A lire absolument. A propos du cash, des interets negatifs …

A propos des taux négatifs, de l’interdiction du cash et de l’excès de liquidités dans vos poches.

Beaucoup de gens écrivent et publient sans s’identifier. Ils n’annoncent pas la couleur. Ils ne disent pas au service de qui ils sont et de quel point de vue ils se placent. C’est l’une des vilenies utilisées par la presse aux ordres, elle ne dit pas pour qui elle roule et qui elle sert. Il y a belle lurette que la disposition saine de Mitterrand d’annoncer l’actionnariat d’un média n’est plus respectée.

Vous connaissez notre guerre contre le fameux « il faut », impersonnel comme la pluie qui tombe du ciel. Le « il faut » est l’un des instruments de votre servitude. Nous y revenons souvent afin de vous en faire prendre conscience. On a tendance à l’oublier tant l’expression est banale. Le « il faut », c’est la parole du Maître qui se fait passer pour Dieu, pour le symbolique, pour l’impératif catégorique ; on ne conteste pas le « il faut » car il tombe du ciel.

Exemple : « Il faut réformer le marché du travail en France », ,cela permet d’escamoter « qui veut que l’on réforme le marché du travail en France ». Les Eurocrates, les Allemands, le Medef.

La liberté commence toujours par des questions et des décodages. Ne l’oubliez jamais. La liberté n’est pas une donnée, c’est un travail, un effort sur soi et sur le monde. Ceux qui suivent la pente du moindre effort n’ont aucune vocation à la liberté.

Venons en au fait.

Ainsi certains disent « il faut taxer les dépôts bancaires », d’autres vont plus loin et recommandent « il faut abolir le cash », « il faut interdire les espèces et l’or dans les coffres ».

Le patron de BNP Paribas est l’ancien Directeur des Impôts, suivez mon regard et mes réflexions…

Les variantes sont innombrables, mais elles équivalent toutes à ceci. « il faut que l’argent liquide cesse d’être liquide et qu’il soit à portée de prélèvement des gouvernements ». « Le droit de propriété doit reculer, le droit de confisquer doit avancer. ». Le droit de confisquer peut comporter des variantes, comme le droit de bloquer et d’immobiliser et de convertir en dette obligatoire.

Tout ce qui a été fait lors des guerres et des fins de guerre sera fait, on n’invente rien, on répète, on reproduit avec des habillages différents. Nous sommes en guerre, les uns veulent la reproduction du système qui fonctionne à leur profit, cette reproduction étant payée par vous, et vous, ignorant vous ne comprenez pas bien, mais vous sentez confusément que vous vous faites b….r., pourtant, vous ne saisissez ni pourquoi ni comment.

En Israël , champion de la fraude fiscale, on a parlé très tôt d’abolir le cash pour suivre tous les paiements et tous les transferts, enrichissements ou bénéfices. Un pas de plus est en train d’être franchi. On va plus loin que cette volonté de prédation fiscale car la chaîne est la suivante :

-les banques sont en faillite réelle si on tire le tapis des QE et laisse chuter les marchés

-les banques centrales sont obligées de noyer le monde sous les liquidités

-ces liquidités au lieu de tourner sont stockées, elles s’accumulent donc il faut en créer encore plus

-ces liquidités sont un risque en cas de fuite devant la monnaie et de montée de l’inflation

-ces liquidités sont donc une épée de Damoclès en cas soit de « run » sur les banques soit d’accélération de la vitesse de circulation et de montée de l’inflation

-ces liquiditsé sont la manne, le trésor caché qui, si il est ponctionné , ou neutralisé, peut sauver le système.et le couple maudit banques/gouvernements.

Toutes les banques TBTF sont favorables à la déclaration des comptes bancaires, à la fin du secret et à la fin de la protection de la vie privée. Elles sont pour que tout soit déclaré et ponctionnable, ce sont des auxiliaires du fisc et des gouvernements, c’est un couple maudit, solidaire, contre vous. Les gouvernements ponctionnent votre travail pour rembourser les banques et payer les agios, ainsi les banques leur reprêtent toujours plus. Les gouvernements sont les fermiers généraux d’antan, mais avec les rôles inversés.

Personne ne cherche à expliciter le fameux impératif « il faut » .

Donc le « Il faut « doit être explicité et complété par des questions et des réponses.

Il faut, pourquoi ?
Pour qui ?
Afin de faire quoi ?
Au profit de qui ?
Au détriment de qui ?

La BNS et ses complices répondent, il faut laisser le cash en banque « par civisme », c’est à dire dans l’intérêt général. Cet intérêt général est le masque des intérêts particuliers des banques, des dirigeants bénéficiaires de bonus, des fonctionnaires, des gouvernements, des politiciens, des kleptocrates, des Très Grandes Entreprises Mondialisées etc etc. Ce n’est pas l’intérêt général du peuple, des classes moyennes, des travailleurs.

https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2015/04/28/la-bns-defie-les-lois-suisses-et-les-droits-individuels-traduction/

Ces initiatives scélérates sont destinées à maintenir, à renforcer l’exploitation et la spoliation des plus faibles et des moins protégés, et celle des moins sophistiqués.

4 réflexions sur “A lire absolument. A propos du cash, des interets negatifs …

Répondre à Franki Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s