L’erreur économique fondamentale de Trump

Agefi suisse

Bruno Bertez 

Le 31 Janvier

Nous avons expliqué que le régime, dit de Trump, était confus, enrobé de contradictions et qu’un jour il se décanterait. On finira par arriver à l’essentiel, à l’os. La diversité des affirmations et des propositions obscurcit quasi tout et il faut dire que les cris d’orfraie des anti-Trump bien mal pensants ne facilitent pas le travail de clarification.

Un effort de simplification s’impose. Nous partirons de l’essentiel: America First. C’est simple: Trump part de l’idée que le reste du monde, le ROW,  profite, exploite, pille les Etats-Unis. C’est décliné sous toutes les formes.

Quelle est la réalité? Celle qui est incontournable, puisqu’il suffit de lire les chiffres: les Etats-Unis vivent  à crédit! Ils maintiennent un niveau de vie supérieur à ce qu’ils peuvent s’offrir par eux-mêmes grâce au crédit. Les échanges commerciaux des USA sont structurellement déficitaires. Les USA échangent des biens réels, des biens et des services à bon compte, en contrepartie de reconnaissance de dettes. Reconnaissances de dettes dont la masse ne se réduit jamais et qu’ils n’ont visiblement pas l’intention de rembourser. En plus, ils ont quasi mis à zéro en réel le taux de l’intérêt, ces dettes ne leur coûtent rien!

Au stade où les USA en sont,  seul le public et les naïfs croient encore au mythe du remboursement, les créanciers eux, n’y croient plus. Le public américain ne sait faire qu’une chose: consommer, il est «accro» à la consommation, c’est culturel, c’est le sens de sa vie, si on ose dire. Comme le disait Arthur Burns: «on peut toujours compter sur le consommateur américain!»

Le niveau de vie américain ne serait pas ce qu’il est, si les producteurs du reste du monde (ROW)  n’avaient pas un besoin impératif  de mettre leur population au travail afin de la faire tenir tranquille. Les échanges mondiaux, contrairement à la doxa, ne sont pas fondés sur les prix et la justice/équité,  mais sur la dissymétrie.  Les politiciens du ROW acceptent l’échange inégal, ils surexploitent leurs travailleurs  à des fins de stabilité sociale, et donc pour rester en place sans révolution. Sans être pendus.

Si Trump prenait vraiment les mesures qui découlent de ses présupposés, alors le niveau de vie américain s’effondrerait, soit par pénuries/rationnements, soit par inflation. Le protectionnisme, nous avons déjà développé cette idée, va finir par tuer, ce que l’on appelle Bretton Woods II, c’est à dire le recyclage des déficits américains et il va mettre fin au paradoxe du joueur de billes de Rueff.  Par ailleurs, les liquidités internationales vont se contracter, ce qui ne va pas favoriser les affaires.

Un choix plus protectionniste, plus isolationniste, est possible, mais alors, il faut dire la vérité au peuple américain: «il va y avoir un moment difficile à passer, un moment churchillien.» Le Free Lunch sur lequel les Américains se gavent depuis Nixon va disparaître, voilà ce qu’il faut oser dire à ses citoyens, cela aura des avantages, mais cela aura un prix. Il faudra ajouter et préciser: «nous bénéficions de Free Lunchs et nous sommes subventionnés, cela nous permet de maintenir notre niveau de vie élevé et aussi nos coûts de reproduction de la main d’œuvre bas».

Ce que Trump et ses conseils simplets et bien sûr le peuple ne comprennent pas, c’est que le système est dissymétrique au profit du plus fort, au bénéfice de celui qui fixe les règles du jeu et que ce système permet aux USA de pomper de la richesse réelle mondiale en échange de pseudo richesses virtuelles. En échange de vent.

Il faut oser dire aux citoyens américains: vous vivez à crédit, vous vivez d’importation du travail des autres, si vous voulez changer, alors, il vous faut épargner, apprendre, investir, produire.

Il faut les préparer à une baisse probable du dollar, du marché financier, des actions, des bonds, donc à l’inverse de l’effet de richesse.

Personne n’est préparé à cela. – (Bruno Bertez)

Publicités

Une réflexion sur “L’erreur économique fondamentale de Trump

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s