Après les élections, les populistes ont ils perdu? Non, ils ont déjà gagné

Les commentateurs les plus avisés, ont sauté le pas. Ils considèrent qu’en Europe le populisme a été vaincu.

Le coup de massue qu’il vient de recevoir derrière la tête fait en effet suite à celui administré aux électeurs néerlandais. Le populisme va rentrer à la niche, bien docile, lécher ses plaies.

Je ne suis pas persuadé que l’analyse soit correcte. Car elle néglige les coûts de la victoire sur le populisme.

D’abord, jamais le populisme n’a été une vraie menace électorale aussi bien en Grèce, qu’aux Pays Bas , en Espagne ou en France. La seule inconnue , douteuse est celle de l’Italie, avec les Italiens on n’est sûr de rien. Au niveau électoral, les populistes sont toujours restés marginaux grâce en particulier à la grande peur des populations d’être privées d’euro et d’euros.

Ensuite le coût pour vaincre ou croire vaincre le populisme a été l’entorse aux principes allemands, la déconvergence. Tant au point de vue monétaire coté BCE qu’au point de vue budgétaire, le populisme a imposé que l’Allemagne cède et même qu’elle paie. L’action de la BCE équivaut à une solidarité que les Allemands refusent. Il a fallu stopper l’austérité, mettre au rancart les réformes et créer une fausse reprise conjoncturelle. Malgré cela il n’y toujours pas de convergence, aucun progrès n’a été accompli dans cette voie, donc tout reste à faire!

Contrairement aux affirmations de l’establishment, la victoire populiste est réelle, c’est là qu’on la constate: ils ont réussi faire plier les Allemands, à les obliger à donner un coup d ‘arrêt aux mesures qu’ils voulaient imposer.

Enfin les votes populistes n’ont jamais été la vraie menace, la vraie menace, c’est le réel, le monde réel. C’est lui qui va se charger de signifier l’échec de l’establishment car les évolutions souhaitées par lui ne sont guère envisageables, elles sont encore plus impossibles maintenant qu’avant car les leaders qui ont gagné les élections ont dû mentir, promettre et leur légitimité va être faible. Ainsi aux Pays Bas, l’establishment a presque dû se rallier aux propositions des populistes! Ainsi en France, Macron n’aura pas de majorité et il aura en face de lui plus de 50% d’opposants à sa politique, la vraie, celle qu’il a dissimulée.

Le vrai succès des populistes est d ‘avoir cassé le champ politique, de l’avoir émietté, d’avoir fait exploser le bi-partisme qui rendait les pays gérables. Il a rendu impossible la constitution de majorités stables. Il a pulvérisé les échiquiers.

La vraie mission historique  des populistes avons nous dit et répété c’est de détruire, pas de construire.

Le résultat des votes dit une chose: ce n’est pas par l’alternance politique classique que les peuples réussiront à modifier le cours des choses, c’est par leur comportement concret: en n’acceptant pas d’être les courroies de transmission des politiques et des impulsions voulues par les élites. C’est passivement, en traînant les pieds, en ne répondant pas aux sollicitations , en sabotant que les populistes vont infléchir le cours des choses . Avec un Mélenchon à 19% et un Front National à 23%, plus tous les aigris du scandale du torpillage de Fillon, Macron a du souci à se faire pour initier les réformes demandées par l’Allemagne et nécessaires à une évolution plus cohérente de la zone euro.

Notre pari est que le populisme dans les pays dits faibles est condamné par la logique monétaire même: les pays faibles sont gagnants grâce à « l’euro allemand » et ils le savent, ils jouissent d’un euro qu’ils ne méritent pas mais dont ils profitent. Ils le savent inconsciemment. Et au fond d’eux ils s’y accrochent et s’y accrocheront.

Les seuls populistes qui, à l’échelle de l’histoire peuvent refuser de continuer le jeu, ce sont les populistes allemands … eh oui.

Dernier point, tout est faussé par les politiques monétaires non conventionnelles. Elles mettent de l’huile dans les rouages et en particulier elles facilitent le financement des déséquilibres financiers, en sera-t-il toujours ainsi?

Publicités

4 réflexions sur “Après les élections, les populistes ont ils perdu? Non, ils ont déjà gagné

  1. Bonsoir. La dernière phrase de votre article est cruciale. Pouvez-vous nous dire ce qui pourrait entraîner la fin des politiques non conventionnelles ? Je ne vois que l’arrêt complet de la machine économique globale après des décennies de sous-investissement. Tant qu’il y a un collatéral, même minime, il y a la possibilité d’un levier. Les politiques non conventionnelles devraient pouvoir durer très longtemps. Ai-je tort ?

    J'aime

  2. Monsieur,
    Pas toujours d’accord avec vous, parfois agacé par certains propos un peu obscurs (à force d’analyser les profondeurs, je vous pardonne).

    Mais je tiens à vous dire que je trouve votre article absolument excellent, il mériterait d’être développé.

    L’establishment, les mondialistes, les néo-libéraux, appelez ça comme vous voulez, ont incontestablement gagné la bataille idéologique ces 20 dernières années, mais il y a un adversaire que les idéologues n’ont jamais pu vaincre dans l’histoire, c’est le réel.

    Les élections présidentielles française me paraissent tellement provinciales et passéistes et, en même temps, on voit bien que les éléments pour l’avenir se mettent en place.

    A vrai dire, le peuple français me paraissait assez en avance, si l’on veut bien considérer que le seul vrai scrutin qui ait du sens depuis 20 ans est le référendum de 2005. Les leurres des clivages partisans, la peur de perdre l’euro dans un pays vieillissant font encore tenir le bousin, de moins en moins.

    Il faut toujours avoir en tête la structure d’âge de l’électorat. ces élections sont les dernières élections des baby boomers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s