Schauble. Quand les pyromanes jouent aux pompiers

Schauble est en grande partie responsable de la réaction populiste en France. Il en est responsable avec sa complice Merkel avec qui il partage la volonté d’imposer à la France des règles qui ne sont pas les siennes, des règles allemandes pseudo-ordo-libérales.

Ce que l’on appelle le populisme est une réaction; avant,il n’existait pas. Il n’est pas tombé du ciel, il a été produit et suscité par des responsables humains, pas par Dieu ou la Providence. Ce n’est pas un vice Français… c’est plutot un vice allemand!

Et Schauble vient au premier rang parmi les responsables de ce phénomène. Il veut un grand marché pour les produits allemands, des marchés dociles, il veut que les Allemands puissent toucher leur retraite, passer des vacances bien méritées dans des pays ou le niveau de vie est faible  et les prix sont bas. Il veut un monde taillé pour les Allemands, pour l’Allemagne, pour ses retraités, pour ses travailleurs, pour son capital: et les autres doivent s’y plier. Ce n’est pas la conquête par la force et les armes, c’est la conquête « soft », moderne,  avec la complicité des élites et du Grand Patronat Français toujours enclins comme dans le passé à la kollaboration. Schauble ne veut pas d’une  France Française. Il ne veut pas d’un partenaire, il veut des sujets. La caricature de ce que veut Schauble c’est la Grèce!

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, met en garde, dans une tribune publiée jeudi, ses « amis français » contre toute tentation populiste, les exhortant notamment à ne pas jeter l’Union européenne « avec l’eau du bain du mécontentement » lors de l’élection présidentielle d’avril-mai.

Le scénario d’une possible victoire de Marine Le Pen, qui défend notamment la sortie de la France de la zone euro et une refonte – voire la sortie – de l’Union européenne, suscite l’inquiétude au sein du bloc européen, toujours ébranlé par le choc du Brexit de juin dernier.

La candidate du Front national, qui reste en tête des intentions de vote pour le premier tour, au coude à coude avec Emmanuel Macron (En Marche!) présente l’élection présidentielle comme un « référendum pour ou contre la France ».

La globalisation, notamment l’émergence de nouvelles puissances économiques, « préoccupe nos concitoyens et les fait parfois douter de la pertinence de l’Europe », souligne Wolfgang Schäuble dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Point.

« Faut-il pour autant selon la formule en français, jeter le bébé Europe avec l’eau du bain du mécontentement? Pas le moins du monde », ajoute-t-il.

Mais on remarquera qu’il ne démontre rien, c’est l’argument de pure autorité, l’argument d’évidence. De même il ne propose rien pour remédier au rejet; que propose t-il pour que l’on ne jette ni le bébé ni l’eau du bain? Absolument rien, si ce n’est le sacrifice.

« Français et Allemands nous avons une responsabilité particulière, de protection, de cette Europe, de cette Union européenne que nous avons portée avec notre quatre autres partenaires sur les fonts baptismaux il y a soixante ans avec le Traité de Rome », poursuit-il.

Ne lui vient il pas à l’idée que la responsabilité que nous avons, ce n’est pas à l’égard d’une abstraction jaillie du cerveau d’élites au service de la CIA mais une responsabilité à l’égard des personnes, des citoyens, des êtres vivants qui peuplent l’Europe? L’Europe, cette Europe ce n’est pas notre enfant comme l’image de Schauble veut le sugérer, non c’est une batarde que nous n’avons pas conçue. C’est une insémination artificielle.

Le dévouement à une abstraction, à  une idée, à une idéologie, c’est le fondement du fascisme.  C’est le  point commun à tous les fascismes, qu’ils soient de droite ou de gauche.. Ce qui compte ce sont les hommes pas les abstractions, pas les réifications. Tout cela c’est bon pour les fachos, les vrais. L’appel à l’abstraction européenne qui commande tout est équivalent au sacrifice pour le Chef dans l’hitlerisme! C’est le sacrifice de ce qui est au profit de ce qui n’est pas, au profit de ce qui est inventé, c’est le sacrifice au nom de quelque chose qui est une mystification, une escroquerie. Cette europe qui l’a voulue? Pas les Français ils ont voté contre! Pour qui a t- elle été concue? Pas pour les Français, ils ne cessent de dégringoler vers la pauvreté.

« Sans l’Europe et l’UE, aucun pays européen ne sera plus fort politiquement, économiquement ou culturellement », estime le ministre des Finances.

On croit rêver: oser parler de culture alors que les Allemands depuis les idioties de Merkel qui a favorisé l’invasion migratoire pour combler son déficit démographique, alors que les Allemands font  tout pour nier et détruire  notre culture, n’est ce pas scandaleux?  N’est ce pas Merkel qui a dit récemment: « il n’y a pas de nation allemande, le peuple allemand ce sont tous les gens qui vivent à l’intérieur de nos frontières »? 

Au-delà de Marine Le Pen, plusieurs candidats à l’élection présidentielle ont exprimé leur désir de sortir des traités européens (Jean-Luc Mélenchon) ou encore ont dénoncé la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel en appelant à une régulation de l’immigration (François Fillon).

On voit tout de suite qui est adoubé par Schauble/Abetz: Macron qui s’est empressé de faire acte d’allégeance pour être reconnu bon vassal.

C’est pur scandale pour un journal français que de laisser l’étranger s’exprimer dans la presse française afin d ‘influencer les résultats des élections. Avant, quand on faisait de la pub ou de la propagande en haut de la page on avait l’honnêteté de porter la mention « publireportage » mais il n’y a plus de pudeur, le cynisme règne en  maitre car il n’ya plus de valeur à respecter.

« Les Allemands ont confiance dans la sagesse des Français et leur refus d’un nationalisme borné et destructeur », poursuit Wolfgang Schäuble. « Ce cycle électoral pourra être justement l’occasion de donner une impulsion nouvelle au travail commun de nos deux pays pour une Europe plus forte et efficace ».

Une europe plus forte et efficace?  Non merci, chacun ses valeurs, cela c’est pour le Reich : ce que nous voulons  c’est une Europe prospère, digne, juste, respectueuse des citoyens, mieux,  au service des citoyens.

 

Advertisements

2 réflexions sur “Schauble. Quand les pyromanes jouent aux pompiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s