Le ministre allemand des Affaires Européennes vote Macron et encore Macron

Au micro de la radio SWR2, Michael Roth a qualifié de « remarquablement positif » Emmanuel Macron, et son soutien sans faille au projet européen.

Otto Abetz, le charmeur nazi  était plus fin!

Qui peut douter que Macron, c’est le parti de l’étranger?

La France doit accélérer les réformes pour régler les problèmes économiques et sociaux grandissants qui alimentent le nationalisme, le populisme et la montée de la candidate d’extrême droite Marine Le Pen dans les intentions de vote à l’élection présidentielle, a dit mardi le ministre allemand des Affaires européennes.

Remarquable inversion, mystification, le vote Le pen est un vote contre les réformes imposées par L’Europe/Allemagne, mais il faut accélérer ces réformes pour échapper à Marine! 

Roth a dit que le quinquennat de François Hollande avait été marqué par le lancement de réformes indispensables mais que beaucoup reste à faire pour enrayer la montée du Front national.

C‘est la raison d’être de la candidateure Macron: faire ce qui reste à faire et que Hollande n’a pu faire.

« Nous sommes très intéressés de voir que notre partenaire le plus étroit au sein de l’Union européenne revienne à la stabilité politique, culturelle, sociale et économique », a déclaré le ministre social-démocrate. « Le progrès vers le renouveau et le changement doit être fortement accéléré. »

Vous êtes prévenus, Macron , c’est l’accélération et l’approfondissement de tout ce que vous refusez.

L’Union européenne doit aussi examiner avec prudence les conséquences potentielles de ses politiques, y compris les règles strictes concernant les déficits et la dette publics.

Et surtout le retour aux réformes qui augment le taux d’exploitation de la main d’oeuvre, font chuter  les niveaux de vie, réduisent les retraites, la protection sociale ; priorité à l’équilibre budgétaire cher à Schauble. Au boulot bandes de fainéants trop payés! Les Français vivent au dessus des moyens des Allemands que diable! 

« Nous devons avoir à l’esprit le coût politique. Si, en fin de compte, une politique européenne, dont nous sommes aussi responsables, propulse Marine Le Pen à la présidence (de la République française), je ne pense pas que nous devrions la soutenir », a dit Roth.

Depuis la nomination de Martin Schulz comme candidat à la chancellerie, le Parti social-démocrate allemand fait jeu égal dans les intentions de vote pour les élections législatives de septembre prochain avec les conservateurs de la chancelière Angela Merkel.

Roth s’est dit rassuré par les résultats des élections législatives néerlandaises de la semaine dernière marqués par le revers du Parti pour la liberté (PVV), eurosceptique et islamophobe de Geert Wilders. Il a dit espérer que ce résultat serait de bon augure pour les élections françaises.

« L’Europe a été, est et sera une assurance-vie pour nous en temps de crise et je suis convaincu qu’en fin de compte les citoyens français verront cela de la même manière que de larges majorités (très rétrécies si on en croit les vrais résulats des élections et des sondages!) l’ont fait aux Pays-Bas et en Allemagne. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s