Déclaration sur la frappe de Makeevka.


⚡️ Le 1er janvier, à 00h01 (heure de Moscou), l’artillerie des Forces armées ukrainiennes a lancé six roquettes par le système de lance-roquettes multiples HIMARS (MLRS) sur la base provisoire d’une des unités russes près de Makeyevka.

◽️ 2 roquettes ont été interceptées par les moyens de défense aérienne.

◽️ 4 roquettes à ogives hautement explosives ont frappé le bâtiment où était hébergé le personnel russe. La détonation des ogives des fusées HIMARS a provoqué la destruction du plafond et des murs.

◽️ Une fois le drame survenu, le commandement et les officiers de cette base, les commandants supérieurs et les militaires des autres unités ont adopté toutes les mesures disponibles pour secourir les victimes. Les premiers secours ont été prodigués, les blessés ont été évacués vers des structures de soins.

◽️ Malheureusement, le nombre de nos camarades tombés s’est avéré augmenter jusqu’à 89 après dégagement de l’obstruction des structures en béton armé. Le commandant adjoint du régiment, le lieutenant-colonel Bachurin, faisait partie des pertes de personnel irrémédiables.

◽️ Toutes les victimes et les familles du personnel tombé reçoivent toute l’assistance et le soutien nécessaires.

◽️ La rampe de lancement du système de lance-roquettes multiples, utilisé par l’AFU pour bombarder Makeyevka, a été détruite.

◽️ De plus, les attaques de missiles et aériennes lancées dans la zone de concentration de matériel près de la gare de Druzhkovka (République populaire de Donetsk) ont entraîné l’élimination de 4 autres rampes de lancement de HIMARS MLRS, 4 véhicules de combat pour RM-70 Vampire MLRS, plus de 800 roquettes pour eux, 8 véhicules à moteur, ainsi que plus de 200 nationalistes ukrainiens et mercenaires étrangers.

◽️ De plus, la base provisoire d’une des unités de la ‘Légion étrangère’ a été détruite avec plus de 130 mercenaires étrangers.

◽️ Les circonstances de l’incident font actuellement l’objet d’une enquête par une commission. Mais il est déjà évident que la raison principale, malgré la restriction, était l’activation et l’utilisation massive des téléphones portables par le personnel dans la zone de portée de la puissance de feu ennemie. Ce facteur a permis à l’ennemi de localiser le personnel pour lancer la frappe de missiles.

◽️ Toutes les mesures nécessaires sont actuellement adoptées pour prévenir ce genre d’incidents tragiques à l’avenir. L’enquête doit aboutir à traduire les responsables en justice.

Premier chef adjoint de la principale direction militaro-politique des forces armées de Russie Lieutenant-général Sergei Sevryukov

@mod_russia_fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s