Les tourniquets financiers BlackRock-Zelensky

Je suis pret à parier que BlackRock va écrémer ; écrémer c’est à dire coller tout ce qui ne rapporte rien à ses fonds de pension, -les votres- et affecter à tous ses copains, sponsors et à elle même tout ce qui est très, très gagnant; comme une vraie banque d’affaires!

Je rajoute une dimension à mon introduction précédente: cette coopération entre Zelensky et BlackRock complète tous les indices que l’on peut recueillir sur la place de l’Ukraine dans la galaxie financière. Il ne suffit pas de lier l’Ukraine à l’OTAN. Non il faut l’intégrer dans le jeu mondialiste. C’est un aspect que j’avais négligé et que je m’empresse de reintégrer. OTAN et mondialisme ne se recouvrent pas, sauf.. sauf si l’évolution actuelle de l’OTAN vers une Alliance offensive globale vise en fait à en faire l’arme, l’armée du mondialisme!

Ukraine a un nouveau bailleur de fonds occidental. Ce n’est pas un État-nation ou un entrepreneur militaire. C’est la société financière BlackRock.

L’Ukraine a annoncé mercredi que le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait eu une téléconférence vidéo avec le PDG de BlackRock, Larry Fink. Le duo a apparemment conclu un accord pour coordonner les efforts d’investissement pour reconstruire la nation déchirée par la guerre.

Un compte rendu (lecture) de la réunion sur le site Web du président ukrainien a vanté l’implication de BlackRock, qualifiant la société de « l’un des principaux gestionnaires d’investissement au monde » et a noté qu’elle « gère des actifs de clients d’une valeur d’environ 8 000 milliards de dollars ».

« Zelenskyy et Larry Fink ont ​​​​convenu de se concentrer à court terme sur la coordination des efforts de tous les investisseurs et participants potentiels à la reconstruction de notre pays, en canalisant les investissements vers les secteurs les plus pertinents et les plus influents de l’économie ukrainienne », selon le compte rendu.

Le communiqué indiquait également que certains dirigeants de BlackRock se rendraient en Ukraine en 2023 pour remplir leurs fonctions de conseil. « Conformément aux accords préliminaires conclus en début d’année entre le chef de l’Etat et Larry Fink, l’équipe de BlackRock travaille depuis plusieurs mois sur un projet visant à conseiller le gouvernement ukrainien sur la manière de structurer les fonds de reconstruction du pays », selon le gouvernement ukrainien.

L’un de ces accords préliminaires conclus entre BlackRock et l’Ukraine était un protocole d’accord signé par le ministère ukrainien de l’Économie et BlackRock Financial Markets Advisory à Washington, DC, le 10 novembre 2022. Le mémo indiquait que BlackRock FMA conseillerait le gouvernement ukrainien, en particulier le ministère de l’Économie, sur une feuille de route d’investissement pour la reconstruction de l’économie ukrainienne. 

Le communiqué de presse de BlackRock sur la note de service du 10 novembre regorge de discours d’entreprise creux. Selon le communiqué, BlackRock travaillera avec l’Ukraine « pour établir une feuille de route pour la mise en œuvre du cadre d’investissement, y compris l’identification des choix de conception pour la configuration, la structure, le mandat et la gouvernance envisagés ».

Une précédente réunion en septembre entre Zelensky et Fink, apparemment organisée par Andrew Forrest du groupe Fortescue Metals, a jeté les bases de la coopération croissante du gouvernement ukrainien avec BlackRock. Le président ukrainien et le PDG de BlackRock auraient discuté de la manière d’attirer des investissements publics et privés en Ukraine.

De retour aux États-Unis, la société d’investissement basée à New York a fait la une des journaux. 

Un rapport du Wall Street Journal au cours de l’été a affirmé que BlackRock était l’une des nombreuses grandes sociétés d’investissement à provoquer des distorsions sur le marché du logement. Le rapport a expliqué comment BlackRock, et des entreprises comme elle, utilisent leurs énormes capitaux pour acheter des maisons unifamiliales, augmentant ainsi les prix. 

Tout cela est plutôt exaspérant : on peut presque garantir que BlackRock est grassement payé par le gouvernement ukrainien pour ses conseils sur cette feuille de route de reconstruction. Et où le gouvernement ukrainien obtient-il actuellement son financement, étant donné que son économie est en ruine et que la guerre est une entreprise coûteuse ? Le gouvernement des États-Unis, bien sûr. 

D’ici la fin de l’année civile, les États-Unis auront fourni 13 milliards de dollars d’aide budgétaire directe au gouvernement ukrainien pour éviter les déficits et la faillite pure et simple, et le président Joe Biden a promis de soutenir l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra ».

Ainsi, BlackRock est payé par les contribuables américains via le gouvernement ukrainien pour concevoir un plan qui assure le succès de leurs futurs investissements en Ukraine, grâce à l’argent gagné en rendant le logement américain inabordable. Avec un accord comme celui-là pour notre élite financière et politique, pourquoi voudraient-ils jamais la paix ?

A PROPOS DE L’AUTEUR

bradley

Bradley Devlin

Bradley Devlin est journaliste pour The American Conservative . Auparavant, il a été journaliste d’analyse pour le Daily Caller et a été publié dans le Daily Wire et le Daily Signal , parmi d’autres publications qui n’incluent pas le mot « Daily ». Il est diplômé de l’Université de Californie à Berkeley avec un diplôme en économie politique. Vous pouvez suivre Bradley sur Twitter @bradleydevlin.

Articles de Bradleytrending_flat

Publicité

4 réflexions sur “Les tourniquets financiers BlackRock-Zelensky

  1. ça commence à ressembler à 14-18 quand les financiers new-yorkais avaient intérêts à tout prix à la victoire sur l’Allemagne, quitte à empêcher toute négociation, tellement ils s’étaient impliqués auprès de la France et de l’Angleterre.

    Sauf que l’Allemagne n’avait pas la bombe atomique.

    J’aime

  2. Bonjour
    Certains états sont devenus moins puissants que des entreprises internationales …
    La guerre entre les USA et la Russie … cacherait une guerre entre BlackRock et Gazprom ? …
    L’Ukraine ‘ appartient ‘ à BlackRock … qui part l’intermédiaire de l’OTAN protége sont investissement … Merci aux Zelensky et Macron ainsi que tous les ‘ traîtres ‘ qui vendent leurs ‘ pays ‘ pour des clopinettes … et sont responsables des ‘ massacres ‘ que subissent leurs ‘ peuples ‘ … ha oui … leurs ‘ pays ‘ et leurs ‘ peuples ‘ ne sont rien … d’ailleur ils non aucune ‘ attaches ‘ …

    J’aime

  3. /sarc on
    Faudrait investir les fonds de retraite francais dans la reconstruction de l’ukraine.Apres pour recuperer les interets,on ferait rentrer l’ukraine dans la zone euro pour que toutes les nouvelles usines ukrainiennes puissent vendre en europe,faire du benef et rembourser les fonds investis.Ca mettrait dans la merde aussi des exportateurs chinois. Bon comme le smic ukrainien est a 250 euros, ca ferait beaucoup de chomeur en france mais bon faut se sacrifier pour la liberte… /sarc off

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s