augmentent et les chances qu’elle soit modérée diminuent.

Par ailleurs, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a averti jeudi qu’une « légère récession » est possible mais qu’elle ne suffirait pas à elle seule à endiguer la flambée des prix.

Le dollar s’est apprécié alors que les investisseurs se tournaient vers les données sur l’emploi aux États-Unis.

[Yahoo/Bloomberg] Selloff Deepens After Fed Warning, BOE Rate Hike: Markets Wrap

[Reuters] Dollar rallies as Fed signals more rate hikes; pound drops

[Yahoo/Bloomberg] China Reopening Is Dominant Theme as Traders Seek an End to Rout

[Yahoo/Bloomberg] Oil Drops as More Rate Hikes Overshadow Tightening Fuel Market

[Reuters] North Korea ICBM may have failed in flight, officials say; residents in Japan told to shelter

[Reuters] Frigid winter? New Englanders will pay through frozen noses for oil and gas

[Reuters] China’s services activity skids in October on COVID restrictions – Caixin PMI

[Yahoo/Bloomberg] China Property Bonds Are ‘No Longer Analyzable’ as Crisis Grows

[Reuters] China says U.S. has ‘no right’ to interfere in Hamburg port deal

[Reuters] Bank of England readies for biggest rate rise since 1989

[Reuters] Canada orders three Chinese firms to exit critical minerals deals

[Reuters] Turkey’s inflation hits 24-year high of 85.5% after rate cuts

[WSJ] Federal Reserve Hikes by 0.75 Point, Signals Slower Increases but Ultimately Higher Rates

[FT] China’s closed-loop crisis: ‘I’m human, not a machine’

[FT] I spent 10 days in a secret Chinese Covid detention centre

Publicité

Une réflexion sur “Le roller coaster de la Fed, Powell marque contre son camp.

  1. C’est un peu trop gros pour ne pas être intentionnel.

    En tant qu’observateurs des marchés de longues date j’ai vu la Fed se contredire à 24 h00 d’écart mais jamais en 30 minutes et jamais s’agissant de son compte rendu de FOMC.

    Le S&P perd près de 5 % depuis le discours de Powell et les taux se tendent. Bravo pour la crédibilité.

    Mais enrichir quelques copains vaut bien ça. On va faire un communiqué parlant d’une incompréhension et tout repartira dans l’autre sens. A moins que les chiffres du chômage attendus demain ne pivotent…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s