La remilitarisation de l’Allemagne va s’accélérer et peut être s’emballer. On va libérer l’armée. La revanche des généraux. Sinistre!

Le chancelier Sholz a confirmé ce mardi la nomination du social-démocrate Boris Pistorius à la tête du ministère de la Défense, le présentant comme « la bonne personne » pour conduire « le changement d’époque » provoqué par la guerre en Ukraine.

Il va remplacer Christine Lambrecht qui a démissionné la veille après une série de bourdes à la tête de ce poste crucial en pleine guerre en Ukraine et alors que l’Allemagne est pressée de toutes parts de fournir plus d’armes lourdes pour aider Kyiv.

La vraie raison de la démission de Lambrecht est que malgré les meilleures intentions, le politicien du SPD n’était pas assez déterminé pour faire avancer la remilitarisation de l’Allemagne assez rapidement et pour mettre pleinement en œuvre les souhaits des généraux.

Dans son édition du samedi, Der Spiegel a publié un long article de couverture pris sous la dictée des généraux. Il pourrait être qualifié de « Manifeste des généraux ». 

En partie de manière anonyme, en partie en citant des noms, le journal énumère une masse de demandes , qui équivaut à un renforcement massif et à une mise à niveau accélérée de l’armée. 

 Cette propagande sert à justifier une campagne de réarmement digne d’Hitler et des nazis. 

Les objectifs les plus importants évoqués dans le Spiegel :

  • Tripler le fonds spécial pour la modernisation de la Bundeswehr de 100 à 300 milliards d’euros ;
  • Augmentation du budget annuel de l’armement de l’objectif de 2 à 3 % du PIB, ce qui correspondrait à une augmentation du niveau actuel de 50 à 120 milliards d’euros ;
  • Introduction d’un état-major général et élimination du contrôle des civils sur la Bundeswehr ;
  • augmentation des effectifs et réactivation de la conscription ;
  • Renforcement de l’industrie de l’armement, qui consiste à livrer des armes directement à la Bundeswehr sans appel d’offres, contrôle ministériel et approbation du Bundestag.

L’ article du Spiegel fait partie d’une vaste campagne de propagande . 

Le week-end dernier, la FAZ a publié une interview de la commissaire militaire Eva Högl (SPD) elle formule des demandes similaires à celles de Der Spiegel .

Högl demande également un triplement du fonds spécial pour la modernisation de la Bundeswehr. « Il faudrait 300 milliards d’euros pour apporter des changements significatifs à la Bundeswehr », dit-elle. « Cela ne me semble pas inattendu. Au moins 20 milliards d’euros sont nécessaires pour l’achat de munitions uniquement. De nouvelles frégates, des chars ou des avions de chasse F-35 coûtent aussi des milliards, et nous n’avons pas parlé des coûts de personnel, de la rénovation énergétiquement efficace des bâtiments, des 50 milliards d’euros d’investissements nécessaires dans les infrastructures ou de l’inflation. »

Se référant aux propos de l’ancien président de la Conférence de Munich sur la sécurité, Wolfgang Ischinger, qui a appelé à l’introduction d’une « économie de guerre » en Allemagne, Högl préconise de « repenser fondamentalement les dispositions juridiques de la Bundeswehr ».

« Nous avons besoin de droits spéciaux encore plus étendus pour la Bundeswehr », demande-t-elle. « Nous ne pouvons pas réagir de manière appropriée à la guerre et aux nouveaux défis de la politique de défense et de sécurité allemande sans modifier au moins temporairement la base juridique.« 

Le général le plus haut gradé de la Bundeswehr, Eberhard Zorn, a également pris la parole. À l’exception des missions au Mali, au Kosovo et en partie en Lituanie, les feux de circulation sont jaunes ou rouges partout, rapporte Der Spiegel. Suit une longue liste de munitions, d’armes et de pièces de rechange dont la Bundeswehr a un besoin urgent. Le rapport du général ne fait référence qu’aux « plus de 20 000 hommes et femmes qui sont actuellement programmés pour des missions et des engagements de l’OTAN, de l’UE et de l’ONU »..

« Pour la tâche centrale de la Bundeswehr, ‘la défense nationale et de l’alliance’, la préparation à l’action doit être rétablie pour l’ensemble des forces armées », indique le rapport de l’inspecteur général. 

Surtout, « le manque de matériel nécessaire (par exemple gros équipements modernes, équipements de gestion, munitions, pièces de rechange et de remplacement) doit être compensé« . Seules des forces armées entièrement équipées et dotées en personnel sont « capables de démarrer à froid » et sont donc « la clé d’une dissuasion crédible de l’alliance « .

L' »équipement matériel complet » des troupes nécessite une somme d’argent énorme, conclut Der Spiegel . « Les 100 milliards d’euros du fonds spécial ne suffiront pas à cela. Si le «profil de capacité» de la Bundeswehr, qui est toujours valable mais vieux de quatre ans, devait être pleinement mis en œuvre, environ trois fois cette somme serait nécessaire.

Der Spiegel considère le manque d’influence des généraux au sein du ministère de la Défense comme un problème central. « L’Allemagne est désormais probablement le seul pays au monde à se doter de forces armées qui ne sont pas dirigées par un état-major ou un corps militaire comparable« , indique l’article.

Lambrecht refusait de changer cela. « Elle rejette catégoriquement les grandes réformes », déplore Der Spiegel . Elle dit qu’elle « préfère tordre les petites vis plutôt que la grande roue ». L’objectif convenu en 2018 d’augmenter le nombre de soldats de 183 000 actuellement à 203 000 d’ici 2031 ne sera pas non plus atteint. « Parce que la Bundeswehr ne grandit pas, elle stagne. »

Pour remplacer les 20 000 hommes et femmes qui accomplissent leur service militaire chaque année et augmenter les effectifs de 18 000, la Bundeswehr devrait embaucher 22 000 nouvelles recrues chaque année, une « mission impossible », selon Spiegel . .

 Der Spiegel ne le mentionne pas expressément, une réactivation de la conscription se prépare apparemment. Il a été suspendu en 2011 mais pas aboli.

Ce sont apparemment les vraies raisons pour lesquelles Lambrecht doit partir. Sous elle, « le ministère de la Défense et la direction de la Bundeswehr sont tombés dans une profonde léthargie », déplore Der Spiegel . . Désormais « rien de moins qu’une révolution n’est nécessaire ».

Le changement au sommet du ministère de la Défense prépare un nouveau palier d’escalade du militarisme allemand. 

Selon le  World Socialist Web Site  la guerre en Ukraine sert de prétexte à la classe dirigeante pour raviver ses anciennes traditions militaristes et lancer le plus grand renforcement militaire depuis la dictature nazie.

Tous les partis représentés au Bundestag sont derrière cette politique même si elle est peu soutenue par la population. 

Publicité

9 réflexions sur “La remilitarisation de l’Allemagne va s’accélérer et peut être s’emballer. On va libérer l’armée. La revanche des généraux. Sinistre!

  1. Il y a un truc qui me chiffonne, un petit quelque chose qui ne cloche pas rond.
    Pour remettre une armée en état il faut entre 5 et 10 ans suivant le niveau de départ.
    1933 – 1939 l’armée de weimar a servis de réserve de cadres.
    2014 – 2022 l’armée Uki formé, entrainé, armé par l’OTAN.
    Donc même si les Teutons y mettent le paquet leur armée ne sera prête que dans minimum 6 ans.
    Comptent ils vraiment que la guerre en Ukraine dure aussi longtemps? Les Uki se font hacher dans leur tranchées, ils ne pourront tenir aussi longtemps. Les stocks de l’OTAN sont vide et la base industrielle est en Chine.

    Ou bien ont ils en vue d’autre ennemi? Par exemple un ennemi intérieur… Je dis cela je ne dis rien.

    J’aime

  2. Trop tard. Si les allemands se réarment, alors ce sera la guerre avec l’Allemagne comme l’a dit l’ancien président de la Russie.
    Et nos « naifs militaires » , trompés depuis 12 ans, par leur Chef de guerre actuel, ne trembleront pas quand ils faudra appuyer sur le bouton atomique que les allemands voulaient et veulent toujours nous prendre. Les socialistes français nous ont asservis sous des tonnes de crédits autorisés par les américains, via la BCE et Berlin, les militaires de la droite française nous effaceront les dettes acquises sur les marches financiers américains et anglais, par les socialos démocrates français. « Nous n’auront rien, mais nous seront heureux » de vivre libres.

    J’aime

  3. Bonjour
    Bon après avoir fait marcher la jeunesse au pas de l’oie au nom de la race supérieure … 1933
    Puis l’avoir fait cueillir des fleurs pour faire des jolies bouquets et chanter la paix … 1970
    Comment vont-ils faire pour que la jeunesse 2023 se prennent pour des Rambo ? … un peu d’imagination et avec une bonne dose de propagande … Joseph … ou ou Joseph … hé ho Goebbels ils ont encore besoin de toi …
    Dérouiller en 1918 … en 1945 … et comme jamais 2 sans 3 … 2o23 ? 2024 ? 2025 ?

    J’aime

  4. « le ministère de la Défense et la direction de la Bundeswehr sont tombés dans une profonde léthargie », déplore Der Spiegel

    Je ne veux absolument pas défendre Christine Lambrecht mais « Der Spiegel », – le paragon de la bien pensance allemande -, est bien sévère. Il oublie volontairement que la profonde léthargie de la Bundeswehr est aussi dûe à une prénommée Ursula-v-d-L. Cette dernière était surtout intéressée à donner à McKinsey des contrats au lieu de moderniser l’armée allemande … Elle a tellement mal gérée qu’il a fallu l’exfiltrer de son ministère pour la positionner à BXL avec l’approbation de Merkel !

    J’aime

  5. Juste terrifiant. Manque plus que l’émergence d’un nouvel Hitler, dans la foulée. Le monde a désespérément besoin d’une nouvelle donne économique et environnementale, d’une résurgence de Sens, à l’aube d’un changement climatique que les bricologes de la technoscience n’arrêteront pas. Et ces psychopathes dans un monde imaginaire à la Louis XIV – « mon dieu que la guerre est jolie ! » se lancent dans l’économie de guerre à fond, et la dictature qui est son corollaire. Et les peuples dorment, bienheureux les innocents. Ils iront nourrir les hachoirs à viande des nouveaux Ukraine à venir.

    J’aime

  6. La caricature occidentale: un pays qui dépense des centaines de milliards en éoliennes et autres bouffonneries « durables » pour sauver la planète de l’Armageddon climatique et d’autres centaines de milliards pour préparer une guerre qui ne pourra que se terminer en Armageddon nucléaire !!!!

    J’aime

  7. tout cela pour servir de valet aux USA : après l’Ukraine, la Pologne et l’Allemagne ?

    par ailleurs, qui va vouloir/pouvoir s’engager ? Quelle jeunesse dans une Allemagne qui vieillit ?

    J’aime

    1. Exactement….les aires de jeux sont vides depuis des années…..sans oublier la culture de l enfant roi … beaucoup d enfants sont des enfants unique en Allemagne…Et l effondrement de la natalité dans l ex-RDA……ils ne restent que les catholiques d Osnabrück qui ont plus de 2 enfants par famille..bien mince …

      De plus les millions de boomers vont quitter oe monde du travail d ici 2030 (soit bientôt)…regarder cette pyramide des ages catastrophique pour les fonds de retraite et les entreprises….

      Ils faudrait bien 5 à 6 millions d Ukrainiens en Allemagne, bien formé, pour que cela passe….

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s