Mélenchon fustige à juste titre les gougnafiers de France Télévision

Jean-Luc Mélenchon, leader de « la France insoumise » à l’élection présidentielle, ne compte pas participer au débat organisé par France 2 le 20 avril prochain, trois jours avant le premier tour.

« Je ne crois pas possible de participer à une émission de cette nature au-delà du lundi 17 avril, compte tenu de mon programme d’activité et de la construction de ma campagne », écrit-il dans un billet publié sur son blog. Un autre débat est prévu avant le premier tour de l’élection, sur BFM TV et CNews, le 4 avril.

Calendrier contraint

Jean-Luc Mélenchon fustige les pratiques de France Télévisions, qui n’a pas pris le soin le plue élémentaire , de consulter les candidats avant de décider de la date. « La chaîne ne s’est pas demandée si nous sommes d’accord pour mettre en jeu toute notre campagne 48 heures avant le vote, ni ce que nous avions prévu de faire à cette date, ni s’il est décent et conforme qu’une campagne électorale s’achève par un événement auquel il est impossible de répliquer le cas échéant », déplore-t-il.

Le candidat de la France Insoumise juge par ailleurs « odieuses », les pratiques de la chaîne de télévision dans l’Emission politique. Il s’agit selon lui, d’un « véritable traquenard qui fonctionne seulement comme un spectacle, dont la volonté de mise à mort est tellement évidente qu’elle est insupportable même quand un de nos adversaires y est soumis ».

Une émission de quatre heures ?

Jean-Luc Mélenchon pointe du doigt l’exercice en lui-même. Le premier débat, qui a eu lieu lundi dernier, opposant les cinq principaux candidats a duré près de 3 heures 30, soit environ 28 minutes accordées à chacun d’entre-eux.

« On devine mon scepticisme à propos des deux prochains débats annoncés ! En effet, nous serons 11 participants ! Pour 15 minutes de temps de parole à chacun d’entre nous, les deux chaînes d’information en continu BFMTV et CNews ont prévu une durée de 3h30 pour l’émission. Ce seraient donc quatre heures sans aucun doute », déplore Jean-Luc Mélenchon.

Le CSA rappelle que, jusqu’au 10 avril, le principe d’équité s’applique. Le temps de parole et le temps d’antenne doivent refléter la « représentativité du candidat et du parti concerné ». A partir du 10 avril et jusqu’au 8 mai, le principe d’égalité devra prévaloir. En outre, l’ensemble des candidats, quelle que soit leur représentativité, devront avoir droit au même temps d’antenne et de parole.

Advertisements

Une réflexion sur “Mélenchon fustige à juste titre les gougnafiers de France Télévision

  1. . A partir du 10 avril et jusqu’au 8 mai, le principe d’égalité devra prévaloir. En outre, l’ensemble des candidats, quelle que soit leur représentativité, devront avoir droit au même temps d’antenne et de parole.

    pas folle la guepe melenchon.plutot que de perdre 15minutes de temps de parole dans un cadre fait par et pour le systeme,il refuse le debat et donc d’apres la loi,devra recuperer ces 15 minutes a un autre moment. moment different, qu’il estime surement plus productif que 15 minutes dans le foutoir previsible que sera ce debat a 11.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s