À propos de la tragédie du Nouvel An à Makiivka, Donetsk.

À propos de la tragédie du Nouvel An à Makiivka, Donetsk

À 0 h 01 le 1er janvier 2022, trois roquettes HIMARS ont frappé le bâtiment de l’école professionnelle de Makiivka, Donetsk. 

Le bâtiment abritait plusieurs centaines de soldats du régiment 14444 depuis la mi-décembre. Oui, ils étaient tous mobilisés. 

La naïveté criminelle d’un respnsable a décidé d’y loger le dépôt de munitions, qui a explosé à la suite de la frappe.

▪️Selon nos informations, il y avait environ 600 personnes au total dans le bâtiment.

▪️Les victimes confirmées sont d’environ 70. Le déblaiement des décombres se poursuit. Les pertes estimées peuvent aller jusqu’à 110 personnes.

▪️Plus de 100 personnes blessées (selon les rapports opérationnels 136 ( https://t.me/opersvodki/12242)).

▪️Perte de documents et de communications, perturbation du contrôle.

La responsabilité incombe au commandant du régiment, le colonel Roman Yenikeyev. Nous sommes partiellement en désaccord : le seul tort du colonel est d’avoir suivi aveuglément les ordres de ses supérieurs et de ne pas avoir installé son unité conformément aux réalités du front.

La responsabilité du drame incombe au commandement de la 1ère AP de la DNR. Malheureusement, après la mort du général Roman Kutuzov, ils ont négligé le bon sens et l’intelligence au profit de la science militaire et de l’opportunité.

Des versions de ce qui s’est passé sont déjà apparues sur Internet – parmi les causes, on parle de l’utilisation de téléphones portables ( https://t.me/MedvedevVesti/12628) 

On parle également d’ agents de l’ennemi sur le terrain. 

Tout le monde est coupable, sauf la direction, qui a décidé de choisir un lieu d’une compacité maximale.

La frappe contre le PTU n’est pas le premier incident sur la conscience du commandement du corps. 

Le 12 août, l’artillerie de l’ennemi a frappé le PC, qui était situé dans le bâtiment de contrôle de la mine Leninskaya. Même les informations des services de renseignement sur l’attaque imminente n’ont abouti à aucune conclusion – en conséquence, la tragédie a frappé.

Le travail du parquet militaire va demarrer . L’essentiel est de ne pas minimiser le drame en attribuant des blâmes, mais de démêler tout le fil.

https://t.me/Eurekapress/8508

EN PRIME

Une activité cellulaire élevée et l’utilisation de données de géolocalisation par le personnel militaire à Makeevka, dans la République de Donetsk, dans l’ouest de la Russie, ont rendu possible l’attaque des forces armées ukrainiennes. L’Ukraine a porté un coup à Makeevka le soir du Nouvel An. Les informations sur le nombre de blessés et de morts sont toujours en cours de confirmation – le bilan actuel s’élève à 15. https://t.me/IntelRepublic/11329

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s