Les signes de la fin du « reflation trade » se multiplient

Le thème de la reflation, la « Trump reflation » a fait les beaux jours de Wall Street depuis l’élection de Trump. En fait il vient de loin, il vient de février 2016 , c’est à dire du Shanghai consensus des grands pays pour faire face à la menace de rupture qui se profilait alors. Les chinois se sont  lancés dans une débauche de création de crédit qui a précipité la spéculation sur tout ce qui était susceptible de bouger, et donc en particuler les matières premières.

Ralentissement des prêts des banques américaines aux industries et au commerce, pas tout à fait un signe de reflation!  

Fed de Saint Louis 

Le thème n’a été que « boosté » et amplifié par les trumponomics. Il apparait que c’était plutot une occasion pour vendre que pour acheter les véhicules concernés: les commodities.

1 Year Copper Prices - Copper Price Chart

Le reflation trade a du plomb dans l’aile, mais on le remarque plus facilement quand des seuils significatifs sont enfoncés. Et ici le seuil significatif, c’est celui des 2,30% au 10 ans du Trésor US: on est ce jour à 2,28%. L’intervalle de fluctuation qui était de 2,30/2,60 a été violé.

Les dégagements s’intenssifient en Asie au fur et à mesure que l’on doute de la faisabilité des trumponomics et que les officiels chinois dansent la valse hésitation sur la poursuite de la création de crédit. Un jour l’orchestre continue de jouer , un jour il stoppe. L’acier et le minerais de fer  descendent aux enfers tout comme les cours des sociétés concernées. Les cours du minerais de fer sont en chute de plus de 20% sur le top de fevrier dernier, ce qui les fait entrer dans ce qu’il  est convenu d’appeler un marché baissier.

Les signes qui pointent dans le sens de la fin du reflation trade sont multiples et ils convergent:

-accès récent de faiblesse du pétrole qui ne s’est redressé ces derniers jours que sur des manips verbales des producteurs

-arrêt  de la tendance à la hausse des taux longs,

-accès de faiblesse du dollar index qui est, un moment, repassé sous les 100

-faiblesse des devises des pays riches en commodities

-prises de bénéfices sur le secteur bancaire, ce secteur est  considéré comme un des bénéficiaires du reflation trade par le biais de la hausse des taux longs et de la repentification de la courbe.

En Prime Bloomberg

« Those anticipating a further reflation in China are likely to be disappointed, » Julian Evans-Pritchard, a China economist at Capital Economics Ltd. in Singapore, wrote in a note. He expects producer price inflation to slow further in coming months « as base effects become less favorable and economic activity begins to cool on the back of a tighter policy stance. »

« The surge in PPI inflation appears to have peaked in the near term, » Grace Ng and Zhu Haibin, economists at JPMorgan Chase & Co. in Hong Kong, wrote in a report. « CPI inflation would unlikely be a major concern for monetary policy this year. »

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s