Les dépêches, emplois US, demande d’or

Les créations d’emplois ont été plus nombreuses que prévu en janvier aux Etats-Unis, les entreprises du bâtiment et les distributeurs ayant embauché davantage, ce qui permet à l’administration Trump de partir d’un bon pied dans sa politique de relance de la croissance et du marché du travail. Le nombre de personnes non  comptées dans la « labour force » a chuté fortement  de plus  de   700 000.

Le département du Travail a fait état vendredi de 227.000 emplois non-agricoles créés le mois dernier, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre nettement inférieur, de 175.000.

Le taux de chômage est en légère hausse et les salaires ont faiblement augmenté.

Les statistiques de novembre et de décembre ont été révisées pour montrer que l’économie américaine avait créé au cours de ces deux mois 39.000 emplois de moins qu’estimé précédemment.

Le salaire horaire moyen a progressé en janvier de trois cents seulement, soit 0,1%. La hausse du salaire moyen de décembre a été revue en baisse à 0,2% contre 0,4% initialement.

Le taux de chômage a augmenté à 4,8% alors que les économistes s’attendaient à un taux inchangé par rapport à décembre, à 4,7% en raison des mouvements dans la population active.


Hausse de la demande d’or pour l’investissement

Un bond des investissements dans le métal jaune, au plus haut depuis quatre ans, a permis à la demande mondiale d’or d’augmenter de 2% en 2016 en dépit de la baisse de la consommation du secteur de la joaillerie, tombée à son plus bas niveau depuis 2009, montrent vendredi les chiffres publiés par le World Gold Council (WGC).

La demande d’or physique sous forme de bijoux, pièces et lingots a chuté de 9% avec la hausse des cours et l’encadrement des importations, notamment en Chine et en Inde. Les banques centrales ont en outre réduit leurs achats d’un tiers.

La hausse des investissements dans les fonds indiciels (ETF) dédiés à l’or a toutefois plus que compensé ce mouvement, permettant à la demande globale de s’orienter à la hausse pour atteindre 4.309 tonnes, son plus haut niveau depuis 2013.

Les investissements dans les pièces et lingots ont diminué de 2%. La Grande-Bretagne a toutefois fait exception, la demande y enregistrant un bond de 28% à 10,9 tonnes, ce qui peut s’expliquer par la chute de la livre sterling après le vote pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en juin.

La demande du secteur de la joaillerie, le segment le plus important du marché de l’or, a au contraire chuté de 15% à 2.42 tonnes.

La baisse de la demande des consommateurs en Inde a atteint 21% à 675,5 tonnes, son plus bas niveau depuis 2009, avec la hausse des prix et les mesures d’encadrement des importations. Le WGC estime qu’elle devrait rester à peu près stable cette année, entre 650 et 750 tonnes.

La demande de la Chine, premier marché de détail de l’or, devrait parallèlement remonter entre 950 et 1.000 tonnes après une baisse de 7% en 2016 à 913,6 tonnes, au plus bas depuis 2012.

Les banques centrales, elles, affichent une demande positive pour la septième année consécutive mais celle-ci est revenue à son plus bas niveau depuis 2010, à 383,6 tonnes.

Les dépêches

  • Trump Plans to Undo Dodd-Frank, Fiduciary Rule (WSJ)
  •  CEOs to meet with Trump amid tensions (Reuters)
  • Trump’s CEO Brain Trust Meets Amid Widening Rifts (BBG)
  • Business coalition supports border tax (Reuters)
  • Nordstrom winds down relationship with Ivanka Trump brand (Reuters)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s