«LE PIRE EST EN PRÉPARATION» : LOÏK LE FLOCH-PRIGENT, ANCIEN PATRON DE GDF, TACLE LE GOUVERNEMENT.

Loïk Le Floch-Prigent s’est exprimé dans une longue interview à Atlantico.

L’ex-PDG de Gaz de France s’avoue inquiet du plan du gouvernement face au risque de délestages.

Et il l’exhorte à mieux informer les Français.

Des mesures qui ne suffisent pas.

Le président de la République a tenu, samedi 3 décembre, à rassurer les Français, promettant que les coupures d’électricité ne représentaient qu’un «cas extrême». Ces paroles qui n’ont pas convaincu Loïk Le Floch-Prigent, ancien PDG de Gaz de France, qui s’est exprimé auprès d’Atlantico.

«C’EST L’ACTION QUI RASSURE, PAS LA PAROLE»

«La communication du gouvernement et des dirigeants des entreprises repose plus sur la peur de l’avenir, sinon la panique», a fustigé l’ingénieur et entrepreneur. Dénonçant : «le 3 décembre, la France a acheté 6.000 GW à ses voisins. C’est beaucoup trop si l’on se réfère aux années antérieures !»

En cause : l’arrêt de nombreux réacteurs dans les centrales nucléaires, pour des raisons de maintenance. «Il faudrait donc donner des informations claires sur la production envisageable dès le début 2023», a-t-il recommandé. «Comme les réponses à cet égard sont floues ou insuffisantes, il ne reste plus qu’à craindre le pire… d’ailleurs en préparation.»

Loïk Le Floch-Prigent estime inutile l’accélération de la mise en service d’éoliennes ou de panneaux solaires pour faire face à l’urgence. Dans l’Hexagone, 87% de l’électricité est produite grâce aux centrales nucléaires ou à l’hydraulique.

«C’est donc là que le problème doit être traité pour ne pas céder à la panique pour les prochains hivers, et c’est l’action qui rassure, pas la parole», a-t-il souligné.

«JE BAISSE, J’ÉTEINS, JE DÉCALE» : UN GESTE MARGINAL

Quant aux recommandations d’Emmanuel Macron de se montrer responsable en questionnant sa propre consommation d’électricité et en adoptant les bons réflexes, Loïk Le Floch-Prigent n’y croit pas vraiment.

Les gestes de «Monsieur et madame Toutlemonde», encouragés par plusieurs campagnes gouvernementales comme le spot «Je baisse, j’éteins, je décale», ne changeront pas la donne.

«On rejoue un peu le Covid dans cette histoire. Le consommateur individuel est très marginal et a déjà pris beaucoup de mesures d’économies dans sa vie quotidienne», a-t-il avancé. «Ce qui ne l’est pas, c’est le fonctionnement des entreprises. Si la consommation baisse, cela veut dire la baisse de la production.»

Un problème pour l’entrepreneur, qui estime que cela conduirait à «la décroissance, la désindustrialisation et non pas seulement la fin de l’abondance mais celle de la prospérité du pays».

Pour Loïk Le Floch-Prigent, «il n’y a pas de plan, il y a des paroles sans action véritable». Préconisant plutôt d’agir sur l’offre, et de favoriser la réindustrialisation, pour passer des hivers plus sereins dans les années à venir.

4 réflexions sur “«LE PIRE EST EN PRÉPARATION» : LOÏK LE FLOCH-PRIGENT, ANCIEN PATRON DE GDF, TACLE LE GOUVERNEMENT.

  1. Absolument tout indique que Macron est un médiocre petit enfant irresponsable qui a été élu par des médias gauchistes tout aussi incompétents que lui pour simplement continuer la fête de « l’argent gratuit » qui engraisse l’énorme état cancéreux et la socialo-bourgeoisie parisienne.

    Les gauchistes qui n’ont plus aucune culture ni cervelle se sont mis à croire a des mensonges qui étaient des tactiques politiques dans les années 90: comme accuser les autres de « racisme » et de « fascisme » par exemple.

    Il sont véritablement en train de ré-instaurer le fascisme véritable et l’économie planifiée des rouges et ils croient réellement aux mensonges de leurs presse et de leur fausse science politisée. Ils sont environnés de fascistes, de complotistes d’extrême droite qui agressent gravement les gens en n’utilisant pas le bons pronoms, qui jettent à bas la « démocratie » en désinformant sur les « vaccins » et le « réchauffement climatique » parfaitement « scientifiques ».

    Il n’y a aucun plan, juste une idéologie qui a 100% d’échec, un pays qui s’effondre comme toujours avec l’économie administrée et des Pravda et politburo qui sont encore plus médiocres que leurs ainés. Eux n’étaient probablement pas si dupe de leurs propres mensonges.

    La seule bonne nouvelle est qu’on va pouvoir ressortir les blagues de l’union soviétique.

    Deux Parisiens se rencontrent dans un bar autour d’une bière.
    – « Tu connais la dernière blague sur le gouvernement ? demande l’un.
    – Non. Tu peux me la raconter, mais je te préviens : je suis Macroniste.
    – Ça fait rien, je t’expliquerai jusqu’à ce que tu comprennes. »

    J’aime

  2. Dans les éventuels cygnes noirs de 2023, Saxo Bank met une démission de Macron.

    ça en dit quand même long sur la conscience qu’ont les marchés internationaux de la fragilité de sa légitimé interne.

    Macron est un Mozart pour la finance de salons mais certainement pas pour les marchés.

    Aimé par 1 personne

  3. Et comment favoriser la réindustrialisation ? En fournissant aux candidats au retour, ou à la création de boites, une énergie à prix raisonnable, sinon bon marché. Mais la corruption, l’incompétence et l’idéologie ne fonctionneront pas, sinon pour le pire.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s