Le Japon ferme le dernier robinet.

Le japon s’est joint à la croisade mondiale de soi disant lutte contre l’inflation qu’il faut interpréter comme une action pour détruire la valeur de marché de l’excès de papier qui a été émise depuis plus de 30 ans dans ce pays .

Le japon continuait d’alimenter la liquidité mondiale par le carry et le levier, ceci va se réduire.

La nouvelle politique Japonaise complète le dispositif restrictif des pays développés elle bouche une faille.

Je vous rappelle qu’il ne faut jamais confondre les allégations des autorités et les résultats objectifs de leurs actions. Le changement de politique monétaire au Japon a et va avoir des effets qui dépassent très largement ceux qui ont été annoncés.

Le Japon est une succursale des Etats Unis et la politique de la BOJ est complémentaire de celle de la Fed. La BOJ a fermé l’un des robinets qui débitaient encore des liquidités mondiales.

Le japon est un hedge fund qui ne combat pas la Fed mais complète et transmet son travail.

20 décembre – Bloomberg :

« Le virage belliciste inattendu de la Banque du Japon a envoyé des ondes de choc sur les marchés mondiaux alors que le dernier bastion du monde développé pour les taux d’intérêt les plus bas se rapproche de la normalisation de la politique

Les obligations d’État et les bons du Trésor japonais ont tous deux chuté, tandis que le yen a bondi après que la BOJ a relevé son plafond sur les rendements de référence à 10 ans à environ 0,5 % contre 0,25 %, surprenant tous les économistes interrogés par Bloomberg…

Le Japon est le plus grand créancier du monde et le resserrement financier intérieur conditions peuvent entraîner le retour d’une vague de capitaux chez eux. Cela menace de faire baisser les prix des actifs et d’augmenter les coûts d’emprunt mondiaux à un moment où les perspectives économiques se détériorent. « Il est important de ne pas sous-estimer l’impact que cela pourrait avoir,

20 décembre – Bloomberg :

« Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, vient de donner aux investisseurs un aperçu de ce à quoi s’attendre lorsque l’expérience la plus audacieuse au monde avec une politique monétaire ultra-laxiste prendra fin. Face à la pression soutenue des marchés, Kuroda a choqué les marchés mardi en déclarant qu’il autoriserait désormais les rendements obligataires japonais à 10 ans à atteindre environ 0,5 %, soit le double de la limite supérieure précédente de 0,25 %.

La preuve: voici les résultats !

L’indice Nikkei Equities du Japon a chuté de 4,7 % . Les rendements japonais « JGB » à 10 ans ont bondi de 13 pb à 0,385 % .

Les rendements gouvernementaux américains à deux ans ont bondi de 14 points de base à 4,32 % .

Les rendements des bons du Trésor US à 5 ans ont augmenté de 23 points de base à 3,86 %.

Les rendements du Trésor US à dix ans ont bondi de 26 points de base à 3,75 %.

Les rendements obligataires longs ont bondi de 28 points de base à 3,83 %.

Les rendements grecs à 10 ans ont bondi de 22 points de base à 4,51 %.

Les rendements du Bund allemand ont bondi de 25 points de base à 2,40 %.

Les taux français ont augmenté de 26 points de base à 2,93 %

20 décembre – Bloomberg:

« Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, fait face à des critiques croissantes concernant sa dernière décision politique de choc, plusieurs économistes de premier plan la qualifiant de coup porté à la crédibilité de la BOJ et les commerçants se précipitant pour tester la nouvelle banque centrale. ligne rouge sur les rendements obligataires. 

Les observateurs de la BOJ, dont Shinichiro Kobayashi de Mitsubishi UFJ Research & Consulting, affirment que Kuroda a commis une erreur en semblant revenir en arrière sur les récentes orientations politiques sans avertissement. 

Les traders de swaps parient déjà que la BOJ sera forcée d’abandonner son nouveau plafond de rendement de 0,5 % sur les obligations à 10 ans, signalant qu’un taux de 0,8 % pourrait être possible à tout moment. 

Le scepticisme croissant à l’égard des communications de la banque centrale peut compliquer les efforts de Kuroda et de son successeur pour éviter de fortes vagues de pression du marché basées sur la spéculation plutôt que sur les orientations politiques.

23 décembre – Reuters :

« L’inflation sous-jacente des prix à la consommation au Japon a atteint un nouveau sommet en quatre décennies alors que les entreprises continuaient de répercuter la hausse des coûts sur les ménages…, signe que les hausses de prix s’élargissaient et pourraient maintenir la banque centrale sous pression …

L’indice des prix à la consommation (CPI) de base du Japon… a augmenté de 3,7 % en novembre par rapport à l’année précédente…, correspondant aux prévisions du marché et se redressant par rapport à un gain de 3,6 % en octobre. Il s’agit de la plus forte hausse depuis un bond de 4,0 % observé en décembre 1981, alors que l’inflation était encore élevée en raison de l’impact du choc pétrolier de 1979 et d’une économie en plein essor.

22 décembre – Bloomberg :

« Le Japon recourra à nouveau à l’émission d’obligations pour aider à financer une autre année de dépenses record, avec la politique surprise de la Banque du Japon cette semaine qui devrait faire pression sur les coûts d’emprunt.  Le gouvernement cherchera à émettre des obligations d’une valeur de plus de 35,6 billions de yens (270 milliards de dollars) pour financer un budget initial de plus de 114,4 billions de yens pour l’année commençant en avril… »

20 décembre – Reuters:

« Le Japon prêtera une attention particulière à la situation du COVID-19 en Chine, en plus des risques de ralentissement économique mondial, des hausses de prix et des contraintes d’approvisionnement, selon son rapport mensuel de décembre. Le rapport économique du Cabinet Office intervient alors que le Japon… est aux prises avec une croissance mondiale atone et des coûts d’importation élevés qui ont pesé sur ses exportations et son activité manufacturière… « Si la situation d’infection de la Chine a un impact sur les chaînes d’approvisionnement ou les échanges, elle pourrait également avoir un impact sur l’économie japonaise comme nous avons vu plus tôt cette année », a déclaré un responsable du Cabinet Office.

Publicité

Une réflexion sur “Le Japon ferme le dernier robinet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s