Trump : « Paris n’est plus Paris »

« Paris n’est plus Paris »: le président américain Donald Trump a cité vendredi « un ami » qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples.

Le Président américain ne fait que traduire ce que pensent les voyageurs en général et les anglo saxons en particulier; pour s’en persuader il suffit de prendre l’avion et d’engager la conversation avec ses voisins, ils font la même remarque que Trump, se plaignent de l’agressivité généralisée des parisiens, de la morosité et des prix dans les bistros autour des attractions toutistiques , surtout aux terrasses. c’est Un condensé, mais il reflète la réalité perçue par les étrangers.

« La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l’Amérique s’ils ne peuvent entrer dans notre pays », a lancé Trump lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC.

« Regardez ce qui se passe en Europe ! Regardez ce qui passe en Europe ! », a-t-il martelé, défendant une nouvelle fois ses propos  sur la Suède liant l’immigration à la poussée de violence et de viols . « J’adore la Suède mais les gens là-bas comprennent que j’ai raison ».

S’il a déjà utilisé à de nombreuses reprises en campagne cette référence aux attentats perpétrés en France pour justifier sa politique sur l’immigration, le président républicain s’est attardé plus longuement cette fois-ci sur la capitale française.

« J’ai un ami, c’est quelqu’un de très très important. Il adore la Ville lumière. Pendant des années, tous les étés, il allait à Paris, avec sa femme et sa famille », a-t-il raconté.

« Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit +Jim, comment va Paris ?+; +Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris+ », a-t-il poursuivi.

« Il n’aurait jamais raté une occasion. Aujourd’hui, il n’envisage même plus d’y aller », a encore raconté le 45e président des Etats-Unis.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a réagi peu après aux propos du président américain.

« 3,5 millions de touristes américains ont visité la France en 2016, ils seront toujours les bienvenus », a-t-il tweeté avec les hashtags #Paris #Trump #Nice et #SurvivorTree (nom donné au seul arbre ayant survécu à l’effondrement des deux tours du World Trade Center le 11 septembre 2001).

Chez Ayrault, la mauavise foi est en compétition avec la bêtise. Ayrault oublie de consulter les hoteliers, restaurateurs et aux chauffeurs de taxis  , qui sont pourtant les seuls placés pour apprécier le phénomène dévastateur de la désaffection à l’égard de Paris par les gens  bien ou simplement normaux . Paris recolte la clientèle de sacs à dos, de gens qui sont dépourvus de moyens, la clientèle  bon marché attirée par le laxisme/le bordel   d’une part et l’effondrement des prix en hotellerie d’autre part! Mais tout cela, nos irresponsables ne le savent pas.

Publicités

Une réflexion sur “Trump : « Paris n’est plus Paris »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s