Editorial: Macron VS Marine

Vous vous étonnerez à bon droit de cette simple opposition binaire. Après tout, il y a Fillon!

Mais pour l’objet de cette réflexion Fillon n’existe pas, c’est simplement un intrus dans le combat. C’est un intrus qui n’a pas compris la société française, l’époque , son état, et il a encore moins compris  la situation historique occidentale. En fait c’est une sorte d’erreur de l’histoire, une manifestation de ce que l’on peut appeler l’inégal développement. Il est une sorte de résidu, une forme ancienne, dépassée de la politique.

Il se trouve sur un terrain qui n’a pas été balisé pour lui par le Système. Vous connaissez notre idée centrale sous cet aspect: le Système produit la société qui lui convient pour se reproduire, pour se perpétuer, pour nous tromper, il produit la société qui lui permet de gagner les élections, les théories, les modes, les images, les perceptions , les émotions qui vont avec. C’est dur, c’est pessimiste, mais c’est plus optimiste que de considérer que tout vient du ciel, au moins, dans notre conception, les choses, les évènements, l’histoire sont faites sur terre. Et cela nous donne une dignité et une liberté.

Si vous n’ avez pas compris , alors inutile de continuer à lire. L’ensemble du Système produit la société civile, le champ politique, les idéologies,  et les hommes correspondant qui en sont les honnêtes ou malhonnêtes gestionnaires.

Fillon s’est retrouvé là ou il est, entre deux chaises, faisant le grand écart pour exister dans un affrontement historique, lequel n’est malheureusement pas un combat de titans.

On fait avec les chefs et les élites que l’on a quand on ne sait pas les selectionner  durement et efficacement. On n’a que ce que l’on mérite!

L’une des habiletés du Système c’est de noyer le poisson comme l’on dit: c’est à dire de mystifier en faisant en sorte que le champ politique soit brouillé, que les lignes de partage n’apparaissent pas et qu’ainsi on puisse à la fois empêcher les prises de conscience et en même temps, surtout éviter que soient formulés les choix clairs, éclairants, motivés.

Ainsi on a sur l’échiquier 11 candidats qui dispersent l’attention,  qui distraient les gens, qui,  surtout brouillent les perceptions. On l’a vu très clairement dans le triste spectacle organisé par la télévision: tout a été terne , soporifique, confus. Les journalistes étant les idiots inutiles sous l’aspect politique, mais utiles pour créer la confusion recherchée par le Système. Grâce à cette confusion volontaire, Macron a pu parler pour ne rien dire, Marine n’a pas réussi à formuler quoi que ce soit de convaincant . Ce qui était le but, peut être même  pas conscient, recherché. La pseudo démocratie est utilisée, elle sert de leurre pour détourner,  pour empêcher une vraie démocratie fondée sur des choix éclairés , intelligents.

En fait un vrai débat démocratique, non truqué ou non biaisé aurait du, selon nous opposer Marine à Macron. Pourquoi? Parce que ce sont eux et eux seuls qui incarnent les choix auxquels la France est confrontée.

Eux seuls se trouvent clairement en opposition, eux seuls sont de part et d ‘autre de la ligne partage qui traverse le monde occidental. Cette ligne de partage que nul ne peut ignorer et qui a fait à la fois le vote Brexit et le vote Trump..

D’un coté un certain monde fondé sur des valeurs comme l’histoire, l’héritage, l’identité, la souveraineté réelle, concrète des citoyens, et de l’autre un monde dit ouvert, monde dominé par le soit disant  universel perverti et récupéré, sans frontières, un monde de la mêmitude, de la standardisation  du rouleau compresseur de la marchandise, et surtout de la propagande sacralisée en vue de la conquête de l’Autorité.

D’un côté un monde de citoyens et de l’autre, le monde du Maître, du sujet supposé savoir,  qui essaie de se faire passer pour moderne et détenant la vérité. D’un côté un monde dans lequel les choix se confrontent et de l’autre un monde ou ceux qui ne se plient pas sont soit bannis, soit rééduqués.

Le vrai affrontement, celui qui est historique et qui est le produit de la crise qu’a rencontré le Système dans sa reproduction à crédit  en 2008, c’est celui-là:  celui de ceux qui veulent accélérer la fuite en avant en détruisant les formes anciennes car riches d’entropie et celui de ceux qui, sans l’avoir compris , en souffrent dans leur chair et se rebellent. Les populistes se battent à l’aveugle contre quelque chose dont ils souffrent mais qu’ils ne savent pas nommer.

C’est l’affrontement des forces de mort, des forces de l’abstraction, de la réification, du fétiche, des zombies, du capital financier, ploutocratique, mieux, kleptocratique contre les forces de vie concrètes, faites de chair de sang, de  sueur  et d’urine,  mais vivantes.

Macron c’est la sainte alliance, sacrée, autour du veau d’or, des élites dirigeantes, usurpatrices, autoproclamées, cooptées, acquises à la mondialisation, standardisation, marchandisation de tout y compris de la vie. Macron c’est le règne de l’Idée. Du vide .

Marine c’est la force de vie, enracinée, bornée, limitée, mortelle, archaïque, impure, mais irremplaçable. Marine c’est la force de ce que nous sommes ici et maintenant.

Publicités

7 réflexions sur “Editorial: Macron VS Marine

  1. On fait avec les chefs et les élites que l’on a quand on ne sait pas les sélectionner durement et efficacement. On n’a que ce que l’on mérite!
    Faux !!!
    Monsieur Bertez,
    Ce n’est pas nous qui choisissons nos élites, elles s’auto proclament, elles se reproduisent sans notre accord, nous n’avons pas notre mot à dire, j’admets que ces poncifs ne font pas avancer mais, quand on voit le coup d’état avec le traité de Lisbonne, non on ne peut pas dire qu’on a notre mot à dire, ils s’en foutent
    prenez encore plus position pour l’un ou l’autre

    J'aime

  2. Cher Mr Bertez
    Je ne suis absolument pas d’accord avec, je vous cite :
    « Parce que ce sont eux et eux seuls qui incarnent les choix auxquels la France est confrontée. »
    Aucun des 2 n’a la stature d’un chef d’état pour commencer, et la France est sur le point de ne bientôt plus exister !..
    Il est URGENT de redresser la barre et de reprendre le contrôle du pays. Macron ou Marine ne sont pas des choix, mais une illusion supplémentaire, pour finir de démanteler ce qui reste de la France après 10 années de pillage organisé.
    Le SEUL candidat qui représente un vrai choix, est, à mon humble avis, François Asselineau.
    Le seul à pouvoir nous sortir du bourbier européen où nous sommes enlisé. Les français sont devant un choix très simple : voter pour un homme qui a enfin de nouveau la stature d’un président, ou bien voter pour n’importe lequel des autres pantins aux ordres du « Système ».
    Ce que j’espère, c’est que les Français vont se réveiller… Asselineau pourrait être la grande surprise de ces élections, il y a eu des précédents aux US en novembre dernier.
    Ce qui est certain, c’est que nous sommes à un tournant majeur de notre histoire.

    Bravo pour votre site
    Excellent dimanche,
    A.

    J'aime

  3. Bonjour,

    Je suis d’accord sur l’affrontement système / anti-système que vous illustrez dans ce texte par Macron / Le Pen respectivement.

    Mais je pense que le système est constitué de 2 tendances, 2 courants mondialistes représentés par Macron et Fillon. Fillon et le parti LR existent et ont des soutiens.

    Fillon représente le courant mondialiste réaliste, c’est à dire qui souhaite maintenir la domination, avec volonté austéritaire, mais en tenant compte de la réalité : immigration déstabilisante qu’il faut limiter, et repositionnement géopolitique rationnel. En somme, calmer la colère de la population sur l’immigration et l’identité, et mettre fin à l’hystérie vis-à-vis de la Russie.
    Ce même courant existe en Allemagne (Cf. Marcel Fraztscher), en Grande-Bretagne (La gentry anglaise, discrètement favorable au Brexit), aux Etats-Unis peut-être avec Trump (pas encore clair à ce stade).
    Macron lui est un pantin qui représente la finance et les néoconservateurs fanatiques et dangereux.
    Pour comprendre les distinctions, regardons aussi les soutiens étrangers (Merckel, Poutine, le Qatar et l’AS…)
    Ces 2 courants s’opposent violemment, c’est visible sur les différents fronts. Manifestement le point de tension clé entre les deux est la question géopolitique : les néoconservateurs veulent la guerre.

    L’autre question clé est effectivement celle de l’euro, et derrière la souveraineté. Plusieurs candidats la défendent, c’est un marqueur de distinction système/anti-système, mais pas le seul.
    La sphère anti-système est à ce stade plus hétérogène, moins structurée. Une recomposition du paysage politique français aura certainement lieu, mais dans combien de temps ?

    Tout cela est évidemment une grille de lecture un peu simpliste, schématique ; les réseaux probablement s’entrecroisent, la situation est complexe … On ne peut pas savoir exactement.

    Planant au-dessus de mêlée, la vraie question lancinante est celle de la réaction des peuples face aux crises historiques des prochaines années, réactions qui seront décisives ; cela indépendamment du résultat des élections, à mon avis.
    Les crises sont anxiogènes, mais elles peuvent aussi être motifs d’espoir pour ceux qui souhaitent un vrai changement.

    J'aime

    1. En cette periode de confusion , et d’enfumage, il est nécessaire de simplifier, d’aller à l’esstiel . La pensée est un passage à la limite qui n’équivaut jamais au réel et à sa complexité, mais pour la pratique, certaines approximations/simplifications sont suffisantes. Utile ou exact? Le choix de celui qui expose est là!

      J'aime

  4. Marine c’est la sainte alliance, sacrée, autour du veau d’or, des élites dirigeantes, usurpatrices, autoproclamées, cooptées, acquises à la mondialisation, standardisation, marchandisation de tout y compris de la vie. Marine c’est le règne du vide.
    Le programme de Marine est plutôt bien, mais elle est RACISTE

    J'aime

    1. Vous avez commis un lapsus: « Macron c’est la sainte alliance… »
      On peut chercher à comprendre sans se croire obligé, toujours, de donner son opinion.
      Ceux qui mettent en avant leur opinion quand on ne la leur demande pas, en fait se protègent comme on se protège avec la croix contre les vampires. Ils ont peur d’être fragiles et vulnérables aux énoncés non conformes aux leurs.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s