Les règles du jeu de la guerre sont fixées par l’Amérique … et Poutine les respecte!

Voici l’état d’esprit de patriotes russes excédés.

Ceci va dans mon sens je suis excédé de constater la connivence des elites qui s’entendent au dessus de la tête des citoyens pour s’affronter par soldats de base interposés. Les elitess sont planquées, elles se gobergent, jouent les importants, s’enrichissent et réalisent leurs amibitions , les citoyens crè vent,se font massacrer et en plus on pille leur niveau de vie.

Il est temps, meme en Europe de ressortir l’état des deux grandes guerres mondiales, de chanter à nouveau la Chanson de Craonne!

Un citoyen révolté.

« Quelles règles diplomatiques ?

Lorsque les Tchétchènes, financés, approvisionnés et incités par les États-Unis, se sont rebellés et ont rompu avec la Russie, puis se sont livrés à un déchaînement terroriste dans les régions environnantes, ils ont été déclarés terroristes par Moscou, puis chassés pendant des années et finalement exterminés.

Ce n’est pas différent ici, c’est la même chose.

Nous avons une réincarnation généalogique assez littérale des nazis (l’OTAN, qui a incorporé beaucoup de haut commandement nazi dans ses rangs depuis le début, plus l’OUN et l’UPA) en mission génocidaire contre la Russie. Et Poutine pense que c’est un jeu diplomatique ?

Le problème du barrage n’aurait jamais dû se poser en premier lieu, et le problème du bombardement des civils aurait dû être résolu de la même manière.

La première fois qu’il est bombardé, vous publiez une liste de cibles qui seront détruites à Kiev, Lvov, etc. pour chaque obus ultérieur qui sera envoyé vers lui ou contre des civils dans le Donbass, Kherson, vous tenez aprole, vous bombardez etc.

La liste inclurait divers bâtiments gouvernementaux centraux et régionaux pour la première douzaine d’entrées, puis elle commencerait à les mélanger avec des hauts fonctionnaires, dont Zelensky.

Et chaque fois qu’ils commettent un autre acte terroriste de ce type, un missile détruit la cible suivante sur la liste, atteignant finalement le haut commandement.

S’ils insistent pour tuer des civils et détruire des infrastructures, le choix leur appartient.

Mais étant donné que la Russie peut frapper tout ce qu’elle veut en Ukraine, à tout moment -et pas seulement en Ukraine, n’importe quoi en Europe-, on pourrait penser qu’après l’envoi du message plusieurs fois sous la forme d’Iskanders et de Kalibrs, ils vont comprendre.

De cette façon, vous ne ressemblez pas à un petit chef faible et pathétique comme vous le faites maintenant, et vous avez également expliqué au monde pourquoi vous êtes obligé de le faire.

« Protocole diplomatique » ne veut pas vraiment dire grand-chose ici.

Si la crainte est que s’ils éliminent Zelensky, ils seront eux-mêmes ciblés et ne pourront pas voyager à travers le monde, eh bien, devinez quoi ? C’est déjà le cas.

Poutine n’a pas du tout quitté l’espace aérien de l’Eurasie centrale depuis le début de la guerre et vient d’éviter le G20. Très probablement parce qu’il a été décidé que le risque n’en valait pas la peine – compte tenu de ce qui a été fait jusqu’à présent en termes d’attaques directes contre la Russie, il n’était pas du tout exclu que certains MANPAD (ou même quelque chose de plus substantiel) aurait visé son avion. 

Lavrov est plus consommable et moins susceptible d’être ciblé, alors il y est allé à sa place.

Avec le recul et les compromis actuels, ils continueront à battre en retraite et à faire des compromis jusqu’à Magadan… »

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s