La Commission économique eurasienne (CEE) a proposé de créer un système de paiement indépendant pour les pays BRICS et l’Union économique eurasienne (UEE) avec une carte de paiement commune.

La Commission économique eurasienne (CEE) a proposé de créer un système de paiement indépendant pour les pays BRICS et l’Union économique eurasienne (UEE) avec une carte de paiement commune. 

Un tel système serait en mesure d’unir les systèmes nationaux de la Chine (Union Pay), de l’Inde (RuPay), du Brésil (Elo), des pays de l’UEE (Mir, Belcard, etc.), ont rapporté des sources locales à Moscou.

La proposition a été exprimée par le conseiller du président du conseil d’administration de la CEE, Vladimir Kovalev. 

Le service de presse de la CEE a déclaré que l’UEE travaillait à la création d’un marché financier commun. 

En particulier, l’une des principales orientations est de construire un espace d’échange commun, et la feuille de route correspondante est déjà en cours de mise en œuvre. « Il est prévu de créer un organe supranational de régulation du marché financier », a ajouté le service de presse de la CEE.

En 2021, les États membres de l’Union eurasienne ont conclu un accord réglementant l’échange d’informations sur les antécédents de crédit. D’ici 2025, ils prévoient de créer les conditions de la libre circulation des capitaux et de la fourniture de services financiers dans l’UEE.

L’UEE comprend la Russie, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizistan. 

Les BRICS comprennent la Russie, le Brésil, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. 

L’Algérie a déposé une demande officielle pour rejoindre les BRICS le 8 novembre.

D’autres puissances émergentes comme la Turquie, l’Argentine, l’Egypte, l’Arabie Saoudite sont également intéressées à rejoindre cette association.

En juin, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la question de la création d’une monnaie de réserve internationale basée sur un panier de devises des pays BRICS était en cours d’élaboration. Il a déclaré que la Russie, avec ses partenaires BRICS, développait également de nouveaux mécanismes pour les paiements internationaux.

En novembre, dans six des neuf pays dans lesquels le système de paiement russe Mir opérait, les banques ont cessé de le desservir sous la menace de sanctions américaines. Ces derniers mois, les banques en Arménie, au Vietnam et au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Tadjikistan, en Turquie et en Ouzbékistan ont cessé de desservir les opérations via Mir.

La banque d’État turque Ziraat Bank a cessé en septembre d’utiliser le système de paiement russe « Mir » et ne sert plus ses cartes, a rapporté Reuters en référence au PDG de la banque Alpaslan Cakar. 

Auparavant, des informations selon lesquelles les banques publiques de Turquie, après les banques privées, avaient abandonné le système Mir, étaient apparues dans les médias, mais il n’y avait aucune confirmation officielle.

Début août, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que  lors de discussions le 5 août  avec le président russe Vladimir Poutine à Sotchi,  un accord avait été trouvé  sur le paiement en roubles des échanges commerciaux entre les deux pays. Il est notamment prévu de porter le chiffre d’affaires du commerce bilatéral à 100 milliards de dollars. 

Le président turc a ajouté qu’il y avait « de sérieux progrès » dans la mise en œuvre de la reconnaissance de la carte bancaire russe Mir par les banques turques.

Publicité

2 réflexions sur “La Commission économique eurasienne (CEE) a proposé de créer un système de paiement indépendant pour les pays BRICS et l’Union économique eurasienne (UEE) avec une carte de paiement commune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s